Des livres, Noël et Instagram 🎅📸

Noël est dans trois jours !

Pour patienter et m’imprégner de l’ambiance de cette fête, je suis allée sur Instagram à la recherche de jolis comptes à vous proposer. #Bookstagram #Christmas ! 🎄🎅

Commençons par @Tomreadbook un bookstagrameur de talent, qui nous présente des livres et cette jolie boule de poils nommé Phoenix, qui va assurément vous faire craquer.

Vous pouvez également vous plonger dans une ambiance cocooning en consultant le magnifique compte de @cofe_vs qui va vous en mettre plein les yeux !

Un compte français, tenu par une mère et sa fille @sushi_and_books nous partage des photos complètement dans le thème de ce mois-ci, Noël…

Poursuivons avec le compte @lightsandbooks qui nous propose de belles idées lectures dans une ambiance pleine de gourmandise.

Toujours plus de douceur et de magie avec le compte @lucynatomon qui va vous mettre des étoiles plein les yeux.

Avant dernier compte de cet article, voici le compte @carofromwoodland où là ausi vous retrouverez de la gourmandise.

Pour conclure, découvrez le merveilleux compte @elliriny.books ! D’une créativité incroyable, ce compte va vous faire voyager.

Remercions Instagram pour nous permettre de partager autour de nos passions.
Joyeux Noël à tous,
Signé C. 🎅

Les romances de Noël sur Netflix 🎅🎬

Après une longue pause salvatrice, je reviens vous écrire quelques mots… (Sorry not sorry). Noël approche à grands pas, comme vous le savez, ce qui me donne envie de partager autour de ce sujet. Je vais commencer doucement, avec une sélection de films sur Netflix.

Je n’arrête pas de répéter que je ne suis pas du genre  regarder des choses que j’estime être trop « niaises » à mon goût, comme les téléfilms de Noël (que je trouve bourrés de clichés) ou les romans d’amour. Ce sont d’ailleurs deux choses qui habituellement m’insupportent, tout comme les émissions de télé-réalité avec des candidats que je trouve trop vulgaires. Mais une fois n’est pas coutume, l’esprit de Noël aidant, j’ai décidé de regarder ce que je vais appeler les « marshmallows movies ». Regardez donc ce que je vous ai déniché !

A Christmas Prince

AAAABQIHl3sS0QCU-mS9dlkbwv5N1gvhG5bYXOWllVu-wyGBCmKgl7P-tFE0XnKYDEhKHuqyKBSn_DikGfa395snpnuos6WTl80DKXwIdOf6EjewGO9GbU5L0RFh8ovG.jpgJe vous avais promis de la guimauve… 🎅

Pour cette jeune femme qui rêve de devenir journaliste, c’est Noël avant l’heure quand on l’envoie à l’étranger décrocher un scoop sur un futur roi bien charmant. 

CaptureJe trouve que c’est un film du style « Cendrillon » (un prince tombe amoureux d’une jeune femme de la classe moyenne), vous pouvez le constater grâce au résumé ci-dessous. Amber, jeune journaliste, est envoyée en Aldovie par sa supérieur pour participer à une conférence de presse. Or le prince Richard ne daigne pas se montrer. Refusant de partir sans scoop, la jeune femme entre par effraction dans le palais et est abordée par un majordome qui la prend pour la nouvelle tutrice de la princesse, décide de rester sous couvert de cette fausse identité qu’on lui sert sur un plateau. Improbable me direz-vous, dans un château, aucun contrôle d’identité ?! Et la sécurité de la famille royale alors ? Mais les « marshmallows movies » n’ont que faire de ces détails… Amber peut donc commencer à fouiner pour trouver de quoi écrire un scoop qui lui permettra de lancer sa carrière. Bien évidemment, elle découvre que le prince ne ressemble en rien à l’image que lui donne la presse à scandales. C’est un vrai prince charmant, avec toutes les qualités que l’on peut attendre de lui. La famille royale entière est parfaite d’ailleurs. Je ne raconterais pas plus l’histoire, vous vous doutez bien qu’ils découvrent le pot aux roses mais passent outre. La belle Amber devient donc la fiancée du prince, happy end !

Surprise ! Il existe une suite de deux films, au cas où votre médecin ne vous ait pas encore diagnostiqué du diabète après que vous ayez regardé le premier. Je n’ai pas encore vu le troisième, mais je peux déjà vous dire que le second est tout aussi mignon que le premier.

A wish for Christmas

téléchargement.pngUn soupçon de magie 🎅

Sara est une fille timide, qui préfère ne pas dire ouvertement ce qu’elle pense. Toutefois, quand quelqu’un lui vole une idée brillante pour les fêtes de Noël, les choses changent.

