FOCUS : Tome 4 – Les artefacts du pouvoir – Maggie Furey

Résumé : L’ultime conflit ! Aurian vient de subir une amère défaite. Elle n’a pas réussi à prendre le contrôle de l’Épée de Feu, son seul moyen de défense contre les forces du mal. Ce faisant, elle a sans le vouloir libéré les terribles et imprévisibles Phées qui se déchaînent sur sa terre natale. Nul ne saurait dire comment tout cela va finir. Et voilà qu’à présent Aurian doit voyager dans le temps… Eliseth, l’ambitieuse Mage qui est la Némésis de notre héroïne depuis le premier jour, s’est emparé à la fois de l’Épée de Feu et d’Anvar, le grand amour d’Aurian. Celle-ci doit à présent voyager dans un futur incertain en compagnie d’une poignée d’alliés. Sachant qu’elle doit vaincre Eliseth, qui contrôle le Chaudron de la Réincarnation, sans détruire le monde au passage, Aurian fera face à de nombreux dilemmes avant d’atteindre Dhiammara, l’antique cité du peuple dragon. C’est là, au cœur du royaume d’une race éteinte, que se déroulera l’ultime bataille, avec pour seules issues la victoire ou la mort.


Note personnelle : 
★ ★ ★ ★ ☆

Anecdote : J’avais très peur que ce dernier tome ressemble aux tomes 2 et 3 qui m’avaient déçue. J’avais oublié l’histoire et les personnages d’ailleurs.

Le tome commence juste après la disparition d’Aurian. Ses alliés sont confus. Sa mère va vouloir dans un premier temps chasser ses humains de sa forêt à nouveau détruite. Elle va ensuite à notre plus grande surprise se retourner contre les Phées qui tentent d’attaquer ses mêmes personnes…

Oui, c’est un excellent début ! Mais attendez un peu. Nous retrouvons ensuite Eliseth qui a voyagé dans le temps, tout comme Aurian, Anvar et d’autres. La Mage du Climat, la grande méchante de l’histoire (avec Miathan évidemment), découvre les pouvoirs du Chaudron de la Réincarnation et elle n’hésite pas à s’en servir.

Ce n’est pas tout, même si tout cela semble déjà palpitant… Des Phées révoltés réduisent en esclavage les humains ! Haha, avouez que ça vous révolte. Mais Maggie ne s’est pas arrêté là… Puisqu’elle a décidé qu’Anvar arriverait en même temps et au même endroit qu’Eliseth après avoir traversé le vortex. Cette dernière n’a évidemment fait qu’une bouchée du mage. Et c’est là que ça devient vraiment intéressant. Forral qui refuse toujours son décès, va sans le vouloir voler le corps d’Anvar qu’Eliseth ramène à la vie dans le but de le contrôler.

Nous assistons d’ailleurs aux retrouvailles entre Aurian et le bretteur un peu plus tard dans le roman. Et quelles retrouvailles… Elles sont si tristes… Vous imaginez l’horreur de cette situation ? Son premier amour se retrouve dans le corps de son nouvel amant. En perdre un pour retrouver l’autre. Et pire encore ! Est-ce qu’elle pourra accepter de rendre Forral à la mort pour retrouver Anvar ? Ou laisser Anvar pour garder le bretteur dans son corps ? Je trouve que l’auteure a su donner une émotion et des réactions logiques à ses personnages. Dans les pages suivantes, nous découvrons un Forral parfaitement antipathique (et vous savez à quel point j’adorais le bretteur), très, non, trop protecteur. Il s’inquiète pour Aurian, il n’a pas encore intégré l’évolution de la Mage, il était amoureux d’une jeune femme qui n’existe plus. Cela dit, cet échange de corps permet à Forral de rencontrer Wolf. J’avais complètement oublié qu’il était son fils et non celui d’Anvar. D’ailleurs, il y a ce sacrifice terrible à la fin du roman, qui m’a arraché quelques larmes… Forral, meilleur perso ever !

Un petit mot sur la relation entre Shia et Khanu peut-être ? Qu’est-ce qu’il s’est passé Maggie ?! Pourquoi d’un coup nous tombons sur la reproduction (un peu rapide d’ailleurs, au vu de tout ce qu’a enduré Khanu avant de conquérir Shia) de deux panthères ?! C’était assez marrant comme passage finalement, l’auteure s’est (très) gentiment lâchée. 😊

Mention spéciale sur la mort d’Eliseth ! Nous sommes tous ravis qu’elle se fasse démonter sévèrement par Aurian. Presque le meilleur passage du roman ! 😂 Tranchée en deux du haut du crâne jusqu’à la moitié du torse, voilà, c’est tout ce qu’elle méritait.

