Sortez-moi de là – Sonia Dagotor

Résumé : Je me prénomme Madeleine. Je sais, c’est un prénom d’une autre époque et encore, vous ne savez pas tout !
Je viens de perdre ma mère avec qui je vivais dans notre maison en Auvergne. Ma mère a toujours décidé pour moi, mais rassurez-vous, je ne lui en veux pas. Même après sa mort, elle me commande encore. Sa dernière trouvaille, m’envoyer à Paris ! Pour une nana qui n’a jamais quitté son village natal, c’est une petite révolution. Mais je suis prête. Il était temps de me sortir de là. Je vous emmène avec moi ?

Sortez moi de là.png

Note personnelle : ★ ★ ★ ★

Avis : J’ai énormément rigolé en lisant ce roman. Dès le début j’ai été emballée. Juste en lisant le résumé, en voyant la couverture et le prénom du personnage principal, j’ai su que ça allait être un bon moment. Madeleine et moi avons un point commun, Paris nous a accueillies alors que nous étions déjà adultes… Bien que nos histoires soient différentes, l’appréhension du changement, l’arrivée à Paris, l’euphorie des premiers pas dans cette ville magnifique, m’a permis de me plonger dans quelques bons souvenirs qui datent déjà d’une petite décennie. 🤫😂

Mais voyons de plus près l’histoire de Madeleine. Son père est mort lorsqu’elle était petite, un début bien triste me direz-vous, pour un roman qui va pourtant beaucoup nous faire rire. Nous apprenons par la même occasion que Madeleine a été élevée par sa mère (seule), en Auvergne, dans un petit village que la jeune femme n’a jamais quitté. Sa mère n’était malheureusement pas démonstrative, et a laissé Madeleine devenir, aux yeux de la société, une vieille fille. C’est-à-dire que notre chère amie ne connait pas grand chose de la vie. Elle a un look dépassé, ne conduit pas, n’a pas de métier, et n’a pas connu les plaisirs charnels, excepté une fois avec… chuuuuut c’est son secret, vous l’apprendrez en lisant le roman. Bref, elle va s’apercevoir qu’elle ne connait pas grand chose de sa maman non plus, lorsqu’un notaire va lui expliquer qu’elle est l’unique propriétaire d’un appartement à Paris et lui confier une lettre de sa mère, dans laquelle la défunte l’invite à se rendre immédiatement à la capitale pour prendre s’installer dans son tout nouveau bien immobilier.

Commence ma partie préférée ! Paris. Vous savez maintenant que j’aime quand un roman se déroule dans la capitale française, voir les personnages évoluer dans cette magnifique ville, et quels personnages ! Notre chère Madeleine se retrouve devant la porte de l’immeuble où se trouve son appartement. Nous découvrons en même temps qu’elle l’existence salvatrice d’une marraine haute en couleur. Madeleine, renommée Maddy par ce nouveau membre de la famille, va alors enchaîner les péripéties. Elles commencent par la découverte d’un locataire dans l’appartement de Maddy, un certain Jacky, jeune, beau, adorable et (mais ?) en couple. Se poursuivent par un relooking dans un magasin très spécial. Puis, nous emmènent dans les méandres de la séduction. Au-delà du rire, le roman nous fait une piqûre de rappel : pensez à vivre, pensez à aimer, temps que vous le pouvez encore. 🥰

En somme ce roman est un petit bonbon ! Une ode à la vie. Il est rythmé, plein d’humour, d’amour, de tendresse, d’émotions, de situations abracadabrantesques, la quasi-totalité de l’histoire se déroule dans notre belle capitale… Autant vous le dire, je ne voulais pas qu’on me « sorte de là ».

MAGICAL SUMMER CHALLENGE.pngAnecdote : Lu dans le cadre du Magical Summer Challenge 2019, menu « Sweet Cloud » catégorie « Ice cream ». La photo utilisée vient du compte Instagram @laetitiadupont.auteure à retrouver ici.

Bonne lecture ! Signé C.

Pour un petit chien gris – Yvon Mauffret

Résumé : Tanguy n’a pas hésité un seul instant lorsqu’il a entendu un «plouf» et vu une petite boule grise s’enfoncer dans la rivière. Après avoir sauvé le chiot, il lui a dit: «Tu t’appelleras Moïse et tu resteras toujours avec moi. »
Mais adopter un chien n’est pas aussi simple qu’il n’y parait !
Pour garder Moïse, Tanguy devra faire preuve d’ingéniosité et de patience.

pour un petit chien gris.pngNote personnelle : ★ ★ ★ ★ 

Avis : Un moment lecture teinté de nostalgie ! 😍

J’avais un très vague souvenir de ce roman, une sorte de mélancolie, paradoxalement je me souvenais d’une fin heureuse. Les recherches ont été assez longues car j’avais en tête le titre « Pour un petit chien triste ». Je pense, vingt ans plus tard, que la noyade du chien a eu un impact si fort sur la jeune personne que j’étais que j’en ai inconsciemment transformé le titre, associant ainsi le chagrin à cette lecture. Cela dit, lorsque j’ai retrouvé cette oeuvre sur Internet j’ai constaté avec bonheur que la couverture correspondait bien à mes souvenirs (ouf je ne yoyote pas encore totalement). 🤭