Un conseil, ne regardez pas ce film en VF, privilégiez la VOSTFR (rien qu’au titre français nous savons que ce n’est pas la meilleure des idées « Un petit souhait pour Noël »). C’est un film sympathique pour débrancher son cerveau pendant une heure et demi. Sara reçoit après la fête de Noël du bureau (où elle apprend que son supérieur lui a volé son idée), de la part d’un Père Noël (LE Père Noël ?) une carte lui proposant de formuler un vœu dont les effets dureront 48 heures. Elle formule un vœu sans vraiment le réaliser (par contre celui-ci se réalise), elle dévoile la vérité devant tout le personnel, et bien évidemment le directeur général ayant tout entendu décidé de virer l’usurpateur et annonce à Sara qu’elle doit partir avec lui à Seattle pour présenter le projet dont elle est la vraie créatrice. Pour le moment, peu de guimauve sur le chocolat chaud… N’est-ce pas ? Ne soyez pas déçus, un film « de Noël » ne s’arrête pas après avoir rendu justice. Finalement le petit couple arrive à Seattle, où ils apprennent que leur client a décidé de donner le contrat à un concurrent…. Mais pleine de ressource (et de magie) Sara rattrape la situation. De fil en aiguille, ils se retrouvent à passer du temps dans la famille du directeur. Puis… C’est le moment de la guimauve, ils tombent amoureux et happy end !

The Knight Before Christmas

AAAABQjS-sPsxzI7oGk14KraldyTfmdXrtBLIuhY2-zsvaxs5FUK5uve_XE4yBA658mQ8B3gPcKfw5W4fHU-t0oEBqD5t4s5RecidPaIHgEnb6x5Z9vX3aYYOXhxGonY
Ou en français « L’alchimie de Noël » 🎅

Une formule magique envoie un chevalier du XIVe siècle dans l’Amérique contemporaine, où il tombe amoureux d’une professeure de sciences déçue par l’amour.

lalchimie-de-noel-netflix-vanessa-huydensAvez-vous déjà regardé « Les visiteurs » ? C’est une version bien plus romantique, mais moins drôle. Le chevalier Cole voyage dans le temps, atterrit dans une époque où tout est incroyable pour lui, surtout le charme de Brooke… Comme nous pouvons nous y attendre, il va lui faire reprendre confiance en l’amour. Sous nos yeux plein d’étoiles (et sous la neige), un nouveau couple se créé. Un passage m’a fait plus sourire que le reste, c’est aussi le passage qui m’a clairement rappelé le film « Les visiteurs », quand Cole hèle une serveuse en l’appelant « la gueuse » (heureusement qu’il n’a pas ajouté qu’elle était un laideron mais qu’elle était bien bonne, n’est-ce pas ?). Il a aussi appelé une télévision « boite magique qui répand le bonheur », là, je ne suis pas d’accord avec lui. Et vous ? Tout ça pour dire que j’ai passé un bon moment cocooning devant ce marshmallows movie.

★彡.。.:*・★彡.。.:*・★彡.。.:*・★彡.。.:*・★彡.。.:*・★彡.。.:*・★彡.。.:*・★彡

S’il vous prend l’envie de visionner ces films, j’espère que vous passerez vous aussi de beaux moments plein de douceur et de guimauve. 🎅☕

Peut-être aurais-je le temps de faire un second article sur les films de Noël, dans une autre catégorie parce que je dois vous avouer que je fais une overdose de sucre !

Passez de belles fêtes de fin d’année,
Signé C.

PokeMMO – Kanto – Pokémon Rouge Feu #3

Tout juste arrivée à Carmin-Sur-Mer, je décide d’amener mon équipe dans la Cave Taupiqueur pour un petit rush d’expérience. Surpise motherfucker ! Le premier combat n’est pas contre un gentil Taupiqueur d’un niveau raisonnable (15 à 22) mais un Triopikeur énervé de niveau 31 ! Étonnée que cela arrive si vite (sachant que les statistiques sont de 95% de chance de tomber sur un Taupiqueur et par conséquent 5% de chance de tomber sur son évolution) mais bien décidée à ne pas laisser passer l’occasion, je demande à mon Carabaffe de balancer une attaque Vibraqua (très efficace). Le Triopikeur n’ayant pas dit son dernier mot, s’acharne sur mon allié que je décide de renvoyer après deux essais de capture (merci les pokéballs en carton) pour permettre à mon petit Rondoudou de niveau 11 de lancer une attaque Berceuse. Nous avons eu de la chance, je vous l’avoue, aucune attaque de l’ennemi n’a touché Rondoudou qui en plus de ça l’a endormi du premier coup me permettant de le capturer. Ce n’est pas la seule surprise que me réservait la Cave Taupiqueur (appelée Grotte Taupiqueur depuis Pokémon : Let’s Go, Pikachu et Let’s Go, Évoli) car quelques combats plus tard je suis tombée sur une horde ! Heureusement l’attaque Écume de mon Carabaffe a nettoyé tout ça en un coup.

