FOCUS : Tome 2 – Autre-Monde – Maxime Chattam

Résumé : Imaginez un monde où la nature a repris le pouvoir, où les adultes sont redevenus sauvages et les enfants se sont assemblés en bandes pour survivre, où chaque promenade est une expédition, chaque jour passé, un exploit. Un monde recouvert par un océan de forêts, peuplé de créatures fabuleuses, traversé de courants étranges, d’énergies nouvelles. Un monde nouveau où trois adolescents tentent de déjouer les pièges d’une mystérieuse reine, acharnée à leur perte : Malronce. Oubliez tout ce que vous savez… pénétrez dans un Autre-Monde.

Note personnelle : ★ ★ ★ ★ ☆

Avis : Un petit mot sur le prologue… Nous découvrons en quelques pages les Cyniks. L’échange entre deux adultes auquel nous assistons n’a rien de rassurant. Non contents de kidnapper les Pans pour la fameuse Quête des Peaux, ils s’en servent également comme esclaves ! Un bref passage nous présente un soldat de la Reine. Ce dernier porte un casque de fer, qui semble avoir remplacé sa chevelure, l’auteur nous dévoile qu’il s’agit d’une protection pour que ses pensées ne soient pas lus. Je n’y ai pas prêté attention sur le moment, mais plus tard en apprenant que le Raupéroden pouvait pénétrer dans les rêves de Matt (avouez-le, vous avez brièvement pensé à Harry et Voldemort), je me suis demandé si c’était pour se protéger de cette créature qu’ils portaient un casque de fer. J’ai également une hypothèse concernant le Raupéroden. Ou plutôt une intuition de lectrice : Je me demande s’il n’est pas le père de Matt.

Nous retrouvons l’Alliance des Trois sur le chemin qui mène à la Forêt Aveugle. Durant leur voyage, à court de vivres, ils s’arrêtent dans une galerie marchande, où ils font la rencontre d’un groupe de Pans aux règles bien étranges. Ces derniers bannissent les jeunes filles qui ont le malheur d’avoir leurs premières menstruations. Rassurez-vous, les garçons qui deviennent trop âgé le sont aussi. Ce qui nous mène à nous poser la question : que deviennent les Pans une fois devenus adultes ? Des Cyniks ? Autre chose ?

Cette communauté n’a reçu la visite d’un Long Marcheur depuis longtemps, ils ont peur de leurs altérations. Ce fût en somme, une très mauvaise escale pour Ambre… Mais pas pour les lecteurs qui adorent Plume, puisque nous découvrons qu’elle n’est pas la seule de son espèce ! Il existe des meutes de chiens sauvages et dangereux qui attaquent les Pans, et la race de Plume, ces chiens démesurément grands qui sont pacifistes.

Enfin, nous arrivons à la partie que j’attendais avec impatience ! La Forêt Aveugle. Une forêt aux arbres si grands que la lumière du jour n’y pénètre pas. L’alliance des Trois, suivie par Plume, s’enfonce dans l’obscurité. Ce passage m’a rappelé une saga que j’affectionnais enfant « Arthur et les Minimoys ». Vous aussi ? Après la découverte des « artichauds à miel », le trio tombe sur des plantes carnivores, puis d’étranges chitines phosphorescentes (Principal composant de l’exosquelette des arthropodes, voir sur Wikipédia). Plus loin, c’est un autre danger qui les guette. Un globe lumineux flotte à plusieurs mètres, à l’opposé de ce globe, la tête d’une créature à la gueule gigantesque, qui vous rappellera sans doute les baudroies des abysses… N’oubliez pas malgré tout ces dangers, que le principal reste le Raupéroden. Bien vite, celui-ci localise le trio.

Affublé d’armures en chitine de fourmi, un groupe de Pans sauvent nos héros (sauf Plume… #JePleureDesLarmesDeSang) des griffes des échassiers et du Raupéroden ! Une communauté étrange, à l’opposé de celle qu’ils avaient rencontrée quelques pages plus tôt. En effet, les Pans de la Forêt Aveugle ont subit une mutation impressionnant, rendant leurs cheveux, leurs yeux, leurs lèvres et leurs ongles verts. Au-delà de leur apparence surprenante, ce qui est le plus marquant, c’est qu’ils maîtrisent à la perfection leur altération. Au grand plaisir d’Ambre, un dernier point termine de les différencier de la précédente communauté, chez ceux qui se font appeler le peuple Gaïa, que Tobias se hâte de renommer en Kloropanphylle : ce sont des femmes qui sont aux pouvoirs.