Parlons de Tanguy, c’est un petit garçon solitaire, doté d’une grande imagination, qui préfère passer son temps à rêver près de la rivière plutôt que de se mêler aux autres enfants. C’est un personnage auquel je m’identifiais facilement. D’autant plus que Tanguy et moi avions un autre point commun, l’amour des animaux, bien que je n’ai jamais eu son degré de courage (ainsi soit dit en passant, je n’ai jamais eu à sauter à l’eau pour récupérer un chiot non plus). 🐶

Les similitudes entre ce jeune garçon et moi s’arrête ici, car ce roman traite d’un sujet important pour certains enfants, dont je ne faisais pas partie : accepter le divorce des parents et leurs nouveaux conjoints. En effet, Tanguy semble détester son beau-père et idéaliser celui qui a refait sa vie loin de lui. Grâce aux amitiés qu’il va créer avec d’autres protagonistes plus touchants les uns que les autres, il va finir par accepter cette situation et se rendre compte que son beau-père n’est pas si monstrueux que cela et cesser d’idéaliser son père absent.

Pour résumer, c’est une histoire d’amitiés qui aide à régler une histoire de famille, le tout avec des animaux. Je pense qu’il peut aider certains enfants qui ont du mal à digérer le divorce de leurs parents, cependant, je la conseille tout autant aux adultes. 😍

Anecdote : Nidalee m’a confié ne pas aimer le titre du roman ! 🙀 Elle préfère « Pour un petit chat gris ». 😸

Bonne lecture ! Signé C.

Alter ego – Sélène Derose

Résumé : Niya, jeune femme sérieuse et réservée, a une idée précise de son plan de vie. Tandis qu’un nouveau pan de celle-ci commence, tout bascule. Survient cette voiture qu’elle n’a pas vue arriver, cette rencontre inattendue, cette voix mystérieuse, ce secret inavouable. Une péripétie en amenant une autre, tout se bouscule au point de remettre en question ses plus profondes certitudes. Mais en ressortira-t-elle indemne ?

Alter ego t1.png

Note personnelle : ★ ★ ★ ★ ☆

Avis : Quel plaisir de retrouver la plume (de cygne) de Sélène Derose, que je remercie pour la confiance avec laquelle elle m’a confié la lecture de son roman ! 🦢

Au passage, j’ai remarqué que celui-ci est classé dans les thrillers sur le site Livraddict, je l’aurais plutôt classé dans le fantastique.

Ce roman tire toute sa beauté d’un savant mélange entre notre monde actuel et les traditions amérindiennes (d’ailleurs, je trouve que c’est une belle prouesse cette façon d’avoir amené la culture amérindienne au vingt-et-unième siècle). Nous découvrons grâce aux origines de Niya une partie de cette culture. L’histoire est un mélange équilibré entre les relations entre les personnages, les actions et l’intrigue, ce qui permet de ne jamais s’ennuyer durant la lecture.

Sélène fait partie de ces auteurs qui nous veulent du bien. Qu’elles soient constituées d’amour ou d’amitié, les relations entre les personnages de ce roman sont empreintes de bienveillance. Le roman regorge également de poésie et de douceur, mais pas seulement ! Il y a aussi la présence de ces jeunes femmes charismatiques : déterminées, motivantes et drôles, qui modernise ce roman et lui permet d’avoir ce contraste si intéressant. 😍

Pour résumer, l’histoire est touchante et possède une fin inattendue. J’étais presque frustrée d’avoir terminé ma lecture, j’avais envie de passer encore plus de temps aux côtés de Niya (vivement le tome 2). Autant dire que j’ai apprécié cette lecture et que je la recommande. 💖

MAGICAL SUMMER CHALLENGE.pngAnecdote : Lu dans le cadre du Magical Summer Challenge 2019 – Menu « Sweet Cloud », catégorie « Happy Hour ». 🍹🌺

Bonne lecture ! Signé C.

Les romans gourmands

Des filles au chocolat, des gâteaux au citron, des boulangeries, des pâtisseries, et même les beignets d’Oscar : Une sélection de romans gourmands. 🍰

Un plaisir dénué de culpabilité, à consommer sans modération. 🍦😋

Commençons par les romans jeunesses qui sont les plus nombreux dans cette catégorie de romans gourmands. 

