L’ombre des chats – Arni Thorarinsson

Résumé : Apparent suicide « assisté par ordinateur » d’une jeune mariée, messages obscènes à l’orthographe défaillante sur son téléphone portable… Décidément, Einar est fâché avec les nouvelles technologies. Enquêteur nonchalant et lucide, le journaliste est bien décidé à résoudre ces énigmes malgré l’hostilité du commissaire de police local. Après tout, remplacer le mensonge par la vérité, c’est son boulot.

L'ombre des chats.png

Note personnelle : ★ ★ ☆ ☆ ☆

Avis : L’exemple parfait pour illustrer mon système de notation. Je le dis rapidement ici : la « note personnelle » porte bien son nom. Je note « le plaisir que j’ai éprouvé » en lisant, pas l’ouvrage en lui-même. L’avis que j’exprime est mon ressenti, pas un jugement sur le livre ou l’auteur. Je vous invite à découvrir la rubrique « À propos » dans laquelle j’explique mon système de notes.

Revenons à nos moutons ou plutôt nos chats : le résumé me semblait vraiment intéressant. Un logiciel capable de tuer des gens ? Un cyber-psychopathe ? Un vrai suicide ? Une expérience loupée ? J’avais des milliers d’idées en tête lorsque je passais en caisse. L’histoire commence…

J’ai dû relire plusieurs fois les mêmes passages parce que je suis une lectrice francophone et que par conséquent les prénoms islandais ne s’impriment pas dans mon cerveau, de plus les personnages sont nombreux. J’ai essayé à de situer les personnages, comprendre de qui l’on parle, qui parle, puis (ouf !) à force de m’obstiner et de noter, j’y suis arrivée. Après ces petits soucis qui sont entièrement ma faute (l’auteur a écrit dans sa langue, c’est un livre traduit, il ne pensait pas qu’une petite française allait l’acheter), je me force à lire quelques chapitres de plus malgré mon appréhension.

J’ai trouvé le temps long, je me suis posée des questions et j’ai trouvé que le résumé ne collait pas à l’histoire. Où sont les mariées ? Pourquoi il ne se pose pas plus de questions sur cet ordinateur, ce crime, ces gens ? Page après page je me retrouvais dans la peau de ce journaliste au milieu des complots politiques, des échanges avec les policiers, des articles de journaux… En somme rien à voir avec ce que je pensais !

Ce livre est loin d’être mauvais, mais je souhaitais lire une histoire policière (oui oui même avec un journaliste, après tout Le Poulpe ce n’est pas un policier et il se charge des affaires policières), de l’hémoglobine, des technologies supérieures, des suicides en masse, des logiciels perfectionnés, alors que finalement, il s’agit surtout de suivre un journaliste dans la création de scoop avec un fond d’histoire policière. Vous le lirez probablement avec plaisir si vous ne vous attendez pas à vous plonger dans une enquête avec un cyber-tueur. 😉

Anecdote : J’ai commencé à le lire dans le train qui me ramenait en région parisienne, mais ce jour là, j’ai été victime d’un mal des transports qui m’a forcé à le ranger dans mon sac. 🙃

Bonne lecture ! Signé C.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.