Je ne sais pas vous, mais j’avais complètement zappé cette histoire de dragons ! C’était une jolie fin dans l’écriture de ses descriptions. Enfin bref.

Il se passe énormément de choses dans ce dernier tome. Je trouve néanmoins qu’il manque certaines réponses que serait en droit de réclamer le lecteur. Je n’ai pas entendu parler d’un éventuel tome 5… Mais, il serait sage de rester sur ce tome plutôt que de risquer de nous proposer quelque chose qui se rapprocherait des tomes 2 et 3.

Bonne lecture ! Signé C.

FOCUS : Tome 2 – Les artefacts du pouvoir – Maggie Furey

Résumé : Filles des Mages, Aurian s’est dressée contre le pouvoir de Miathan, l’Archimage fou. Si celui-ci possède le Chaudron de la Réincarnation, Aurian a de son côté reforgé le Bâton de la Terre, première des trois armes perdues, seule défense contre les plans de conquête de Miathan. Coincée dans les terres du Sud, privée de ses pouvoirs par sa grossesse, Aurian doit s’en remettre aux dons encore mal maîtrisés d’Anvar, le Mage de sang-mêlé, tandis que leur odyssée les mènera dans le royaume du mystérieux Xandim, à la haute cité des Ailés et au-delà. Mais à leur insu, Miathan commence à tisser les toiles d’un piège machiavélique, dans lequel Aurian et ses compagnons risquent de tomber à tout instant…

au_145


Note personnelle : 
★ ★ ★ ☆ ☆

Avis : J’ai fait l’éloge du premier tome, fascinée par l’histoire d’Aurian, cette enfant qui devient une puissante mage. Je n’ai pas été avare de compliments, je me souviens avoir refermé le livre le sourire aux lèvres, en me disant combien j’étais heureuse qu’une femme soit à sa place dans les hautes sphères, sans avoir à prouver sa valeur parce que flûte à la fin, si elle est douée c’est normal. Eh bien… Ce second tome ne m’a pas autant convaincu. Une petite déception.

Nous retrouvons Aurian, amoindrie par sa grossesse, privée de ses pouvoirs. Elle est contrainte de passer le flambeau à ses alliés. Ce sont eux qui, le temps de sa grossesse, seront les personnages principaux, acteurs dans cette guerre contre le Mal qu’Aurian suivra de loin. Ce n’est en aucun cas mauvais, au contraire, je dirais que c’est un choix audacieux de la part de l’auteur. Laisser de la place aux personnages secondaires, les mettre en lumière ainsi, c’est surprenant. Dans ce tome, Aurian aura besoin du Mage Anvar, son amant… Celui qui retrouvera la Harpe des Vents et qui en sera le maître. Nous découvrons aussi, un tout nouvel allié, un Xandim (le peuple des chevaux). Chiamh ! Ce dernier occupe une place toute particulière dans sa communauté, puisqu’il en est l’Oeil-du-Vent, une sorte de sorcier, craint habituellement, rejetté dans son cas car aveugle. Tout au long du roman, il n’aura de cesse de prouver sa valeur et sa loyauté envers Aurian.

Je vous avoue que ce que j’avais aimé dans le premier tome, c’est que personne ne remettait en question la position d’Aurian. Mon côté féministe est déçu que la grossesse soit un handicap. Dans la réalité, nous ne pouvons pas nier que les gens sont aux petits soins pour les femmes enceintes, elles portent une précieuse vie qu’il ne faut en aucun cas mettre en péril… Nous ne sommes pas dans la réalité. Pourquoi alors ne pas lui autoriser un surcroît de pouvoir ? Deux mages en un, son enfant lui offrant des ressources supplémentaires ? J’aurais au fond, voulu que ça se passe ainsi, collant moins à notre réalité, mais laissant ce personnage si exceptionnellement fort nous montrer qu’elle peut l’être encore plus. Je ne cache pas que c’est un avis on ne peut plus personnel, un caprice de lectrice.

