Pour un petit chien gris – Yvon Mauffret

Résumé : Tanguy n’a pas hésité un seul instant lorsqu’il a entendu un «plouf» et vu une petite boule grise s’enfoncer dans la rivière. Après avoir sauvé le chiot, il lui a dit: «Tu t’appelleras Moïse et tu resteras toujours avec moi. »
Mais adopter un chien n’est pas aussi simple qu’il n’y parait !
Pour garder Moïse, Tanguy devra faire preuve d’ingéniosité et de patience.

pour un petit chien gris.pngNote personnelle : ★ ★ ★ ★ 

Avis : Un moment lecture teinté de nostalgie ! 😍

J’avais un très vague souvenir de ce roman, une sorte de mélancolie, paradoxalement je me souvenais d’une fin heureuse. Les recherches ont été assez longues car j’avais en tête le titre « Pour un petit chien triste ». Je pense, vingt ans plus tard, que la noyade du chien a eu un impact si fort sur la jeune personne que j’étais que j’en ai inconsciemment transformé le titre, associant ainsi le chagrin à cette lecture. Cela dit, lorsque j’ai retrouvé cette oeuvre sur Internet j’ai constaté avec bonheur que la couverture correspondait bien à mes souvenirs (ouf je ne yoyote pas encore totalement). 🤭

Parlons de Tanguy, c’est un petit garçon solitaire, doté d’une grande imagination, qui préfère passer son temps à rêver près de la rivière plutôt que de se mêler aux autres enfants. C’est un personnage auquel je m’identifiais facilement. D’autant plus que Tanguy et moi avions un autre point commun, l’amour des animaux, bien que je n’ai jamais eu son degré de courage (ainsi soit dit en passant, je n’ai jamais eu à sauter à l’eau pour récupérer un chiot non plus). 🐶

Les similitudes entre ce jeune garçon et moi s’arrête ici, car ce roman traite d’un sujet important pour certains enfants, dont je ne faisais pas partie : accepter le divorce des parents et leurs nouveaux conjoints. En effet, Tanguy semble détester son beau-père et idéaliser celui qui a refait sa vie loin de lui. Grâce aux amitiés qu’il va créer avec d’autres protagonistes plus touchants les uns que les autres, il va finir par accepter cette situation et se rendre compte que son beau-père n’est pas si monstrueux que cela et cesser d’idéaliser son père absent.

Pour résumer, c’est une histoire d’amitiés qui aide à régler une histoire de famille, le tout avec des animaux. Je pense qu’il peut aider certains enfants qui ont du mal à digérer le divorce de leurs parents, cependant, je la conseille tout autant aux adultes. 😍

Anecdote : Nidalee m’a confié ne pas aimer le titre du roman ! 🙀 Elle préfère « Pour un petit chat gris ». 😸

Bonne lecture ! Signé C.

Alter ego – Sélène Derose

Résumé : Niya, jeune femme sérieuse et réservée, a une idée précise de son plan de vie. Tandis qu’un nouveau pan de celle-ci commence, tout bascule. Survient cette voiture qu’elle n’a pas vue arriver, cette rencontre inattendue, cette voix mystérieuse, ce secret inavouable. Une péripétie en amenant une autre, tout se bouscule au point de remettre en question ses plus profondes certitudes. Mais en ressortira-t-elle indemne ?

Alter ego t1.png

Note personnelle : ★ ★ ★ ★ ☆

Avis : Quel plaisir de retrouver la plume (de cygne) de Sélène Derose, que je remercie pour la confiance avec laquelle elle m’a confié la lecture de son roman ! 🦢

Au passage, j’ai remarqué que celui-ci est classé dans les thrillers sur le site Livraddict, je l’aurais plutôt classé dans le fantastique.

Ce roman tire toute sa beauté d’un savant mélange entre notre monde actuel et les traditions amérindiennes (d’ailleurs, je trouve que c’est une belle prouesse cette façon d’avoir amené la culture amérindienne au vingt-et-unième siècle). Nous découvrons grâce aux origines de Niya une partie de cette culture. L’histoire est un mélange équilibré entre les relations entre les personnages, les actions et l’intrigue, ce qui permet de ne jamais s’ennuyer durant la lecture.

Sélène fait partie de ces auteurs qui nous veulent du bien. Qu’elles soient constituées d’amour ou d’amitié, les relations entre les personnages de ce roman sont empreintes de bienveillance. Le roman regorge également de poésie et de douceur, mais pas seulement ! Il y a aussi la présence de ces jeunes femmes charismatiques : déterminées, motivantes et drôles, qui modernise ce roman et lui permet d’avoir ce contraste si intéressant. 😍

Pour résumer, l’histoire est touchante et possède une fin inattendue. J’étais presque frustrée d’avoir terminé ma lecture, j’avais envie de passer encore plus de temps aux côtés de Niya (vivement le tome 2). Autant dire que j’ai apprécié cette lecture et que je la recommande. 💖

MAGICAL SUMMER CHALLENGE.pngAnecdote : Lu dans le cadre du Magical Summer Challenge 2019 – Menu « Sweet Cloud », catégorie « Happy Hour ». 🍹🌺

Bonne lecture ! Signé C.

