Sa vie dans les yeux d’une poupée – Ingrid Desjours

Résumé : Provocateur, cynique et misogyne, Marc est affecté à la brigade des mœurs après un grave accident. Quand, dans le cadre d’une enquête, il croise la douce Barbara, le policier est troublé par son regard presque candide, touché par cette fragilité que partagent ceux qui reviennent de loin. Ému. Au point de croire de nouveau en l’avenir. Mais il est aussi persuadé qu’elle est la pièce manquante pour démasquer le psychopathe qu’il traque. Et s’il se trompait ? Le pire des monstres est parfois celui qui s’ignore.

sa vie dans les yeux d'une poupée.png
Note personnelle : 
★ ★ ★ ★ ★

Avis : Ce roman peut, voire devrait être lu deux fois, car après le dénouement vous verrez l’histoire sous un nouvel angle, qui est encore plus intéressant que le premier. 💡

Deux personnages principaux, malmenés par la vie, totalement brisés : Marc, capitaine de police, de retour à son poste après un grave accident de voiture durant lequel il a perdu sa femme (et accessoirement a été blessé, gardant des séquelles physiques qui le ramène sans arrêt à cette tragédie). Barbara, jeune femme effacée, timide, voire naïve, sous l’emprise de sa mère aveugle et aigrie, vient de décrocher son diplôme d’esthéticienne et commence sa nouvelle vie de travailleuse. Ce sont deux personnages ravagés, détruits, qui vont s’accrocher doucement l’un à l’autre pour se sauver mutuellement de la noyade. Se déroule alors sous les yeux des lecteurs ébahis, une danse nuptiale malsaine, avec en arrière plan ce tueur en série qui rôde dans les rues, traqué par notre cher capitaine. J’ai trouvé que cette histoire d’amour prenait autant de place que l’enquête dans ce thriller, aucune des deux parties ne prend le dessus, c’est un mélange homogène que j’ai apprécié. Ils sont au fil des pages, tous les deux emportés dans un tourbillon d’horreur, tout comme le lecteur. Ingrid Desjours laisse des indices, tout en s’amusant à détruire les théories une à une, laissant le lecteur dans la confusion la plus totale, jusqu’à la dernière page.

Revenons rapidement à Barbara, ce que je n’ai pas dit, c’est que cette demoiselle se passionne pour les poupées en porcelaine (vous savez que les poupées sont des objets « classiques de l’horreur » n’est-ce pas Annabelle ?). Elle a une collection qui en compte une cinquantaine ! Barbara, qui sera renommée Barbie par ses collègues qui passent leur temps à l’humilier et la rabaisser, en prend par ailleurs le plus grand soin. Au point de finir par avoir des discussions avec ses poupées, notamment avec Sweet Doriane, la dernière arrivée qui devient finalement elle-même un personnage principal de l’histoire (pour moi en tout cas). Voyez là toute la complexité des personnages et de l’histoire, sur laquelle je ne peux pas plus me pencher au risque de vous spoiler.

Définir l’ambiance de ce roman ? Assurément glauque, sordide, malsain. Vous le conseiller ? Absolument ! Et je vous le conseille deux fois d’ailleurs. 😉💖

Anecdote : La photo vient du compte Instagram @fracasdesmots – Vous pouvez la retrouver juste ici : clic !

Bonne lecture ! Signé C.