Horde Cave Taupiqueur.png

Tout ça pour dire : Bonne nouvelle, pour l’arène de Carmin-Sur-Mer, j’ai un Triopikeur avec un bon niveau. Justement avant d’aller visiter cette arène, nous devons nous occuper des dresseurs du bateau pour lequel nous avons obtenu un passe, car c’est ici qu’on obtiendra la CS coupe qui nous permettra d’ouvrir le chemin jusqu’à l’arène.

Miniature_063_XY.png Astuce : capturer un Abra n’est pas chose aisée car ils utilisent dès le début du combat l’attaque Téléport qui met fin à celui-ci… Pour le contrer prenez un Papilusion ou un Rondoudou avec un IV de vitesse élevé (pour attaquer en premier) et endormez-le. Vous pouvez tenter de l’attaquer quand il est endormi pour baisser ses points de vie.

Miniature_122_XY.png Astuce : vous pouvez traverser la Cave Taupiqueur et arriver dans une partie inaccessible (sans la CS coupe) de la route 2, dans une maison au sud de la sortie un garçon vous propose d’échanger un Abra contre un M. Mime (c’est la seule façon d’obtenir ce Pokémon dans la version rouge feu, mais sur PokeMMO vous pouvez en acheter un grâce au centre d’échange global).

L’épreuve du bateau ! Longue et difficile si notre équipe n’est pas correctement préparée. Avant d’entrer dans le ferry, essayez d’avoir des pokémons de niveau 28 environ (l’obéissance allant jusqu’au niveau 32 avec votre badge cascade), achetez des potions et autres antidotes afin d’avoir suffisamment d’endurance pour passer tous les étages de l’Océane en une fois (vous pourrez soigner votre team en dormant dans la deuxième chambre en partant de la droite au premier étage que vous avez visité). Il y aura une majorité de pokémons eau, poison et feu. Aussi pensez à adapter votre équipe (intégrez des pokémons plante, sol et eau). Vous allez de plus devoir combattre à nouveau votre rival juste avant d’entrer dans la cabine du capitaine, un combat souvent compliqué puisqu’il arrive quand l’équipe est déjà épuisée par une multitude de combats. Oui Blue est assez lâche, il ne s’attaque pas à une équipe en plein forme, AlbatarUne idée de team pour passer le ferry : Carabaffe, Leviator, Boustiflor, Ortide, Sablaireau, Triopikeur. 👇

Dream Team Ferry.png

Canne_à_Pêche.png Objet clé : puisque vous êtes à Carmin-Sur-Mer, n’oubliez pas de récupérer la canne à pêche auprès du maître pêcheur dans la maison à gauche du centre Pokémon. Centre où une dame brune vous donnera le fameux « Cherche VS ».

Bien maintenant que nous avons terminé de nettoyer le bateau et avons en notre possession la CS coupe, partons à la conquête du troisième badge !

Arène Carmin sur mer.png

Dans l’arène de Carmin-Sur-Mer, vous allez devoir affronter des dresseurs accompagnés de pokémons de type électrique, intégrez à votre équipe des pokémons de type sol qui domineront aisément le combat, comme Taupiqueur, Triopikeur, Sabelette, Sablaireau, que vous trouverez dans les parages.

Sprite_3_f_Marin.pngMiniature_025_XYMiniature_025_XY.png
Premier combat contre le marin Harold, qui est accompagné de deux Pikachu. J’ai choisi Triopikeur pour passer cette arène, son attaque Telluriforce est venue à bout des deux Pikachu en un coup chacun.

Sprite_3_f_MécanoMiniature_081_XYMiniature_100_XY
Deuxième combat, contre le mécano Killian avec son Magnéti et son Voltorbe. Triopikeur s’en est sorti facilement, malgré le talent Fermeté (si le Pokémonest full life et qu’il est touché par une capacité supposée le mettre KO, il résiste en conservant 1 point de vie) de Magnéti qui m’a demandé un coup supplémentaire.

Sprite_3_f_GentlemanMiniature_025_XY
Troisième combat, le dernier avant de combattre le champion. Cette fois c’est le Gentleman Anatole et son Pikachu qui me défient et perdent en un coup.

Sprite_3_f_Major_BobMiniature_026_XYMiniature_025_XYMiniature_025_XYMiniature_100_XY
Enfin ! Après avoir lu des centaines de fois « Non ! Il y a juste une poubelle ici. » la chance m’a sourit et j’ai pu aller affronter Major Bob et son effrayante team. Quoi que pas si effrayante que ça, puisqu’elle s’est incliné devant un Triopikeur de niveau 32.