« – Vous êtes conduit au Conseil des Femmes pour statuer sur votre sort, expliqua Orlandia.
– Les filles commandent votre communauté ? demanda Ambre.
– Oui. Nous sommes plus sages et moins impulsives que les garçons. Ils sont nos conseillers, ils savent analyser une situation, mais nous prenons les décisions.
– Et les garçons acceptent ?
– Ils sont ainsi débarrassés de toute pression, inclus dans le processus sans pour autant avoir à gérer les choix, personne ne s’en plaint. »

Je n’ai pu qu’aimer ce passage… Une parfaite harmonie entre les hommes et les femmes.

Notre trio se rend rapidement compte que les Kloropanphylles sont des cachottiers. Un secret est gardé derrière une porte sur laquelle ils ont gravé une tête de mort. Rien de rassurant, ce qui n’a pourtant pas arrêté l’Alliance des Trois. Après leurs avoirs ouverts leurs portes, fait découvrir leurs créations ingénieuses, partagé leurs vivres et leurs coutumes, le peuple de Gaïa s’est senti trahit, condamnant le petit groupe à croupir dans une cage, en attendant le sort qu’allait leur réserver le Conseil des Femmes. Là encore, ce n’était pas suffisant pour retenir Matt et ses amis. Ils fuient le Nid en volant un navire, avant de s’écraser sur les terres de la Reine Malronce.

Nous pouvons enfin découvrir la première cité des Cyniks. Babylone. Qui était, avant la tempête une université. Ambre et Tobias, que Matt n’a pu accompagner à cause des avis de recherche le concernant, découvre les horribles coutumes de cette communauté. L’esclavage des Pans dans un premier temps, qu’ils rendent dociles grâce à un anneau, fabriqué dans un alliage spécial, planté dans leur nombril comme un piercing. L’anneau ombilical. Puis ils tombent ensuite sur une ancienne connaissance… Colin ! Le traître de l’île des Manoirs que nous pensions mort. Celui-ci a échoué à prouver son utilité, se retrouvant sous la coupelle du Buveur d’Innoncence, qui semble le terroriser… Pendant ce temps, Matt resté en dehors de la cité aperçoit un convoi escorté par des Cyniks, enfermée dans une cage, il voit Plume. Son sang ne fait qu’un tour, il attaque les hommes pour libérer sa chienne. Un combat qui termine mal, puisque les deux amis sont capturés.

Ambre et Tobias remarquent par chance que Matt est prisonnier et que les soldats de la Reine l’embarque à bord d’un bateau. Où ce dernier va s’apercevoir avec joie que Plume est à bord. Revenons à notre duo, dans un premier temps, ils pensent cambrioler la boutique d’un personnage qui ne nous est pas étranger. Il s’agit de Balthazar, l’homme-serpent de New-York. Pris la main dans le sac, le Cynik loin de les dénoncer décide de les aider. Il leur apprend que certains adultes n’ont pas totalement perdu la mémoire. L’oncle de Doug n’était pas seul. Balthazar est sorti avec quelques souvenirs d’avant la Tempête, appelé Cataclysme par les adultes. D’autres encore ont vu une partie de leur mémoire préservée par leur perversion (ce qui n’est au demeurant pas une bonne nouvelle). N’ayant pas réussi à rejoindre le navire, le duo décide de demander de l’aide au Buveur d’Innocence.

C’est lors d’un pacte qu’Ambre doit se déshabiller sous le regard pervers de cet immonde Cynik. Bill de son prénom, n’a pas perdu totalement la mémoire, comme l’avait annoncé Balthazar, c’est la perversité de l’homme qui l’a sauvé. Nous comprenons que le Buveur d’Innocence est un pédophile. Malgré tout ils concluent un marché, un moment avec la jeune fille contre un moyen de récupérer Matt. Le duo monte donc à bord d’une nacelle portée par une méduse volante. Durant le voyage ils en apprennent plus sur « la Quête des Peaux ». La Reine Malronce s’est réveillé après la Tempête sur une table où une carte est gravée. Grâce à ses rêves, elle a compris que la peau d’un Pan doit être posée sur le « Testament de Roche » pour indiquer le lieu de leur rédemption. Pas n’importe quelle peau. Celle d’un enfant avec des grains de beauté disposés d’une façon particulière.

