Skin – Mo Hayder

Résumé : Un rituel chasse l’autre… Alors que l’affaire du trafic de membres humains à tendance vaudoue est encore dans toutes les mémoires, on déplore des victimes d’un nouveau genre. Écorchées. Dépecées. On ne coupe plus, on épluche… Seul contre tous, le commissaire Jack Caffery croit encore y voir l’empreinte du Tokoloshe, ce minuscule démon africain, mi-animal mi-humain, pervers et insaisissable… Obsession paranoïaque ou non, de faux suicides viennent bientôt ajouter à sa confusion. Quant au sergent « Flea » Marley, plongeuse de la brigade subaquatique, elle a d’autres soucis en tête. L’un comme l’autre sont encore loin de s’imaginer vers quelle monstrueuse réalité ils s’acheminent. Leurs pires cauchemars risquent bien, cette fois, d’avoir leur peau…

Frise_Illustration_Article_Skin

Note personnelle : ★ ★ ★ ★ ☆

Avis : Ce roman fait partie d’une saga (Jack Caffery), il s’agit du quatrième tome. Comme d’habitude, je n’ai pas du tout suivi l’ordre ! J’ai commencé par le 7ème et visiblement dernier tome (Viscères que vous pouvez retrouver ici) puis celui-ci. Cela dit ça ne pose pas de souci, il n’y a pas de spoil violent comme dans « Le bonhomme de Neige » de Jo Nesbo (je sais, je suis rancunière)…

Au commencement, un cadavre et une disparition. Traditionnel ! Comme une bonne baguette tout juste sortie du four. Sauf qu’ici vous n’aurez pas l’eau à la bouche, sinon il faut consulter. D’urgence. Je ne rigole pas…

L’histoire est scindée en deux. D’un côté Caffery qui se voit confier une enquête, retrouver une femme disparue. Bien entendu, il n’a aucune envie de se pencher sur ce dossier, il préfère largement cette histoire de cheveux volés sur le cadavre d’un homme qui vient de se suicider. Son supérieur lui accorde une semaine pour régler cette histoire. D’un autre côté Flea, de la brigade subaquatique. Elle va devoir surmonter l’insurmontable ! Cette dernière retrouve un cadavre dans le coffre de sa voiture. Celui d’une femme. Celle que Caffery devait initialement rechercher.

J’ai eu une préférence pour la partie de Flea, qui va passer de justicière à criminelle à son insu. Un passage m’a particulièrement marqué : la confrontation avec son frère. C’est lui qui a renversé et placé la femme dans le coffre de sa sœur. Il va bien entendu refuser d’assumer son crime. Pire encore, sa conjointe va menacer Flea de lui coller cet accident sur le dos. Si vous suivez régulièrement le blog, vous n’êtes pas sans savoir que l’injustice me rend dingue de colère. Pour la réparer au plus vite, j’ai dévorer le livre. Malheureusement, Flea se débrouillera seule pour faire disparaître le cadavre de la femme. Caffery le dévouvrira d’ailleurs, mais il va couvrir la jeune femme.

Pour la partie de Caffery, si ma mémoire est bonne (un peu de retard dans l’écriture des articles), on perd très vite l’idée du démon africain, le Tokoloshe, pour une explication plus cartésienne. Ce qui n’est pas pour me déplaire. Toute l’enquête se déroule avec fluidité. Absorbée par la partie Flea, je n’ai pas cherché le coupable, je me suis laissée porter par l’histoire. Il se retrouve dans de sales draps à la fin du roman. Rassurez-vous, il trouvera une aide particulièrement inattendue, puisqu’il s’agit d’un immigré, celui qu’il traquait pensant suivre les traces du Tokoloshe ! Il va également être le gardien du secret de Flea.

Nous retrouvons aussi un personnage récurrent : Le Marcheur. J’apprécie ce personnage, même si je le vois comme une sorte de « facilité » dans l’écriture. L’enquête piétine ? Un petit feu de camp, une gamelle pleine et hop Caffery à une illumination. Je ne vais pas trop le critiquer tout de même. C’est grâce à son discours que Caffery décide de couvrir Flea.