La quête continue, l’histoire est tout aussi captivante que dans le premier tome. Une triste trahison donne l’opportunité à Mathian de gagner une bataille. La guerre quant à elle, n’est pas terminée. Les Mages Aurian et Anvar, ainsi que leurs alliés vont prouver une fois de plus qu’ils ne sont pas démunis face à ces êtres maléfiques.

Nous croisons de temps à autre Forral, l’un de mes personnages préférés, qui m’a été arraché au profit d’Anvar. Nous pouvons sentir d’ailleurs, qu’Aurian a du mal à se lâcher pleinement dans cette relation. Le fantôme de Forral, son premier amour, rôde encore près de son cœur. Ce n’est que très tard dans l’histoire qu’enfin elle accepte les sentiments qu’elle éprouve pour Anvar, se libérant de la culpabilité.

Cette saga est magnifique, malgré mon caprice. Maggie Furey est une excellente auteure de romans fantasy. J’espère retrouver une Aurian plus forte que jamais dans le tome 3 !

Anecdote : J’avais tellement hâte de le lire que je n’ai même pas attendu qu’on soit en automne pour me jeter dessus, alors que c’est pourtant ma saison de prédilection pour lire des romans fantasy ! 👢🍂🦔☕

Bonne lecture ! Signé C.

FOCUS : Tome 1 – Chroniques du Monde Émergé – Licia Troisi

Résumé : Nihal est une jeune fille très étrange : oreilles pointues, cheveux bleus, yeux violets tout la distingue des autres habitants du Monde émergé. Fille d’un célèbre armurier, elle passe son temps à jouer à la guerre avec une bande de garçons. Mais la nuit, des voix plaintives et des images de mort hantent l’esprit de Nihal. Et lorsque le terrible Tyran envahit La Terre du Vent, elle comprend que ses cauchemars sont devenus réalité. L’heure du véritable combat a sonné. Nihal doit devenir une vraie guerrière et défendre la paix, à tout prix. Ses seuls alliés : Sennar, le jeune magicien, et une infaillible épée de cristal noir.

Chroniques du Monde Emergé.png

Note personnelle : ★ ★ ★ ★

Avis : J’avoue qu’au début je n’ai pas du tout accroché. Nihal, le personnage principal, n’était qu’une enfant désobéissante, bagarreuse et têtue comme une mule. J’avais bien envie de lui tailler les oreilles en pointe mais il se trouve qu’elles l’étaient déjà, sans compter ses yeux violets si spéciaux.

Nous voyons donc cette enfant évoluer auprès de son père, qui lui est un homme honnête, travailleur et surtout bienveillant. La jeune fille réussi à acquérir une arme fabriquée par son père (durant un duel où il la laisse gagner) qu’elle pari dans un duel qu’elle perd. Profondément vexée, doutant du fairplay de son adversaire (qui a utilisé la magie pour la vaincre) et dorénavant aveuglée par un besoin de vengeance, elle décide d’aller apprendre la magie et devenir Chevalier Dragon.

La suite de l’histoire est conforme à ce qu’on attend d’un roman de la catégorie High Fantasy. La demoiselle et ses compagnons s’entraînent pour devenir meilleur et sauver le monde du grand méchant de l’histoire. Dans les « Chroniques du Monde Émergé », nous avons dans le rôle de la force antagoniste l’armée du Tyran (qui porte ma foi bien son nom). Je dois maintenant faire mon mea culpa : si je trouvais qu’au début de l’histoire la jeune Nihal n’était pas une héroïne intéressante, elle est devenue au fil des pages un personnage aux multiples talents, portant sur ses frêles épaules un horrible poids car elle est la dernière représentante de son peuple anéanti par le Tyran. Pire encore, elle voit son père adoptif mourir sous ses yeux, suivi quelques temps plus tard par Fen le Chevalier Dragon dont elle est tombée amoureuse (mais qui est « le mec de tata Soana » donc voilà voilà). Salazar, la tour-cité de la Terre du Vent, où elle habitait durant son enfance est détruite, elle est séparée de son ami le plus précieux… Bref ! Qui supporterait autant de peine ? Son comportement que je trouvais immature, tout comme son mentor Ido, m’a paru finalement tout à fait compréhensible. J’ai vu cette jeune demi-elfe d’un autre œil et me suis prise d’affection pour elle.