Le royaume des loups – Kathryn Lasky [saga]

Résumé : Quand Morag met au monde un louveteau avec une patte courbée, elle est forcée par son clan de l’abandonner… Le petit est sauvé par Coeur-de-Tonnerre, une ourse désespérée de ne pouvoir être mère. Faolan grandit auprès de sa nouvelle maman. Jusqu’à ce qu’elle disparaisse. De nouveau seul, guidé par son instinct de loup, Faolan se demande si un jour il pourra lui aussi trouver sa place parmi les siens…

Le royaume des loups.png

Note personnelle : ★ ★ ★ ★ ★

Avis : J’ai dévoré la série. Malgré le prix des tomes (qui sont au nombre de six) que je trouve totalement excessif, on parle quand même d’environ 200 pages au format 13×18 par tome, en plus les couvertures ne sont pas exceptionnelles (les dessins sont adorables cela dit). C’est un petit coup de gueule, parce que je ne vais pas avoir autre chose à dire de mauvais sur ces romans.

Ce sont des romans « jeunesse » écrits par Kathryn Lasky, qui a écrit aussi la série « Les gardiens de Ga’hoole » (géniale aussi en plus les deux se rejoignent). On va suivre les aventures de ce petit Faolan, qui est un donc un louveteau avec une malformation, adopté par celle qu’il va nommer Coeur-de-Tonerre qui est quant à elle une gentille ourse. En avançant dans les livres on voit Faolan évoluer dans un clan de loups, avec des alliés tels que les hiboux. C’est une histoire attendrissante, avec un beau message de courage et de tolérance, parfait pour les enfants.

Pour les personnes un peu sensibles, gardez une boite de mouchoirs à proximité, il arrive que le roman sert un peu le coeur des lecteurs. Si vous ne savez pas quel roman offrir à un enfant pour Noël, n’hésitez plus c’est celui-ci qu’il faut prendre. 🐺🐻🦉

COLD WINTER CHALLENGEAnecdote : Roman lu pour le #ColdWinterChallenge 2018, menu « marcher dans la neige ». ❄💙 (Un petit chat portant le doux nom de Jedi est caché sur la photo, saurez-vous le trouver ? Photo Instagram ici.)

Bonne lecture ! Signé C.

Noël à la petite boulangerie – Jenny Colgan [saga]

Résumé : Maisons en pain d’épice, brioches aux fruits confits, feuilletés au miel… À l’approche des fêtes de fin d’année, Polly est débordée ! Accaparée par sa petite boulangerie, la jeune femme ne souhaite qu’une chose : passer un réveillon romantique avec Huckle, bien au chaud dans leur grand phare. Mais les bourrasques qui balaient la petite île de Mount Polbearne pourraient bien emporter les doux rêves de Polly et faire resurgir du passé des souvenirs qu’elle croyait enfouis à jamais… Entre mensonges, surprises et trahisons, Noël s’annonce finalement très mouvementé !

Noel a la petite boulangerie.png

Note personnelle : ★ ★ ★

Avis : J’ai du mal à juger ce livre. Je n’ai jamais trouvé grand intérêt à lire ce type d’histoire, pourtant ça se lit très facilement, c’est mignon tout plein. Dès que j’ai commencé à tourner les pages, j’ai presque senti l’odeur du pain et des viennoiseries, je m’en suis d’ailleurs procuré. J’avoue qu’il m’a fait faire quelques écarts mais tant pis, l’hiver arrive (winter is coming, hahaha, oui je sors) et les gros pulls informes aussi. L’ambiance « couple », « boulangerie », « Noël », c’est vraiment craquant, j’ai rien à redire à ça. Pour l’édition Pocket, il y a un détail que j’ai adoré, à chaque chapitre, nous avons une illustration, je déplore juste qu’elle soit la même pour tous. Par contre, le couple d’amis riches, excentriques, mais généreux ; Bon voilà quoi. Quand un personnage n’a pas de limite financière c’est bien plus simple de faire tourner l’histoire comme on le souhaite. Il n’y a qu’à regarder Batman. S’il n’avait pas eu un sou en poche, il n’aurait pas été ce personnage… Il aurait été Catwoman en fait. Ce qui est embêtant, c’est que le déroulement à partir du milieu de l’histoire est créé par ce manque de limite financière, alors sans ce détail un peu « kitsch », il n’y a plus de livre. Pour conclure, c’est mignon, ça donne faim mais ce n’est toujours pas mon truc. 🥐☕📚

Petit détail supplémentaire, il y a des recettes à la fin du roman. Je pense que c’est le cas pour toutes les éditions. Mais… Dans la recette de la Galette des Rois qui est proposée, il y a de la confiture, eh bah non, juste non. Une galette c’est à la frangipane ou ça n’est pas. On sent mon mécontentement, qui est injustifié parce qu’il y a des tas de recettes de galettes. C’était mon coup de gueule gourmand. #Non 🤭🥧

COLD WINTER CHALLENGEAnecdote : Premier roman lu dans le cadre du #ColdWinterChallenge 2018 menu « La magie de Noël ». Aussi une des premières romances que je lis. Je pense qu’on peut quand même compter les deux ou trois « cœur grenadine » que j’ai lu en primaire, parce que je n’avais plus de « grand galop » ni de « chair de poule » en stock.

Bonne lecture ! Signé C.