J’ai découvert l’auteure par hasard, en trouvant le roman Viscères dans une boîte à livres. Honnêtement, je ne pensais pas tenir entre mes mains un tel bijou. Quand j’ai vu « Skin » dans l’un des grands bacs à livres de la boutique Boulinier, j’ai sauté sur l’occasion ! Je ne peux que vous conseiller de vous y mettre si vous n’en avez pas encore lu (si c’est le cas, vous venez de vous spoiler en beauté). Vous retrouverez d’autres chroniques sur les romans de Mo Hayder sur le blog, c’est une certitude.

Anecdote : Livre d’occasion, trouvé chez Boulinier Bonne Nouvelle. 🥰

Bonne lecture, Signé C.

School-Live ! – Film 2019 – Adapté de l’anime et du manga Gakkou Gurashi

J’ai appris avec plaisir qu’un film adapté de l’anime et/ ou du manga Gakkou Gurashi était sorti en 2019. Je vous souhaite un bon visionnage et bonne lecture si vous vous laissez tenter par ces œuvres ! Amusez-vous bien. 🌷

Affiche d'annonce du film "School-Live!".
Affiche d’annonce du film « School-Live! ».

Synopsis : Alors qu’une épidémie transforme petit à petit les élèves de leur école en zombies, trois élèves et leur professeur, Yuki, Yûri, Kurumi et Miki, tentent de survivre et de faire perdurer leur Club de Vie de l’École (School-Live).

🌷 Lancement du streaming ! 

Du 720p maximum sur Youtube… Ô malheur, ô disgrâce ! Mais n’appuyons pas immédiatement sur ALT+F4. Dès les premières minutes et rencontres avec les protagonistes, nous savons sans le moindre doute quel personnage incarnent les actrices. Malgré les cheveux « naturels » de ces demoiselles, de part leur attitude, nous savons que Kurumi, Yuki et Megumi sont dans l’infirmerie. Ce qui par contre n’était pas tout à fait cohérent, puis Megumi est une professeur, pas une infirmière… Enfin, passons !

Extrait du film School-live! (Megumi, Yuki, Kurumi).
Extrait du film School-live! (Megumi, Yuki, Kurumi).

Le détail de l’ours en peluche parfaitement similaire à celui de l’anime, j’ai adoré ! Félicitations, au moins pour ce point… 🧸

🌷 Dix minutes de film.

Le début du film se concentre sur la relation amoureuse de Kurumi. Ces passages rendent le personnage encore plus attachant ! Vient ensuite la rencontre entre les filles. Puis après huit minutes « feel good », nous faisons un saut dans le « présent », sans pour autant voir les fameux zombies. Les dix premières minutes passent sans effusion de sang, sans cri, sans peur. Le film présente simplement ses personnages pour notre plus grand plaisir.

Extrait du film School-live! (Yûri et Yuki).
Extrait du film School-live! (Yûri et Yuki).

J’avoue, j’ai choisi ce passage juste pour le dessin du nounours sur le tableau… 🧸

🌷 Trente minutes de film.

Passées les dix premières minutes, nous découvrons enfin les fameux zombies tant attendus ! L’histoire se penche sur l’orgine de l’épidémie et sur le mécanisme de sauvegarde de la jeune Yuki. J’ai particulièrement apprécié la façon dont ils ont pensé la bande son. Cette « distorsion » au niveau de la musique lorsque l’illusion de Yuki se dissipe doucement au profit de la réalité vue par Yûri et Kurumi. Magnifique. Aussi, au bout d’une vingtaine de minutes de film, nous découvrons enfin Miki ! Cette dernière semble avoir survécu dans la cafétéria de l’école. Dans l’anime et dans le manga, me semble-t-il, elle est dans un centre commercial et c’est à l’occasion d’une excursion que les trois filles la sauvent. Grâce à Tarômaru d’ailleurs… Légère déception ici ! J’avais hâte de voir quel chien avait été sélectionné pour incarner ce héros canin mais sachez qu’il n’apparaitra pas dans le film… Plutôt logique cela dit, pas de centre commercial, pas de Tarômaru. 🐶

Extrait du film School-live! (Yûri, Kurumi, Miki, Yuki et Megumi).
Extrait du film School-live! (Yûri, Kurumi, Miki, Yuki et Megumi).