La méduse volante porte notre duo jusqu’à l’île d’Hénok, où il ne fait pas bon vivre, la nuit en tout cas. L’île construite sous une montagne n’est pas épargné par le danger, ici se sont les Mangeombres. Vous avez sûrement pensé aux Mange-morts d’Harry Potter. Ou peut-être que l’association entre les ombres et les Pans vous a plutôt rappelé la célèbre histoire de Peter Pan. Ambre est contrainte de rester avec le Buveur d’Innocence pendant que Tobias se fait passer pour un Pan « domestiqué » par Colin. Les deux garçons, comprenant que le plan initial est désormais impossible à réalisé se rabattent sur une autre idée. Colin présente Jon à Tobias. Jon est un adolescent souffrant de trouble dissociatif de l’identité, à ne pas confondre amis lecteurs avec la schizophrénie. C’est grâce à cette maladie qu’il peut momentanément annuler l’effet de l’anneau ombilical. Ensemble, ce nouveau trio décide de libérer les autres Pans afin de les faire rejoindre leur rang pour libérer Matt. Tout s’enchaîne très vite, le groupe attaqué par les Mangeombres arrive à rejoindre la méduse, malheureusement, trahit consécutivement par le Buveur d’Innocence puis par Colin, Tobias est absorbé par le Raupéroden, quant aux autres ils s’écrasent plus loin au nord, ajoutant encore d’autres Pans à la longue liste des morts.

Dans les dernières pages, alors que le groupe de rescapés tente de rejoindre Eden, la cité panesque, nous apprenons que l’enfant dont la peau est la précieuse carte n’est autre qu’Ambre. C’est elle que Malronce écorchera si elle lui met la main dessus. Ce qui laisse planer le mystère sur ce que la Reine compte faire de Matt et pourquoi celui-ci a tant d’importance à ses yeux. J’ai ma petite idée là-dessus, si vous me permettez de vous la confier… Je pense qu’elle est la mère de Matt. Tout simplement parce qu’elle le recherche activement, vivant et que s’il avait été le « Grand Plan » elle ne se serait pas embêté avec cette fameuse Quête des Peaux, n’est-ce pas ? Par ailleurs, le casque de fer, qui me laisse imaginer qu’elle est une rivale du Raupéroden, colle parfaitement avec mon hypothèse du début d’article. Papa et Maman sont les grands méchants !

Ce n’est pas dans ce tome qu’aura lieu la confrontation avec Malronce, comme je l’avais cru dans un premier temps. Une bonne raison d’aller immédiatement chercher dans ma bibliothèque le troisième tome ! 🍎

Anecdote :Badge PAC 2020 Lu pour le Pumpkin Autumn Challenge 2020, menu automne douceur de vivre, catégorie « A window to the past » (Sorcière, sorcier, mage, SFFF).

Bonne lecture, Signé C.

Magical Summer Challenge 2019

Mise à jour du 28/09/2020 : J’ai énormément de retard dans mes chroniques. Promis, les deux manquantes arriveront un jour ! En attendant, vous pouvez consulter celles du Pumpkin Autumn Challenge 2018 ou 2020. 🍹

Je souhaite remercier Late Bloomer pour ce challenge estival. 🌴

Le Magical Summer Challenge 2019

Vous pouvez retrouver sur les réseaux sociaux les règles du challenge.

Cliquez ici pour accéder au groupe Facebook. ☀

Voici les hashtags :

#MagicalSummerChallenge et #MSC

Je me prête au jeu en prenant quatre menus (je laisse de côté le menu « Manaa Bonus » pour le moment), en lisant un livre par sous-menus, ce qui nous fait une PAL initiale de 12 livres. Cette PAL peut grossir en fonction des défis et du menu « Manaa Bonus ». Cet article étant en évolution constante, les liens de mes chroniques seront ajoutés au fur et à mesure. 😉🌴📚

Je vous propose de découvrir sans plus attendre ma pile à lire pour ce challenge. #PALduMSC

LES MENUS

Menu Sweet Cloud

Menu Sweet Cloud.png

Les sous-menus sont les suivants (cliquez sur les titres pour accéder à la chronique) :

