Il court, il court, le furet – M. J. Arlidge [saga]

Résumé : Southampton, quartier rouge. Le corps d’un homme est découvert. Atrocement mutilé, le cœur arraché. Peu de temps après, un colis est déposé au domicile de la victime. Sur un écrin de journaux, repose… son cœur. Bientôt, un autre corps est retrouvé. Même mise en scène macabre. La peur s’empare de la ville. Pain bénit pour les tabloïds, le tueur en série est bientôt comparé à Jack l’Éventreur. Pourtant, ce ne sont pas les prostituées qui sont visées mais leurs clients. Les victimes, des hommes en apparence bien sous tout rapport, fréquentaient tous en secret les bas-fonds de la ville. Le commandant Helen Grace est chargée de l’enquête. Le tueur est déchaîné. À elle de l’arrêter avant qu’il ne frappe à nouveau.

Il court il court le furet.pngNote personnelle : ★ ★ ★  

Avis : J’ai commencé par « Am Stram Gram » du même auteur. Pour une fois j’ai lu les romans dans le bon ordre (mais vous le savez, une fois n’est pas coutume, sinon le « oups j’ai commencé par le tome 4 » ne serait pas un runing gag sur ce blog). J’ai trouvé ce roman un poil moins bon que le premier, sans être mauvais pour autant ! J’avoue que je risque d’avoir un peu de mal à vous faire une chronique correcte, étant donné que le livre ne m’a pas spécialement marqué et que j’ai repoussé l’écriture de la chronique pendant un long moment.

Nous retrouvons Helen Grace, ça je m’en souviens, un officier de police atypique, au fort caractère qui enquête dans la ville de Southampton, dans le comté d’Hampshire. Pour la petite anecdote et ceux qui n’aiment pas la géographie, sachez que cette ville existe bel et bien ! Elle est située en Angleterre. Vous voyez Liverpool ? Eh bien, c’est à l’opposé, sur la côte sud de l’Angleterre. 😂

Revenons à Helen Grace. Grande, motarde, avec un caractère bien trempé. Autant dire que c’est un personnage charismatique qui fait du bien au moral des féministes, merci Matthew ! Cependant, notre chère Helen a changé. Plus dure et sèche en public, une femme forte qui refuse de faire tomber son masque, sauf, bien entendu, dans l’intimité où l’on découvre sa sensibilité. Presque une double personnalité ! Je me demande bien dans quel état sera Helen dans le troisième tome. Je suis ravie que la psychologie du personnage évolue avec les événements de l’histoire.

Justement, l’histoire, nous y venons. Dans ce second tome, elle est plus classique, mais nous découvrons en profondeur la personnalité d’Helen. Découvrir ce personnage compense le fait que l’intrigue soit moins étonnante. En effet, les personnages sont mis à nu, l’émotion est plus présente. Je suis tentée de comparer les deux livres dans cet article… Je vais m’abstenir, sinon qu’aurais-je à dire lorsque je chroniquerai « Am Stram Gram » ? 😉

En somme, je conseille de le lire dans la continuité du premier roman et non pas comme un one-shot, cela risquerait de décevoir certains lecteurs.

Anecdote : Je suis certaine de ne plus avoir besoin de vous présenter Nidalee, ma jeune chatte. Croyez-vous qu’elle sache que son intrusion sur la photo va à merveille avec le titre ? Elle court, elle court, ma chouquette ! 😍 📚 Offert par mon amoureux à mon anniversaire.

Bonne lecture ! Signé C.

Dernier soupir – Lisa Jackson [saga]

Résumé : Selena Alvarez et Regan Pescoli le savent depuis longtemps : la réalité se fait parfois plus noire que nos cauchemars les plus sombres. Par exemple lorsque le shérif Grayson, leur chef dans la police de Grizzly Falls, est victime d’une tentative de meurtre et se retrouve entre la vie et la mort : un sniper a tenté de l’abattre alors qu’il sortait de son chalet dans les hauteurs de la ville. Sous le choc, les deux inspectrices se demandent très vite s’il existe un lien entre cette tentative d’assassinat et le meurtre récent de la juge Samuel-Picquard, dans les bois de Grizzly Falls. Et si les deux affaires sont liées, quelles peuvent bien être les motivations de ce tueur froid, implacable qui, elles le pressentent, ne s’arrêtera pas là ?