Il y avait de nombreuses scènes intéressantes, mais j’ai porté mon choix sur celle-ci. Elle montre parfaitement la situation actuelle. Une Miki qui a encore du mal à s’intégrer, les trois autres qui se sont adaptées à cette nouvelle vie grâce au souvenir de Megumi (si vous regardez bien, cette dernière n’a pas d’assiette, ce qui confirme qu’elle n’est que l’illusion des filles). Et puis, je n’ai pas pu résister à l’appel de la nourriture ! 🍝

🌷 Une heure de film.

Vient passage début épidémie, avec Kurumi qui se prend de plein fouet cette nouvelle réalité qu’elle n’imaginait pas le matin même. Contrairement à l’anime et au manga, nous voyons comment son amoureux est contaminé. En la sauvant. Je n’ose à peine imager la culpabilité et le désarroi de Kurumi. Pour les autres filles, nous voyons que Miki n’apprécie pas Yuki. Elle semble irritée par l’innocence de cette dernière. Une scène nocturne nous montre même qu’elle la repousse sciemment. En effet, Yuki en bougeant pose sa main sur Miki, qui s’empresse de l’enlever en soufflant d’agacement. Quelques scènes plus loin, une nouvelle nuit, Yuki réitèrera et cette fois Miki serrera sa main… Car entre temps, Miki tentera de quitter l’école, se retrouvera encerclée par les zombies en compagnie de Yuki. Kurumi viendra à leur secours et Yûri également mais de loin. Une fois les deux jeunes filles devenues amies, Miki pourra s’ouvrir à l’ensemble du groupe. C’est ensemble qu’elles iront dans la réserve où Kurumi devra affronter son petit ami zombifié, mais ce n’est pas elle qui le tuera, c’est Yûri. Suite à cela nous avons une scène touchante ou Kurumi exprime ses sentiments (un flash back nous permet de voir la déclaration du garçon). Enfin, une fois Kurumi et Miki soignées de leurs démons, les quatre filles obtiendront un moment de répit dans cette nouvelle vie pleine de danger.

Extrait du film School-live! (Kurumi hésite à attaquer son petit ami zombifié).
Extrait du film School-live! (Kurumi hésite à attaquer son petit ami zombifié).

🌷 Film terminé.

Les filles, durant cette période d’accalmie, parlent du futur. Elles organisent même une fête, mais l’alarme incendie fait cesser les festivités… Les zombies entrent dans l’école. Les filles se battent de leur mieux, elles sont séparées les unes des autres. Kurumi sort de l’école, elle se réfugie sur le toit d’une voiture. De là où elle est, elle peut malheureusement voir les plantations flamber. Alors que le désespoir tente de la saisir, un souvenir lui revient. Son amoureux lui rappelle qu’il l’aime parce qu’elle est forte. Galvanisée par ces mots, elle arrive à rejoindre Miki et Yûri. Yuki manque à l’appel. Elle est seule. Elle fuit un zombie calciné et tombe sur celui d’une personne connue… Il s’agit de Megumi. Le rythme du film se calme, un flashback nous montre les dernières paroles de Megumi à ses élèves. Yûri, Kurumi et Miki arrivent enfin et constate que le zombie est attaché par une corde. Leur professeur ne voulant pas être un danger pour elle avait pris soin de se ligoter avant de devenir un zombie. C’est Kurumi qui lui mettra le coup fatal. Yuki prend enfin conscience de la réalité. Les quatre filles quittent l’école après préparé et participé à une cérémonie de remise de diplôme, pour dire adieux à leur école et au club. FIN ! 🌷

Extrait du film School-Live (Kurumi, Miki, Yuki, Yûri).
Extrait du film School-Live (Kurumi, Miki, Yuki, Yûri).

Vous trouverez mon avis sur le manga et l’anime en consultant cet article.

