Cure fatale – Robin Cook

Résumé : En principe, un hôpital est fait pour soigner… Mais qu’advient-il lorsque l’appétit financier s’en empare ? Tous deux recrutés par l’hôpital d’une petite ville du Vermont, David et Angela vont bien vite découvrir de singulières pratiques. Blâmes adressés aux médecins ordonnant des soins trop coûteux, non-remboursement du recours aux urgences… Mais le pire est encore devant eux. L’assassinat de l’ancien directeur de l’hôpital, et surtout une série d’étranges décès parmi les malades dont s’occupe David vont amener les deux jeunes médecins à dénouer les fils d’un gigantesque scandale, à leurs risques et périls. Des périls qui n’épargneront pas non plus Nikki, leur petite fille, atteinte de mucoviscidose. S’inspirant de faits divers authentiques, l’auteur de Vertiges et de Naissances sur ordonnance nous entraîne au cœur du monde hospitalier américain, dans un scénario terrifiant et, hélas, vraisemblable.

cardiaque

Note personnelle : ★ ★ ★

Avis : Quel plaisir de retrouver la plume de Robin Cook ! La médecine est un domaine qu’il maîtrise à la perfection, étant donné qu’il a un passé de chirurgien en ophtalmologie, et cela se ressent très clairement dans ses romans qui se déroulent tous dans le milieu médical. Cette fois, c’est non seulement sur d’étranges maladies qu’il écrit mais également sur la capitalisation des hôpitaux.

Nous découvrons donc David, Angela et leur fille Nikki, atteinte de mucoviscidose, les protagonistes décident d’accepter des postes dans l’hôpital d’une ville du Vermont, afin de quitter l’insécurité et la pollution de la ville. Malheureusement pour eux, la petite ville où ils viennent de s’installer cache quelques tristes secrets, l’expérience s’avère ne pas être aussi idyllique que prévu.

J’ai vu ce roman comme un cri d’alerte sur ce qu’il peut se passer dans la réalité. Des sujets comme le harcèlement sexuel, les manigances de la direction de l’hôpital pour continuer à toucher de l’argent au péril de la santé des patients, l’intimidation, le burn-out des professionnels de la médecine. Je ne pense pas que ce soit vrai pour la France. Je crois en notre système de santé qui permet aux citoyens de se faire soigner convenablement, mais si j’accorde ma confiance à l’État Français, je ne suis pas certaine que je peux l’accorder également aux autres pays, notamment aux États-Unis.

L’auteur nous amène dans le milieu hospitalier où les personnes hospitalisées décèdent mystérieusement. Nous assistons à la descente aux enfers de nos protagonistes, qui ignorant ce qui se trame, perdent pieds face à la mort de leurs patients. Pour être exacte, c’est le cas de David, mais pas d’Angela qui est dans un service de recherches. Elle va se frotter à un autre problème, à moins que ce ne fût le problème qui se frotte à elle… Elle subit un harcèlement sexuel de la part de son supérieur, qui face à ses refus devient de plus en plus menaçant. Bien entendu, elle aura du mal à compter sur David qui sombre à cause de la culpabilité.

Nous découvrons en même temps que ce couple, qu’ils n’ont pas commis d’erreur médicale et que le décès de leur patient vient finalement d’un horrible complot de la direction. Elle se sert d’un employé pour tuer les personnes qui lui coûtent trop cher. Encore une fois, je me demande si cela arrive réellement dans le milieu hospitalier américain… Cela reste malheureusement vraisemblable.

Anecdote : Acheté d’occasion dans la librairie parisienne Boulinier (bonne nouvelle). 📚👌

Bonne lecture ! Signé C.

11 commentaires sur « Cure fatale – Robin Cook »

    1. J’avoue que les romans de Cook sont spéciaux, c’est très axé sur le médical et même pour les initiés ce n’est pas simple. 😂 Merci pour ton passage et ton commentaire.

      Aimé par 1 personne

    1. Parfait ! Dans ce cas, tu vas peut-être pouvoir me répondre, parce que je n’arrive pas à trancher seule. 😂 Est-ce que tu trouves que ces romans sont accessibles à tous, notamment ceux qui n’ont aucune notion de médecin ? 🙂

      J'aime

    2. Pour moi oui. Je t’avoue que j’ai vraiment un faible pour tous les livres qui se déroulent de pres ou de loin dans le monde médical. Je me suis régalée par exemple avec « Pandemia » de Thilliez. Je n’ai aucune formation médicale, je ne me suis jamais perdue dans un roman de Robin Cook. Au contraire ses romans sont enrichissants.

      Aimé par 1 personne

    3. Je n’ai pas encore lu « Pandemia » de Thilliez, mais par contre j’ai récemment lu « Train d’enfer pour ange rouge » et « gataca », pour le PumpkinAutumnChallenge. 😉 Pour le coup, je sais que Thilliez arrive très bien à expliquer des notions scientifiques aux personnes qui n’ont pas forcément étudié le domaine. Si on ne se sent pas perdues en lisant Cook, c’est qu’il doit avoir les mêmes capacités ! 😄 Merci beaucoup pour ta réponse. 😍

      J'aime

    4. Oui la pedagogie et la simplicité, couplées malgré tout à un certain sens du detail et à une belle technicité font que le lecteur est absorbé, intéressé et jamais submergé. Ils sont forts nos auteurs !!

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.