Le Sourire des pendus – Jérôme Camut et Nathalie Hug [saga]

Résumé : Lara Mendès, une jeune chroniqueuse, est portée disparue alors qu’elle enquêtait sur le marché du sexe et ses déviances. Un avocat et son épouse sont sauvagement assassinés, leurs fillettes enlevées. À Rennes, Sookie Castel, policière hors norme, s’oppose à sa hiérarchie qui souhaiterait classer ces trois décès en suicide. Qui a enlevé Lara ? Où sont passés ces enfants et ces jeunes femmes dont les portraits sont affichés depuis des mois, parfois des années, sur les murs des gares et des commissariats ? Alors que Sookie est mise à pied et internée, partout, le destin d’innocents est broyé sans pitié. Ils auront bientôt une voix : W3.

le sourire des pendus.png

Note personnelle : ★ ★ ★ ★

Avis : Le thriller psychologique par excellence. Autant dire que du glauque, du sordide… Tout pour me plaire ! C’est un gros pavé mais facile à lire, à dévorer même ! C’est une collaboration entre deux auteurs qui a permis de créer une vraie merveille. La psychologie des personnages est poussée, l’histoire est palpitante. Je ne vais pas recommencer à écrire le texte typique des fois où j’ai aimé les romans, on sait que c’est bien grâce à la note. Bref c’est en effet une réussite. Ce roman a un casting diversifié et incomparable (pour le moment et par rapport aux ouvrages qui remplissent ma bibliothèque, quoi que, Bourbon Kid…) : on retrouve une chroniqueuse TV, son producteur, un adolescent, un homme âgé, une flic névrosée, une star pornographique, un homme un peu simple d’esprit et même un doberman, qui contribuent à un univers à part, fragmenté et dérangé. Votre cerveau va s’enflammer, c’est garanti (ou pas d’ailleurs). Vous aurez compris que j’ai aimé ce roman et que par conséquent je ne peux que vous le conseiller. 😍📚

Anecdote : roman lu dans le cadre du #BabyChallengeThriller de Livraddict 2018

Bonne lecture ! Signé C.

Lecture d’Halloween

La fête des morts approche, pour l’occasion je vous propose une sélection de livres à ne pas lire la nuit. 👻

LE PETIT CHAPERON ROUGE – Les contes interdits – Sonia Alain

510JRgY4K8L._SX322_BO1,204,203,200_

Dans cette version contemporaine du Petit Chaperon rouge, la candeur est bafouée et les fantasmes deviennent cauchemars. Après cette lecture interdite, les bois ne vous sembleront peut-être plus aussi sûrs… Une vieille Tzigane en communication avec des esprits, condamnée à une fin tragique pour avoir découvert la vérité au sujet de sa fille. Une enfant retrouvée dans les bois, devenue plus tard une séductrice avide de vengeance. Un groupe d’hommes aux mœurs vicieuses, semant l’horreur sur leur passage. Un sergent de police acharné, tentant d’endiguer une série de meurtres barbares à caractère sexuel. Un loup rôdant dans la nuit, à la recherche d’une proie délectable.

DÉMENCES – Graham Masterton

51Z0q3-FiKL._SX307_BO1,204,203,200_

Les 137 pensionnaires de l’asile, tous de dangereux criminels, avaient brusquement disparu sans laisser de trace. La police ne les avait jamais retrouvés. Comment aurait-on pu imaginer, ne serait-ce qu’une seconde, qu’ils s’étaient réfugiés dans les murs mêmes de l’asile, à l’intérieur des murs? Il n’y a que les fous pour croire sérieusement à l’efficacité de la magie noire. Et les fous furieux pour s’en servir.

HANTISE : LA MAISON HANTÉE – James Herbert

51HzkaITBiL._SX304_BO1,204,203,200_

David ne croit pas aux fantômes. Rationaliste convaincu, il met un point d’honneur à démasquer les faux médiums et à attribuer des causes naturelles aux prétendus phénomènes paranormaux. Mais un véritable mystère plane sur la vieille demeure d’Edbrook et, pour la première fois, David se heurte à l’inexplicable. Pour la première fois ? Dans son acharnement à nier tout ce qui relève du surnaturel, ne cherche-t-il pas finalement à oublier ce qui le hante depuis l’enfance ?