Pour conclure, le film malgré ses défauts est une adaptation très correcte de ces œuvres ! Quelques incohérences entre les versions, des zombies qui auraient pu être mieux travaillés, et surtout un Tarômaru absent… Mais dans l’ensemble, tant le jeu d’acteur, d’actrice devrais-je dire, que la réalisation est agréable. Pourtant je ne suis pas une grande fan des adaptations de manga. Félicitations à ceux qui ont travaillé sur ce film. P.S. : la prochaine fois, prenez un chien, c’est top les chiens. 🐶

Bon visionnage ! Signé C. 😉

Gakkou Gurashi ! – Norimitsu Kaihō et Sadoru Chiba

Résumé : Dans un univers mêlant « moe » et « horreur » nous suivons le quotidien tragique de quatre élèves nommées Yuki, Yuuri, Miki et Kurumi dans une école. Du jour au lendemain, une épidémie de zombie est déclarée dans l’école de ces quatre filles. Alors que cette épidémie a presque décimée toute leur école, les quatre filles, une poignée d’élèves et leurs professeurs vont tenter de survivre dans cet enfer. A cause de cet événement le quotidien paisible de ses filles dans leur Club de Vie va radicalement changer.

Frise_Illustration_Article_Gakkou_Gurashi

Note personnelle : ★ ★ ★ ★ ☆

Avis : Pour être honnête, jusqu’au milieu du second tome, j’étais perdue. Le résumé parlait de zombies, pourtant, les protagonistes avaient l’air de nier leur existence. J’ai fini par connecter mes deux neurones et me dire qu’en fait ce n’était que la vision de Yuki. Elle est le personnage principal. Petite, enfantine, avec des yeux et des cheveux rose bubblegum ainsi qu’un bonnet chat… Yuki est optimiste, et même insouciante. Ce qui la pousse parfois à prendre des risques inconsidérés. Elle voit les zombies comme des élèves tout à fait normaux. Pour elle, la vie ne semble pas avoir changé.

yuki_takeya_gakkou_gurashi_avis
Yuki Takeya – Gakkou Gurashi

Megumi-Sakura_Gakkou_Gurashi_AvisJ’ai eu la confirmation de cette impression… Par ailleurs, nous comprenons également que l’un des personnages n’existe que dans la mémoire de Yuki : sa professeure, Megumi Sakura, qu’elle nomme Megu-nee. Cette dernière est décédée, cependant la jeune fille continue à avoir des interactions avec elle. Le manga s’arrête brusquement, alors que nous commençons tout juste à entrer dans l’intrigue. Je n’ai trouvé que 8 tomes sur des sites de lecture. Il y a visiblement 12 tomes en VO. Pour satisfaire mon envie de rester un peu plus longtemps dans cet univers, j’ai regardé l’anime. Vous pouvez le retrouver de façon légale sur le site Crunchyroll.

Extrait de l'épisode 1 de Gakkou Gurashi (Yuki et Tarômaru).
Extrait de l’épisode 1 de Gakkou Gurashi (Yuki et Tarômaru).

Parlons maintenant de l’anime. Dès le début nous pouvons constater un changement important… Miki Naoki est présente dès le premier épisode. Or celle-ci fait son apparition uniquement plus tard dans le manga, si ma mémoire est bonne. J’ai un doute concernant cette information. Dans tous les cas, il y a dans l’anime un personnage que nous ne voyons pas dans les 8 volumes du manga, et là j’en suis certaine, il s’agit de Tarômaru, cet adorable petit chien ! Il est initialement adopté par Kei, l’amie de Miki, suite à la mort de sa propriétaire (une vieille dame que Miki et Kei croisent durant leur shopping avant la catastrophe). C’est après le départ de Kei, ainsi qu’une une période de solitude que Miki rejoint le groupe composé de Yuki, Yûri et Kurumi. Tarômaru, que l’on pensait s’être enfuit, étant en fait parti chercher de l’aide, celle-ci étant les trois demoiselles précédemment citées. Vous suivez encore ?! Parfait !

