Les Nains – Markus Heitz [saga]

Résumé : Lorsque s’effondre le passage de Pierre que les Nains gardaient depuis toujours, Orcs et Ogres déferlent sur le Pays Sûr. C’est le jeune Nain Tungdil qui donne l’alerte. Envoyé en mission par son père adoptif, le Mage Lot-Ionan, il découvre l’armée qui avance sur le pays. À la tête de cette force d’invasion, les Albes, êtres cruels et maléfiques, ont le pouvoir de ramener les morts à la vie. Tungdil n’a pas d’autre choix : s’il veut sauver Hommes, Elfes, Mages et Nains du péril imminent, il doit devenir un héros.

Les nains.png

Note personnelle : ★ ★ ★ ★ ★

Avis : En un mot, épique ! J’ai longtemps délaissé le premier tome, puis finalement après avoir lu beaucoup de commentaires positifs, j’ai commencé à le lire… Et ça a été très dur de le lâcher. J’ai eu envie d’acheter le deuxième tome dans la seconde pour pouvoir continuer. La découverte des challenges m’a fait repousser la lecture du second tome pour l’inclure dans ma PAL du #ColdWinterChallenge 2018. Ce que je ne regrette pas, au contraire, je pense qu’attendre un peu m’a donné une meilleure expérience encore que si je l’avais lu dans la foulé. Il me marque plus dans ces conditions.

Il y a cinq séries sur le thème des nains de Markus Heitz, de deux tomes à chaque fois. Les Nains, La guerre des Nains, La revanche des nains… Bref, je pense créer un Challenge spécialement pour eux, auquel vous pourrez participer avec grand plaisir. (Mise à jour de l’article, chers amis, le challenge est bien sorti, vous pourrez le trouver juste ici 🍻).

Ce sont de très bons romans high fantasy. Tungdil le personnage principal, qui est un nain (étrange n’est-ce pas ?), grandit avec des humains appelés les « longs-sur-pattes » par les nains d’ailleurs, qui sont eux-mêmes appelés les « troglodytes » par les humains (je vous laisse consulter la définition du dictionnaire Larousse, clic), qui est envoyé en mission, et rencontre d’autres nains.

Avec beaucoup d’humour et d’émotions on suit ce petit groupe de nains, jusque dans leur royaume. Il s’avère finalement que tout le continent (Le Pays Sûr) est grandement menacé par une force obscure. L’histoire est bien construite, on voit cette menace naître et grandir. Dans le second tome c’est la quête pour forger l’arme capable d’anéantir la menace. Un petit groupe constitué uniquement de nains (au début) s’en va donc chercher l’endroit où fabriquer l’arme (j’essaye de rester vague).

Honnêtement, on pleure et on rigole. Les répliques sont hilarantes. C’est ce qui me marque le plus dans ce roman. Certes il y a la guerre, c’est pas le joli monde des bisounours (je n’ai jamais regardé mais je m’en sers quand même de référence), mais l’humour de l’auteur apporte quelque chose de léger. J’adore la personnalité des nains, leur loyauté, leur fierté, leur détermination et leur force aussi. C’est un peuple extrêmement attachant. Bien entendu je conseille plus que vivement ces romans ! 🍻📚

COLD WINTER CHALLENGEAnecdote : Tome 2 lu pour le #ColdWinterChallenge 2018, menu « Flocons magiques ». ❄ Je vous suggère d’écouter aussi le « main title » d’Hearthstone lorsqu’il y a des passages dans des tavernes. Immersion garantie ! 🍻🍻🍻 La musique ici.

Bonne lecture ! Signé C.

Les Elfes – Bernhard Hennen [saga]

Résumé : Les humains redoutent leur froideur apparente. Les nains craignent leur arrogance et les fuient comme la peste. Les orcs et les trolls ne voient en eux que du gibier… Mais qui sont vraiment les elfes ? Quel est le destin de ces êtres de légende ? Farodin et Nuramon, deux puissants guerriers elfes, sont envoyés en chasse par leur reine dans le monde des humains afin de terrasser un démon, fléau ancestral de leur race. Leur courage, leur amitié et leur loyauté seront rudement mis à l’épreuve dans cette quête, car tous deux aiment Noroelle qu’ils ont laissée derrière eux et qui devra affronter seule un funeste destin.

Les elfes.png

Note personnelle : ★ ★ ★ ★ ☆

Avis : Je trouve que sa note Livraddict est bien trop basse (12/20). Je m’attendais du coup à une grande déception. Pas du tout ! Certes ce n’est pas un chef-d’oeuvre mais il est tout à fait sympathique, une fois passé les vingt premières pages. Je lui ai attribué la note de 15/20. Je peux comprendre que le rythme du début casse un peu l’ambiance, et ne donne pas envie de poursuivre, mais une fois lancé on ne peut pas s’arrêter, c’est très léger comme livre. C’est peut-être aussi son point faible. Parce que je sens moi aussi qu’il lui manque un petit quelque chose.

Cela dit, les elfes de Monsieur Hennen ont leurs coutumes, leur histoire, leur façon de faire et ils restent des personnages intéressants. Les descriptions m’ont permise de visualiser rapidement les lieux, les personnages ont des caractères différents les uns des autres, l’histoire connait des rebondissements, je n’ai pas grand chose à lui reprocher finalement.

Une histoire d’amour est très présente dans le premier tome. En effet, deux jeunes elfes souhaitent conquérir une demoiselle. Je pensais qu’ils aillaient se déchirer, mais finalement ils se soutiennent malgré tout. Je trouve que c’est très altruiste et ça augmente la note finale ! Il faut savoir parfois féliciter les auteurs pour les petites surprises qu’ils nous réservent.

PUMPKIN AUTUMN CHALLENGEAnecdote : Roman lu pour le #PumpkinAutumnChallenge 2018 dans la catégorie « automne enchanteur », sous-catégorie « Clochette, grimoire et chandelle (petit peuple, elfe) ». 🧝‍♂️

Bonne lecture ! Signé C.