Les Filles au chocolat de Cathy Cassidy [saga]

Commençons par une saga jeunesse, dont le premier tome est paru en 2014. À l’image des « Cœur Grenadine » des éditions Bayard, qui avaient du succès dans les années 2000, « Les filles au chocolat » de l’édition PKJ, est la série de romance jeunesse des années 2010. Cathy Cassidy a également sorti des romans comme « Rouge bonbon » ou « Miss Pain d’épices ». De quoi vous mettre l’eau à la bouche. 🍪🍩

Le journal de Dylane de Marilou Addison [saga]

Une série de huit tomes du journal de Dylane. Marilou Anddison se spécialise dans les romans jeunesse frais et drôles. Elle a également écrit « La folle vie de Bouboule Gum » et la série « Emo-J ». Où comment la gourmandise est devenue une qualité. 🍭😍

Cupcake Girls de Coco Simon [saga]

Actuellement 17 tomes en vente. Là aussi il s’agit de romans adaptés pour les lecteurs à partir de 9 ans. Dans ces romans, il y a de l’humour, des réflexions sur l’amitié, sur les garçons et bien entendu sur la famille. Ces derniers ont une place importante dans la série, cela peut favoriser le dialogue entre les enfants et les parents. Nous rendons trop peu souvent honneur à ces romans qui peuvent aider à l’épanouissement social des enfants. Et la gourmandise dans tout cas ? La pâtisserie réunit tous les personnages et les aide à tomber d’accord, elle est donc bien présente dans ces petites sucreries littéraires. Le petit plus : dans chacun des livres il y a une recette de cupcakes à réaliser en famille ! 🍰👨‍👩‍👧‍👦

Il existe beaucoup d’autres séries dans la catégorie roman jeunesse, comme « Cupcakes & compagnie » de Lisa Papademetriou, « Cupcake club » de Donna Kauffman, « Cupcakes et claquettes » de Sophie Rondeau (les cupcakes ont du succès n’est-ce pas ?), « Madame Pamplemousse » de Rupert Kingfisher, ou même une série de romans qui a eu un succès fulgurant durant le #ColdWinterChallenge « La pâtisserie Bliss » de Kathryn Littlewood. 🍰🍪🍩🎂🍮🥐🥞


Les adultes aussi ont le droit à leur part du gâteau ! Une petite sélection pour vous.

La petite boulangerie de Jenny Colgan [saga]

Trois romans, une boulangerie, un couple, un macareux, de quoi faire des heureux ! Ces romans vous donnent irrémédiablement envie de vous enrouler dans un plaid et manger des croissants en suivant les aventures de Polly, notre petite boulangère. Jenny Colgan a également écrit « Rendez-vous au Cupcake Café » et « Le Cupcake Café sous la neige ». Des histoires qui sentent le pain tout juste sorti du four, et les croissants frais. ☕🥐

Une sélection de one-shot gourmands

Dans l’ordre vous avez ci-dessus « La merveilleuse boutique de crèmes glacées de Viviane » et « Les divines glaces à l’italienne d’Anna » d’Abby Clements, « La meilleure d’entre nous » de Sarah Vaughan, « La singulière tristesse du gâteau au citron » d’Aimée Bender, et en dernier « Les beignets d’Oscar, ou mes 100 jours de bonheur » de Fausto Brizzi. 🍩📚🍰

La cerise sur le gâteaux et la cerise sur le gâteux ! 🍒

Il existe plusieurs romans ayant pour titre « La cerise sur le gâteau », j’ai préféré montrer celui d’Aurélie Valognes tout simplement parce que c’était celui dont la couverture est la plus jolie. Un peu de beauté dans ce monde de brutes. Aussi, je comptais vous parler de la saga « Le Poulpe », je le ferais d’ailleurs, avec plus de précision dans un prochain article. Cette série à pour particularité d’être écrite par des auteurs différents pour quasiment chaque tome, mais surtout, il y a toujours un jeu de mots dans le titre, ou de sarcasme ! C’est une série que j’adore. Je dois vous avouer que je me suis rendu compte seulement au bout de plusieurs tomes que ce n’était les mêmes auteurs. J’ai honte, je vais finir rouge comme une cerise. 😉🍒

Bien entendu, il y a encore d’autres romans qui pourraient être présentés dans cette catégorie. Si vous en avez lu, n’hésitez pas à me les conseiller, je me ferais une joie de les découvrir ! 🍰🍩🎂🥞


Avant de partir !

La journée mondiale du macaron, initiée par le chef Pierre Hermé il y a maintenant 14 ans, se déroulera le 20/03/2019.  À cette occasion, les pâtissiers de Relais Desserts viendront en soutien aux enfants de Madagascar en proposant une boîte de 5 macarons à la vente. L’intégralité de la recette sera reversée à l’association Zazakely Sambatra ! Retrouvez la liste des maisons participantes ici.

macaron-fraise-tagada

Pour faire durer le plaisir encore plus longtemps, découvrez la recette du macaron aux fraises Tagada du site « Cuisine actuelle » : RECETTE.

Bonne lecture et bonne dégustation ! Signé C.

Sources des images :
Couvertures des livres : images du site Amazon
Image de mise en avant : By Sharon McCutcheon on Unsplash
Photo macarons : Site cuisine actuelle