Extrait_EP4_Gakkou_Gurashi_Yuki_Taromaru
Extrait de l’épisode 4 de Gakkou Gurashi (Megumi et Yuki)

On sent qu’à son arrivée, Miki a du mal à comprendre la névrose de Yuki. Cette dernière, suite au choc de la catastrophe s’est enfermée dans une réalité alternative où le monde reste inchangé. Le fait de rester dans l’enceinte de l’école (sauf durant l’excursion) se justifie par l’une des règles du club de vie de l’école dont elle pense faire partie au même titre que Kurumi et Yûri, qui la confortent dans cette vision erronée. Par ailleurs, Yuki a des interactions fréquentes avec Megumi, sa professeur décédée, les deux autres ne remettent pas non plus en question l’existence de Megumi, tout en sachant pourtant que celle-ci n’est plus, car Yuki se réfère souvent à l’avis de cette vision qui la protège. Cette Megumi est ancrée dans son inconscient, elle lui indique l’attitude a adopter pour rester en sécurité, sans lui expliquer la réelle teneur du danger. Yuki bénéficie également de la protection physique de Kurumi qui ne se sépare pas de sa pelle, et de la protection de Yûri qui a une attitude et une autorité très maternelle.

Extrait de l'épisode 4 de Gakkou Gurashi (Yûri et Kurumi).
Extrait de l’épisode 4 de Gakkou Gurashi (Yûri et Kurumi).

Je vous conseille de ne pas trop vous attacher à Tarômaru, ni à Megumi connaissant leurs histoires respectives et leurs rencontres ensuite… En effet, le petit chien s’évade une nuit, descend dans le fameux « local de secours », où il croise le zombie de Megumi qui le transforme. C’est la pa_uvre Kurumi qui fait la découverte de cette transformation canine. Elle revient blessée de cette rencontre. Miki, Yuki et surtout Yûri prennent soin d’elle. Yûri est malheureusement fiévreuse. Un document trouvé dans le bureau de Megumi indiquait qu’il ne fallait pas se tenir proche des infectés… L’histoire s’emballe à ce moment, plongeant plus profondément encore dans l’horreur. Les infectés cassent la barricade, la pluie redouble d’intensité, Miki s’éclate en regardant la gamelle de son chien et Yuki commence à retrouver la mémoire et voir la réalité. Cette dernière prend la pelle de Kurumi et son rôle de protectrice. Quant à Kurumi, elle souffre le martyr devant une Yûri épouvantée. Miki décide de partir seule dans le « repère » de l’école où elle trouvera l’antidote qui permet de soigner humains et peut-être chiens de la zombification. Malheureusement, elle se retrouve coincée, c’est alors contre toute attente Yuki qui vient à son secours secouée souvenirs et prise de conscience. Elle est elle-même sauvée in extremis par Tarômaru puis attaquée par le chien zombifié. Yuki prend ensuite la parole au micro, répandant son message dans l’ensemble de l’enceinte de l’école, les zombies partent, les quatre filles et Tarômaru sont réunis, en bonne santé. Ne vous réjouissez pas trop vite et sortez les mouchoirs. Tarômaru ne continuera pas l’aventure.

Extrait de l'épisode 9 de Gakkou Gurashi - Yuki, Tarômaru et Miki.
Extrait de l’épisode 9 de Gakkou Gurashi – Yuki, Tarômaru et Miki.

En somme et pour conclure, l’anime comme le manga alterne entre deux styles opposés, le côté très mignons et colorés et le gore, créant un choc à chaque changement. Les deux se terminent également sur un mystère. Le manga nous prive de ses derniers tomes, ce qui nous laisse sur la sortie de l’école de Yuki, Yûri et Kurumi en voiture ainsi que l’apparition de Kei et Miki. L’anime, qui comporte lui 12 épisodes et apparaît comme étant « terminé », cependant, il reste une question qui n’a pas trouvé sa réponse. Pourquoi donc Megumi disait-elle avoir arrêté l’horloge interne de Yuki ?! Une saison 2 n’est pas nécessaire mais elle pourrait apporter quelques réponses en plus et surtout nous permettre de profiter un peu plus longtemps de ce magnifique anime.