🍹 Ice Cream : Feel good« Sortez-moi de là ! » de Sonia Dagotor
🍹 Happy Hour : Moins de 400 pages « Alter Ego » de Sélène Derose 
🍹 Smoothie Party : Un livre dont les héros sont une famille, des amis, un groupe« L’immeuble des femmes qui ont renoncé aux hommes » de Karine Lambert

Menu Aqua Aura

Menu Aqua Aura

Les sous-menus sont les suivants (cliquez sur les titres pour accéder à la chronique) :

🌊 Mermaid Squad : Créatures fantastiques / Livre fantastique« L’épouvanteur » tome 7 de Joseph Delaney
🌊 Crystal Power : BD / Manga – « Secret » tome 2 de Tonogai Yoshiki
🌊 Tropical Storm : Thriller / Policier / Suspense / Horreur« Le chat aux yeux jaunes » de Serge Brussolo

Menu Hypnotic Sunset

Menu Hypnotic Sunset.png

Les sous-menus sont les suivants (cliquez sur les titres pour accéder à la chronique) :

🌴 Sunny Color : Une couverture qui rappelle l’été / Une histoire qui se passe en été – « Un été givré » de Vivian Siobhan
🌴 Magic World : Fantaisie / Magie / Contes et Réécritures de contes « Le messager des vents » tome 4 de Clélie Avit
🌴 Fairy Tale : New romance / Romance / Histoire d’amour « Lola, petite, grosse et exhibitionniste » de Louisa Méonis

Menu Rainbow Sparkle

Menu Rainbow Sparkle.png

Les sous-menus sont les suivants (cliquez sur les titres pour accéder à la chronique) :

🌺 Magical Girl : Une héroïne avec des supers pouvoirs« Chroniques du Monde Émergé » tome 1 de Licia Troisi
🌺 Unicorn Bag : Un livre format poche« Le labyrinthe du Pharaon » de Serge Brussolo
🌺 Starlight : Science-fiction / Dystopie« Autre-monde » tome 1 de Maxime Chattam

LES DÉFIS

vector-summer-time-and-beach (1).jpgDéfi Fête de la Musique : Le chant des sirènes !
🎧 Lire un livre où la musique est présente de manière principale ou secondaire.
OU
🎧 Associer le titre d’une chanson à un des livres que vous aurez lu pour le challenge durant ce mois de juin !

N’ayant lu qu’un roman pour le challenge en juin, ça va être assez simple finalement : « Alter ego » de Sélène Derose, le titre me fait penser irrémédiablement à la chanson « Alter ego » de Jean-Louis Aubert… 💙 D’ailleurs, sous un certain angle les paroles peuvent également coller au récit !
« Où tu es, j’irai te chercher. Où tu vis, je saurai te trouver. Où tu te caches, laisse-moi deviner. Dans mon cœur rien ne change, t’es toujours là, mon ange. »

vector-summer-time-and-beach

Défi du mois de Juillet : Voyage ! Voyage !
🌴 Lire un livre qui se passe dans un pays étranger au votre
OU
🌴 Lire le livre d’un auteur d’une autre nationalité !

Pour défi je vais choisir « Le labyrinthe de Pharaon », bien que Brussolo soit un auteur français, l’histoire se déroule en Égypte (que je rêve de visiter). Non seulement le pays change mais également l’époque… 🐫🌴

Avez-vous participé au Magical Summer Challenge 2019 ? 🍹🌺🌴

Avons nous des lectures communes, ou avez-vous déjà lu ces livres ?

Signé C.

Alter ego – Sélène Derose

Résumé : Niya, jeune femme sérieuse et réservée, a une idée précise de son plan de vie. Tandis qu’un nouveau pan de celle-ci commence, tout bascule. Survient cette voiture qu’elle n’a pas vue arriver, cette rencontre inattendue, cette voix mystérieuse, ce secret inavouable. Une péripétie en amenant une autre, tout se bouscule au point de remettre en question ses plus profondes certitudes. Mais en ressortira-t-elle indemne ?

Alter ego t1.png

Note personnelle : ★ ★ ★ ★ ☆

Avis : Quel plaisir de retrouver la plume (de cygne) de Sélène Derose, que je remercie pour la confiance avec laquelle elle m’a confié la lecture de son roman ! 🦢

Au passage, j’ai remarqué que celui-ci est classé dans les thrillers sur le site Livraddict, je l’aurais plutôt classé dans le fantastique.

