FOCUS : Tome 2 – Les artefacts du pouvoir – Maggie Furey

Résumé : Filles des Mages, Aurian s’est dressée contre le pouvoir de Miathan, l’Archimage fou. Si celui-ci possède le Chaudron de la Réincarnation, Aurian a de son côté reforgé le Bâton de la Terre, première des trois armes perdues, seule défense contre les plans de conquête de Miathan. Coincée dans les terres du Sud, privée de ses pouvoirs par sa grossesse, Aurian doit s’en remettre aux dons encore mal maîtrisés d’Anvar, le Mage de sang-mêlé, tandis que leur odyssée les mènera dans le royaume du mystérieux Xandim, à la haute cité des Ailés et au-delà. Mais à leur insu, Miathan commence à tisser les toiles d’un piège machiavélique, dans lequel Aurian et ses compagnons risquent de tomber à tout instant…

au_145


Note personnelle : 
★ ★ ★ ☆ ☆

Avis : J’ai fait l’éloge du premier tome, fascinée par l’histoire d’Aurian, cette enfant qui devient une puissante mage. Je n’ai pas été avare de compliments, je me souviens avoir refermé le livre le sourire aux lèvres, en me disant combien j’étais heureuse qu’une femme soit à sa place dans les hautes sphères, sans avoir à prouver sa valeur parce que flûte à la fin, si elle est douée c’est normal. Eh bien… Ce second tome ne m’a pas autant convaincu. Une petite déception.

Nous retrouvons Aurian, amoindrie par sa grossesse, privée de ses pouvoirs. Elle est contrainte de passer le flambeau à ses alliés. Ce sont eux qui, le temps de sa grossesse, seront les personnages principaux, acteurs dans cette guerre contre le Mal qu’Aurian suivra de loin. Ce n’est en aucun cas mauvais, au contraire, je dirais que c’est un choix audacieux de la part de l’auteur. Laisser de la place aux personnages secondaires, les mettre en lumière ainsi, c’est surprenant. Dans ce tome, Aurian aura besoin du Mage Anvar, son amant… Celui qui retrouvera la Harpe des Vents et qui en sera le maître. Nous découvrons aussi, un tout nouvel allié, un Xandim (le peuple des chevaux). Chiamh ! Ce dernier occupe une place toute particulière dans sa communauté, puisqu’il en est l’Oeil-du-Vent, une sorte de sorcier, craint habituellement, rejetté dans son cas car aveugle. Tout au long du roman, il n’aura de cesse de prouver sa valeur et sa loyauté envers Aurian.

Je vous avoue que ce que j’avais aimé dans le premier tome, c’est que personne ne remettait en question la position d’Aurian. Mon côté féministe est déçu que la grossesse soit un handicap. Dans la réalité, nous ne pouvons pas nier que les gens sont aux petits soins pour les femmes enceintes, elles portent une précieuse vie qu’il ne faut en aucun cas mettre en péril… Nous ne sommes pas dans la réalité. Pourquoi alors ne pas lui autoriser un surcroît de pouvoir ? Deux mages en un, son enfant lui offrant des ressources supplémentaires ? J’aurais au fond, voulu que ça se passe ainsi, collant moins à notre réalité, mais laissant ce personnage si exceptionnellement fort nous montrer qu’elle peut l’être encore plus. Je ne cache pas que c’est un avis on ne peut plus personnel, un caprice de lectrice.

La quête continue, l’histoire est tout aussi captivante que dans le premier tome. Une triste trahison donne l’opportunité à Mathian de gagner une bataille. La guerre quant à elle, n’est pas terminée. Les Mages Aurian et Anvar, ainsi que leurs alliés vont prouver une fois de plus qu’ils ne sont pas démunis face à ces êtres maléfiques.

Nous croisons de temps à autre Forral, l’un de mes personnages préférés, qui m’a été arraché au profit d’Anvar. Nous pouvons sentir d’ailleurs, qu’Aurian a du mal à se lâcher pleinement dans cette relation. Le fantôme de Forral, son premier amour, rôde encore près de son cœur. Ce n’est que très tard dans l’histoire qu’enfin elle accepte les sentiments qu’elle éprouve pour Anvar, se libérant de la culpabilité.

Cette saga est magnifique, malgré mon caprice. Maggie Furey est une excellente auteure de romans fantasy. J’espère retrouver une Aurian plus forte que jamais dans le tome 3 !

Anecdote : J’avais tellement hâte de le lire que je n’ai même pas attendu qu’on soit en automne pour me jeter dessus, alors que c’est pourtant ma saison de prédilection pour lire des romans fantasy ! 👢🍂🦔☕

Bonne lecture ! Signé C.

Chasse à mort – Dean R. Koontz

Résumé : Deux créatures s’échappent d’un laboratoire scientifique dont le programme de recherches ultra-secrètes est centré sur les manipulations génétiques. L’un de ces cobayes, Un retriever, chien intelligent et sensible, est recueilli par Travis Cornel, ex-membre de la Delta-Force. L’autre cobaye, le plus dangereux, aussi sauvage que sanguinaire, aussi intelligent qu’agressif, recherché par les services secrets, ne pense, lui, qu’à une chose : retrouver Einstein le retriever et le tuer. La traque commence: d’un côté, un tueur hors du commun, de l’autre, fuyant, un retriever, un homme et une femme.

chasse à mort.png

Note personnelle : ★ ★ ★ ★ ★

Avis : Un très bon livre de science-fiction / thriller. J’ai du mal à le classer. On a l’impression de lire du Stephen King, dans l’histoire comme dans l’écriture. Il nous transporte dans son univers, l’intrigue est passionnante, avec une fin originale et inattendue.

Ce qui me fascine toujours c’est de réussir à inclure des animaux comme des personnages à part entière, en leur donnant une consistance, une personnalité et un vrai intérêt, sans que ce soit un roman basé sur les animaux (à l’image des romans jeunesse comme « Les gardiens de Ga’Hoole » ou « La quête des ours »). Je dis ça, mais ce chien est quand même un peu l’élément central du roman. Je ne veux pas trop spoiler, comme toujours, mais j’ai adoré l’association des deux personnes qui se démènent pour sauver Einstein (le chien). Notamment Nora, à laquelle je m’identifiais un peu.

Anecdote au passage, page 30, découverte de ce personnage : « Norma Devon avait peur du réparateur de télévision… », quelques lignes plus tard elle se nomme Nora. Ce n’est rien, une faute de frappe ou changement de nom : seul l’auteur connait la raison. J’ai remarqué parce que j’ai adoré « Bates Motel » dont je parle régulièrement et dans laquelle la mère du personnage principal (Norman Bates brillamment joué par Freddie Highmore) se nomme Norma Bates.

Conclusion : si vous aimez Stephen King, ce roman devrait vous plaire. 👍

Anecdote : Roman lu dans le cadre du #BabyChallengeThriller de Livraddict 2018 Une autre anecdote, qui m’a bien fait rire : J’ai commandé ce roman sur internet, déjà je l’ai reçu avec le mauvais visuel (osef), ensuite, en ouvrant le roman, un morceau de carton est tombé. C’était le dessus d’une boite d’une boite de Lansoÿl (un médicament pour les constipations), avec une étiquette de prix en francs (39,50 francs soit 7,75 euros) et des tas de nombres au dos. Si jamais ça vous intéresse c’est ici.

Bonne lecture ! Signé C.