Dernier soupir.png

Note personnelle : ★ ★

Avis : Encore une fois je tombe sur un roman issu d’une série de roman, c’est un running gag sur ce blog ! Il s’agit donc du cinquième tome de la saga « Alvarez et Pescoli » de Lisa Jackson.

Ces deux inspectrices collaborent pour trouver la personne qui a tiré sur leur supérieur, le shérif Dan Grayson. L’histoire commence (et termine) sur les chapeaux de roues contrairement à beaucoup de romans, mais se calme très vite. On passe d’une multitude d’actions et de tensions à des histoires de famille et une enquête basée essentiellement sur des témoignages et des interrogatoires.

Les quelques passages dans la peau du tueur, sans connaître son identité sont intéressants cela dit. J’aime beaucoup me plonger dans la psychologie des tueurs, comprendre leurs raisons et leur mode de fonctionnement, notamment parce que de mon point de vue le meurtre et la violence restent des comportements trop extrêmes et donc presque incompréhensibles.

Vous l’aurez compris, je n’ai pas énormément apprécié cette lecture. Je souhaite quand même laisser une chance à cette saga, qui commençait pourtant bien. Peut-être est-ce uniquement ce tome qui manque de rythme. Dans tous les cas, n’hésitez pas à vous faire votre propre avis. 😉

COLD WINTER CHALLENGEAnecdote : Roman lu dans le cadre du #ColdWinterChallenge 2018 menu « Stalactites ensanglantées » rapportant trois points. C’est la dernière lecture de ma PAL officielle. 🏆 P.S. : La photo n’est pas de moi mais du compte Instagram @chris_pleack à voir ici.

Bonne lecture ! Signé C.

Baby Challenge Thriller 2019 – Livraddict

Deuxième année de participation au Baby-Challenge Thriller de Livraddict ! 😍💪📚

💻 Topic à découvrir ici et règles juste . 💻

Je vise bien évidement le 20/20 et donc la médaille d’or. Comme l’année dernière (en m’organisant mieux parce que sérieux c’était très compliqué la fin d’année où j’ai été obligée de rattraper la lecture en quatrième vitesse). J’ai vu que cette année j’avais un peu d’avance, car des titres ont été repris de l’année précédente (c’est un peu triste ainsi soit dit en passant).

Je vous laisse découvrir mon avancement dans ce challenge :

📚 Je commence avec avec 4/20
📚 Mise à jour : 5/20 😃

Pour les sagas il suffit de lire l’un des ouvrages. Aussi, je ne reporterais pas les points validés durant l’année 2018 s’il me reste des ouvrages de la saga à lire (ce qui me parait être le choix le plus honnête et d’ailleurs je crois bien qu’il en est ainsi dans les règles du challenge). 😉

1.      Entre deux mondes de Olivier Norek
2.      Toutes blessent la dernière tue de Karine Giébel
3.      With you de Amélie C. Astier et Mary Matthews
4.      Saga – Victor Coste de Olivier Norek
5.      Saga – Will Edwards de Claire Favan
6.      Purgatoire des innocents de Karine Giébel
7.      Résilience de Julia M. Tean
8.      Saga – Bourbon kid de Anonyme
9.      Saga – Franck Sharko & Lucie Hennebelle de Franck Thilliez (lecture en cours)
10.     Saga – Eva Svärta de Sire Cédric
11.     Saga – Dante Torre de Sandrone Dazieri
12.     Saga – Ludivine Vancker  de Maxime Chattam
13.     Du feu de l’enfer de Sire Cédric
14.     Avec tes yeux de Sire Cédric
15.     Saga – Marcus Goldman de Joël Dicker
16.     Saga – La Trilogie du mal de Maxime Chattam
17.     Juste une ombre de Karine Giébel
18.     Shutter Island de Dennis Lehane
19.     Dompteur d’anges de Claire Favan
20.     Hématome de Maud Mayeras