Ce roman tire toute sa beauté d’un savant mélange entre notre monde actuel et les traditions amérindiennes (d’ailleurs, je trouve que c’est une belle prouesse cette façon d’avoir amené la culture amérindienne au vingt-et-unième siècle). Nous découvrons grâce aux origines de Niya une partie de cette culture. L’histoire est un mélange équilibré entre les relations entre les personnages, les actions et l’intrigue, ce qui permet de ne jamais s’ennuyer durant la lecture.

Sélène fait partie de ces auteurs qui nous veulent du bien. Qu’elles soient constituées d’amour ou d’amitié, les relations entre les personnages de ce roman sont empreintes de bienveillance. Le roman regorge également de poésie et de douceur, mais pas seulement ! Il y a aussi la présence de ces jeunes femmes charismatiques : déterminées, motivantes et drôles, qui modernise ce roman et lui permet d’avoir ce contraste si intéressant. 😍

Pour résumer, l’histoire est touchante et possède une fin inattendue. J’étais presque frustrée d’avoir terminé ma lecture, j’avais envie de passer encore plus de temps aux côtés de Niya (vivement le tome 2). Autant dire que j’ai apprécié cette lecture et que je la recommande. 💖

MAGICAL SUMMER CHALLENGE.pngAnecdote : Lu dans le cadre du Magical Summer Challenge 2019 – Menu « Sweet Cloud », catégorie « Happy Hour ». 🍹🌺

Bonne lecture ! Signé C.

Chasse à mort – Dean R. Koontz

Résumé : Deux créatures s’échappent d’un laboratoire scientifique dont le programme de recherches ultra-secrètes est centré sur les manipulations génétiques. L’un de ces cobayes, Un retriever, chien intelligent et sensible, est recueilli par Travis Cornel, ex-membre de la Delta-Force. L’autre cobaye, le plus dangereux, aussi sauvage que sanguinaire, aussi intelligent qu’agressif, recherché par les services secrets, ne pense, lui, qu’à une chose : retrouver Einstein le retriever et le tuer. La traque commence: d’un côté, un tueur hors du commun, de l’autre, fuyant, un retriever, un homme et une femme.

chasse à mort.png

Note personnelle : ★ ★ ★ ★ ★

Avis : Un très bon livre de science-fiction / thriller. J’ai du mal à le classer. On a l’impression de lire du Stephen King, dans l’histoire comme dans l’écriture. Il nous transporte dans son univers, l’intrigue est passionnante, avec une fin originale et inattendue.

Ce qui me fascine toujours c’est de réussir à inclure des animaux comme des personnages à part entière, en leur donnant une consistance, une personnalité et un vrai intérêt, sans que ce soit un roman basé sur les animaux (à l’image des romans jeunesse comme « Les gardiens de Ga’Hoole » ou « La quête des ours »). Je dis ça, mais ce chien est quand même un peu l’élément central du roman. Je ne veux pas trop spoiler, comme toujours, mais j’ai adoré l’association des deux personnes qui se démènent pour sauver Einstein (le chien). Notamment Nora, à laquelle je m’identifiais un peu.

Anecdote au passage, page 30, découverte de ce personnage : « Norma Devon avait peur du réparateur de télévision… », quelques lignes plus tard elle se nomme Nora. Ce n’est rien, une faute de frappe ou changement de nom : seul l’auteur connait la raison. J’ai remarqué parce que j’ai adoré « Bates Motel » dont je parle régulièrement et dans laquelle la mère du personnage principal (Norman Bates brillamment joué par Freddie Highmore) se nomme Norma Bates.

Conclusion : si vous aimez Stephen King, ce roman devrait vous plaire. 👍

Anecdote : Roman lu dans le cadre du #BabyChallengeThriller de Livraddict 2018 Une autre anecdote, qui m’a bien fait rire : J’ai commandé ce roman sur internet, déjà je l’ai reçu avec le mauvais visuel (osef), ensuite, en ouvrant le roman, un morceau de carton est tombé. C’était le dessus d’une boite d’une boite de Lansoÿl (un médicament pour les constipations), avec une étiquette de prix en francs (39,50 francs soit 7,75 euros) et des tas de nombres au dos. Si jamais ça vous intéresse c’est ici.

Bonne lecture ! Signé C.