Pour conclure, j’ai actuellement 41 pokémons possédés dans mon pokédex et trois badges qui permettent l’obéissance des pokémons jusqu’au niveau 37. Dans le prochain article nous visiterons Lavanville. Je vous laisse sur une dernière astuce et la musique Pika Girl en espérant que vous ne ferez pas une crise cardiaque en écoutant du nightcore. ⚡

Miniature_064_XY.png Astuce : Vous n’avez pas encore la capacité Vol mais vous avez un Abra et/ou Kadabra avec l’attaque Teleport ? Super, vous n’avez plus qu’à ouvrir le résumé du pokémon et cliquer sur l’attaque pour revenir au dernier centre pokémons visité. Vous pouvez même placer l’attaque dans votre raccourci clavier pour ne plus avoir à faire la manipulation. Keep Calm & Teleport.

Devenez le meilleur dresseur, Signé C.

FOCUS : Tome 1 – Chroniques du Monde Émergé – Licia Troisi

Résumé : Nihal est une jeune fille très étrange : oreilles pointues, cheveux bleus, yeux violets tout la distingue des autres habitants du Monde émergé. Fille d’un célèbre armurier, elle passe son temps à jouer à la guerre avec une bande de garçons. Mais la nuit, des voix plaintives et des images de mort hantent l’esprit de Nihal. Et lorsque le terrible Tyran envahit La Terre du Vent, elle comprend que ses cauchemars sont devenus réalité. L’heure du véritable combat a sonné. Nihal doit devenir une vraie guerrière et défendre la paix, à tout prix. Ses seuls alliés : Sennar, le jeune magicien, et une infaillible épée de cristal noir.

Chroniques du Monde Emergé.png

Note personnelle : ★ ★ ★ ★

Avis : J’avoue qu’au début je n’ai pas du tout accroché. Nihal, le personnage principal, n’était qu’une enfant désobéissante, bagarreuse et têtue comme une mule. J’avais bien envie de lui tailler les oreilles en pointe mais il se trouve qu’elles l’étaient déjà, sans compter ses yeux violets si spéciaux.

Nous voyons donc cette enfant évoluer auprès de son père, qui lui est un homme honnête, travailleur et surtout bienveillant. La jeune fille réussi à acquérir une arme fabriquée par son père (durant un duel où il la laisse gagner) qu’elle pari dans un duel qu’elle perd. Profondément vexée, doutant du fairplay de son adversaire (qui a utilisé la magie pour la vaincre) et dorénavant aveuglée par un besoin de vengeance, elle décide d’aller apprendre la magie et devenir Chevalier Dragon.

La suite de l’histoire est conforme à ce qu’on attend d’un roman de la catégorie High Fantasy. La demoiselle et ses compagnons s’entraînent pour devenir meilleur et sauver le monde du grand méchant de l’histoire. Dans les « Chroniques du Monde Émergé », nous avons dans le rôle de la force antagoniste l’armée du Tyran (qui porte ma foi bien son nom). Je dois maintenant faire mon mea culpa : si je trouvais qu’au début de l’histoire la jeune Nihal n’était pas une héroïne intéressante, elle est devenue au fil des pages un personnage aux multiples talents, portant sur ses frêles épaules un horrible poids car elle est la dernière représentante de son peuple anéanti par le Tyran. Pire encore, elle voit son père adoptif mourir sous ses yeux, suivi quelques temps plus tard par Fen le Chevalier Dragon dont elle est tombée amoureuse (mais qui est « le mec de tata Soana » donc voilà voilà). Salazar, la tour-cité de la Terre du Vent, où elle habitait durant son enfance est détruite, elle est séparée de son ami le plus précieux… Bref ! Qui supporterait autant de peine ? Son comportement que je trouvais immature, tout comme son mentor Ido, m’a paru finalement tout à fait compréhensible. J’ai vu cette jeune demi-elfe d’un autre œil et me suis prise d’affection pour elle.

Revenons sur deux détails. Premièrement : je vous ai parlé il y a presque un an d’une saga dont j’ai lu le premier tome « Les artefacts du pouvoir » de Maggie Furey, que j’aimerais comparer aux « Chroniques du Monde Émergé ». Dans le premier, les femmes accèdent au pouvoir aisément, dans le second, Nihal est montré du doigt et doit redoubler d’efforts pour s’imposer. Je me demande encore lequel des deux schémas est le mieux. Le premier est tout de même plus logique. Deuxièmement : nous apprenons que le Tyran, que nous n’avons d’ailleurs jamais croisé, capture des êtres vivants pour effectuer des expériences sur eux, afin de créer des guerriers parfaits. C’est glauque. Avouez-le !

J’attendais avec impatience l’occasion de lire le second tome.

MAGICAL SUMMER CHALLENGE.pngAnecdote : Lu dans le cadre du Magical Summer Challenge 2019, menu « Rainbow Sparkle » catégorie « Starlight ».

Bonne lecture ! Signé C.