Un film adapté du manga / anime, est sorti début 2019. Bien entendu, en ayant appris cette nouvelle, j’ai décidé de le regarder et vous faire une comparaison qui sera publiée prochainement sur le blog. 💜

Anecdote : Lu en scan sur Internet + streaming sur Crunchyroll. 🌷

Bonne lecture, Signé C.

POTTER BOOK TAG – Maison Poufsouffle

Poufsouffle est l’une des quatre maisons du Collège Poudlard, école de sorcellerie. Son insigne représente un blaireau sur fond de jaune et noir.. Peu importe votre maison, vous pouvez faire ce TAG ! Bonne nouvelle n’est-ce pas ?

Blason_de_Poufsouffle

Si à Poufsouffle vous allez,
Comme eux vous s’rez juste et loyal
Ceux de Poufsouffle aiment travailler
Et leur patience est proverbiale.
— Extrait d’une chanson du Choixpeau magique

 

Sans plus attendre la série de questions !

Question 1 : Avez-vous récemment lu, ou avez-vous dans votre PAL un livre à la couverture jaune ?

Helga_Poufsouffle_ChocogrenouilleLe saviez-vous ? Helga Poufsouffle est présentée comme une femme replète, aux cheveux roux et aux yeux bleus. Surtout reconnue pour sa loyauté, elle aime le travail. Elle est l’ancêtre de Hepzibah Smith, une vieille femme très riche.



Question 2 : Possédez-vous des livres culinaires ? Si oui, les rangez-vous dans votre bibliothèque ou dans la cuisine ?

Bière_au_beurre_Harry_PotterLa Bièraubeurre est une boisson du monde magique servie généralement chaude mais pouvant tout aussi bien être bue froide. Le goût de la Bièraubeurre est décrit comme sucré et étant proche de celui du caramel écossais (un mélange de beurre et de sucre roux) mais en plus doux.

Question 3 : Possédez-vous des livres en rapport avec la botanique ? Romans, documentaires, albums…

Chourave_Harry_Potter_HMPomona Chourave (Anglais : Pomona Sprout) est professeure de botanique à Poudlard. Elle est également directrice de la maison Poufsouffle ! C’est une petite sorcière joliment potelée ayant des cheveux gris en désordre et des ongles dans un piètre état. Elle est souvent vêtue d’un chapeau rapiécé et de vêtements maculés de terre.

Question 4 : Quel roman représente le printemps à vos yeux ?

Mandragore_Harry_PotterLa mandragore est une plante qui ressemble à un bébé que l’on enterre dans un pot. Le philtre de mandragore est utilisé pour annuler les sortilèges et enchantements sur une ou plusieurs personnes. La mandragore est très dangereuse, car son cri, lorsqu’on la déracine, peut tuer lorsqu’elle est adulte !

Question 5 : A quel endroit aimez-vous lire ?

Hengist_de_Woodcroft_ChocogrenouilleHengist de Woodcroft est un sorcier célèbre du Moyen Âge. Il a étudié à Poudlard dans la maison Poufsouffle. C’est un sorcier célèbre, car il est le fondateur du village de Pré-au-Lard. Les Trois Balais serait son ancienne demeure.

Question 6 : Quelles sagas aimeriez-vous fusionner ?

Cedric_Diggory_Harry_PotterCédric Diggory est le fils d’Amos Diggory (travaille au Département de contrôle et de régulation des créatures magiques.). Il est un élève de Poufsouffle, capitaine et attrapeur de l’équipe de Quidditch de Poufsouffle. Décédé durant le Tournoi des Trois Sorciers, et on déteste ça !

Loyauté, gentillesse, modestie, justice, tolérance.

13-133866_catching-up-with-an-old-friend-harry-potterLA QUESTION POTTERHEAD

Albus Dumbledore, pour vous, c’est Richard Harris ou Michael Gambon ?

J’espère que vous vous amuserez répondant à ces questions. Si vous en voulez encore plus, vous pouvez répondre aux questions du Potter Book Tag : Tu es un sorcier Harry !  et celles du Potter Book Tag : Maison Gryffondor. Bonne lecture ! Signé C.