Revenons sur deux détails. Premièrement : je vous ai parlé il y a presque un an d’une saga dont j’ai lu le premier tome « Les artefacts du pouvoir » de Maggie Furey, que j’aimerais comparer aux « Chroniques du Monde Émergé ». Dans le premier, les femmes accèdent au pouvoir aisément, dans le second, Nihal est montré du doigt et doit redoubler d’efforts pour s’imposer. Je me demande encore lequel des deux schémas est le mieux. Le premier est tout de même plus logique. Deuxièmement : nous apprenons que le Tyran, que nous n’avons d’ailleurs jamais croisé, capture des êtres vivants pour effectuer des expériences sur eux, afin de créer des guerriers parfaits. C’est glauque. Avouez-le !

J’attendais avec impatience l’occasion de lire le second tome.

MAGICAL SUMMER CHALLENGE.pngAnecdote : Lu dans le cadre du Magical Summer Challenge 2019, menu « Rainbow Sparkle » catégorie « Starlight ».

Bonne lecture ! Signé C.

Le Nain Croyable Challenge

Bienvenue, aventurier. Vous vous apprêtez à partir pour un long voyage, où les ennemis seront nombreux et les amis précieux. Vous n’aurez pas toujours un toit au-dessus de la tête, le froid ne vous épargnera pas et votre ventre criera famine. Prenez donc des forces avant de partir, restaurez-vous à la taverne. Tungdil vous attend. 🍻

Après avoir lu le premier tome de la saga « Les Nains » de Markus Heitz, je suis littéralement tombée amoureuse de ses personnages atypiques et attachants. J’ai dû me retenir pour ne pas lire le second tome dans la foulée, parce que je souhaitais le garder pour le fameux Cold Winter Challenge. Cependant, pour faire honneur à cette saga que j’aime tant, je vous propose de m’accompagner pour ce challenge !

Les hashtags de ralliement sur les réseaux sociaux : #NCC #NainCroyableChallenge
Un badge à utiliser sur votre blog si vous le souhaitez :

Bagde.png

Les règles ne sont pas être très compliquées, il vous suffira de lire les sagas proposées, à votre rythme et réaliser des actions bonus. Il existe deux catégories de succès : les succès lecture et les succès bonus. Les succès lecture se gagnent tout simplement en lisant (les sagas existent aussi en version intégrale, la lire débloque les deux succès lecture de la saga), les succès bonus se gagnent en les effectuant (écouter une chanson par exemple).

Les Nains

Les nains.jpg

Succès lecture : « Le passage de pierre »
Succès lecture : « Lame de Feu »
Succès bonus : Écouter « Main Title Hearthstone » (musique ici) – Titre : Mélomane du NCC.
Titre honorifique de cette saga « Survivant de Noirjoug »

La guerre des Nains

La guerre des nains

Succès lecture : lire « Le secret de l’eau noire »
Succès lecture : lire « Les êtres de feu »
Succès bonus : jouer à Tap adventure (jeu ici) – Titre : Gamer du NCC.
Titre honorifique de cette saga « Guerrier du Pays Sûr »

La revanche des Nains

La revanche des nains.jpg

Succès lecture : lire « Le diamant de discorde »
Succès lecture : lire « L’étoile de l’expiation »
Succès bonus : écouter le premier épisode du « Donjon de Naheulbeuk » (vidéo ici) – Titre : Explorateur du NCC.
Titre honorifique de cette saga « Légende du Gouffre Noir »

Le Destin des nains

Le destin des nains.jpg

Succès lecture : lire « Le Gouffre Noir »
Succès lecture : lire « Le Mage Maudit »
Succès bonus : écouter « Diggy Diggy Hole » (musique ici) – Titre : Mineur du NCC.
Titre honorifique de cette saga « Aventurier du Pays Sûr »

Le triomphe des Nains

Le triomphe des nains.jpg

Succès lecture : lire « L’enfant perdue »
Succès lecture : lire « La prophétie elfique »
Succès bonus : avoir regardé les trois films « Le Seigneur des anneaux » version longue – Titre : Cinéphile du NCC.
Titre honorifique de cette saga « Héros du Pays Sûr »

Ici s’achève votre périple chers aventuriers !

Succès lecture

Succès bonus

Vous pouvez utiliser toutes les images du Challenge. D’ailleurs, je vous invite à cliquer sur les images de succès pour voir la légende. 😉

Voici également un fichier .RAR vous permettant de télécharger et l’intégralité des images : ici.

Derniers mots : Surtout, amusez-vous ! 🍻

Bonne lecture ! Signé C.