POSSESSION – Paul Tremblay

41qejGbs4GL._SX316_BO1,204,203,200_.jpg

Malgré une mère alcoolique et un père au chômage, la famille Barrett tente de mener une vie ordinaire dans la tranquille banlieue de Beverly, Massachusetts, jusqu’au jour où leur fille de 14 ans, Marjorie, commence à manifester les symptômes d’une étrange schizophrénie. Alors que des événements de plus en plus angoissants se produisent, les Barrett décident de faire appel à un prêtre, qui ne voit qu’une seule solution : l’exorcisme. À court d’argent, la famille accepte l’offre généreuse d’une chaîne de télévision ; en contrepartie, elle suivra la guérison de Marjorie en direct.

SIMETIERRE – Stephen King

41TE67qnwgL._SX308_BO1,204,203,200_

Louis Creed, un jeune médecin de Chicago, vient s’installer avec sa famille à Ludlow, petite bourgade du Maine. Leur voisin, le vieux Jud Crandall, les emmène visiter le pittoresque « simetierre » où des générations d’enfants ont enterré leurs animaux familiers. Mais, au-delà de ce « simetierre », tout au fond de la forêt, se trouvent les terres sacrées des Indiens, lieu interdit qui séduit pourtant par ses monstrueuses promesses. Un drame atroce va bientôt déchirer l’existence des Creed, et l’on se trouve happé dans un suspense cauchemardesque…

LES EMMURÉS – Serge Brussolo

51OE5+LqHKL._SX304_BO1,204,203,200_

A l’origine, la mission de Jeanne était simple : s’installer quelque temps dans un immeuble où furent commis, des années plus tôt, plusieurs crimes inexpliqués, afin d’y écrire un reportage si possible sensationnel… Mais aussitôt franchi le seuil de l’étrange maison Malestrazza, la jeune femme va deviner que les maléfices ne sont pas uniquement dus aux fantasmes du voisinage. Est-il vrai que l’assassin habiterait toujours là, caché dans un appartement invisible ? Y a-t-il comme on le prétend des cadavres emmurés aux différents étages ? Et que lui veut au juste ce gamin trop imaginatif, le fils de la concierge, qui, spontanément, s’offre à lui faire découvrir les arcanes de la bâtisse ?

LA PATIENCE DU DIABLE – Maxime Chattam

51XUJ7XU+uL._SX303_BO1,204,203,200_

Des gens ordinaires découverts morts… de terreur.
Un go-fast qui transporte bien pire que de la drogue…
Et dans ce qui semble être l’antichambre de l’enfer : un homme retrouvé sauvagement égorgé.
Lieutenant à la section de recherche de Paris, Ludivine Vancker comprend bientôt qu’un fil sanglant relie ces faits divers. Le mal qui ronge le monde, elle le connaît. Elle le côtoie depuis trop longtemps. Alors elle plonge, prête à nager dans l’horreur pour en retrouver la source.
Là-bas, le diable l’attend, patiemment.


Je n’ai pas encore lu ces livres, ou plutôt pas tous. Pour Graham, plusieurs de ces romans pouvaient entrer dans le cadre de cet article, c’est également le cas pour Chattam, Brussolo et Stephen King bien évidement. 😊

Pour Graham vous avez un large choix, comme « Le portrait du mal », « Rituel de Chair », « Le démon des morts », « Les guerriers de la nuit ». Pour Chattam « Le signal », « Conjuration primitive », « In tenebris », ou même « Prédateurs ». Pour Brussolo, qui est souvent à la limite de la science-fiction vous avez « Les enfants du crépuscule », « le sourire noir », « le nuisible », « Ceux d’en-bas » qui rentre dans la collection l’agence 13. Et pour Stephen King, je n’ai même plus à présenter les titres, ils sont nombreux et connus de tous. Cela dit ces quatre auteurs sont connus. 😱

Je vous laisse également découvrir une liste de films pour vous faire frissonner durant ces soirées d’automne, vous pouvez retrouver l’article juste ici !

Bonne lecture, et bons frissons !

Signé C.