JOKERS
1.     Saga – L’élite de Joelle Charbonneau
2.     Saga – Mila Vasquez de Donato Carrisi
3.     Comme ton ombre de Elizabeth Haynes
4.     Le manuscrit inachevé de Franck Thilliez
5.     Petits secrets, grands mensonges / Big little lies de Liane Moriarty

Participez-vous à ce challenge ? Comptez-vous y participer en 2020 ? Et surtout, avez-vous déjà lu ces romans, sans forcément participer à un challenge ? 📚😍

Signé C.

The lying game – Sara Shepard [saga]

Résumé : Deux jumelles que tout sépare.
Une disparition mystérieuse.
Un jeu diabolique et dangereux.
Qui pourra en sortir indemne ?

Lying game.png

Note personnelle : ★ ★ ★ ★ ☆

Avis : Quand j’ai commencé la lecture de ce roman je n’étais pas emballée du tout. Une adolescente américaine, des histoires de téléphone et de fringues, trop « young adult » pour moi. Puis j’ai passé le premier chapitre et là, la révélation, je n’ai plus décroché ! Il y a beaucoup de suspense, avec ce que j’appelle « le ping-pong du coupable », oui cela a sûrement un nom, mais vous comprenez ce que je veux dire. C’est que tour à tour tout le monde prend la place de suspect numéro un, jusqu’au moment où on ne sait plus qui ment et qui est coupable. Un peu comme dans « Les enfants du crépuscule » de Serge Brussolo. J’ai trouvé cette histoire moderne, grâce à la technologie, comme les téléphones, les ordinateurs, mais aussi le fait que l’enquête ne soit pas menée par un policier ou un journaliste comme finalement la plupart des livres qui se trouvent dans ma bibliothèque. C’est incontestablement une réussite. 😍📚

Quelques extraits du livre :

« Par contre, avoir une mère lui manquait : une présence stable et constante, quelqu’un qui connaissait son passé, espérait le meilleur pour son avenir et l’aimait inconditionnellement. Elle avait inventé la famille d’étoiles, non pas en se basant sur ce qu’elle avait connu, mais sur ce qu’elle aurait voulu connaître. »

« J’avais l’impression de regarder un film, à cela près que je ne pouvais pas huer les comédiens ni jeter de pop-corn sur l’écran. » (Je n’ai pas pour habitude de huer les comédiens ni de jeter mon pop-corn, cette phrase m’a fait rire rien que pour ça, c’est typiquement américain ce comportement ?)

« De près, il sentait la racinette. » (Non, cette phrase n’est pas intéressante, c’est simplement « racinette » qui m’a poussé à vous dévoiler. Je ne savais absolument pas ce que cela pouvait être. Il s’agit d’une boisson américaine, voici sa page sur Wikipédia, juste ici.)

« À une des fenêtres de l’étage, un autocollant réfléchissant indiquait : ENFANT À L’INTÉRIEUR. PRIORITAIRE EN CAS D’INCENDIE. Aucune famille d’accueil ne s’était jamais donné la peine de mettre ce genre d’autocollant à la fenêtre de la chambre d’Emma. » (Là aussi, choc des cultures probablement. Moi non plus mes parents n’ont jamais mis un tel autocollant sur ma fenêtre.)

« Un pot de paillettes rouges s’était renversé, répandant son contenu scintillant sur le sol. On dirait du sang de fée, songea Emma. »

Anecdote : Livre lu pour le Baby Challenge Thriller 2018 de Livraddict.

Bonne lecture ! Signé C.