Précis de Mythologie Scandinave – S. Ricard

Résumé : Injustement méconnue dans notre pays, la mythologie scandinave est l’une des plus riches d’Europe et constitue le chaînon manquant entre la raison Grecque et la magie Celte. À l’origine de nombreuses légendes, elle a inspiré les plus grands auteurs dont le fameux J.R.R Tolkien pour sa magnifique saga du Seigneur des Anneaux. Avec ce précis, la mythologie scandinave s’offre à vous ! De Odin à Loke en passant par Thor et les Valkyries sans oublier Blader et le Loup de Fenris, l’auteur nous conte ces mythes vikings en présentant chaque dieu avec leurs fonctions et leurs célèbres légendes.

Note personnelle : ★ ★ ★ ★ ☆

Avis : Le livre survole la mythologie scandinave, il commence par l’origine et se termine par le Ragnarök en passant par la légende de quelques dieux tels que Thor ou Odin.

Avant la création de la terre, il y eut deux mondes ; au nord le Niflhejm, ou le monde des brouillards, au sud le Muspelhejm, ou le monde du feu.

S. Ricard. – Précis de Mythologie Scandinave (French Edition) . FV EDITIONS.

L’ouvrage tente de se rendre accessible aux personnes qui ne connaissent absolument pas la mythologie scandinave, cela dit, dès le début nous sommes submergés par des noms que nous n’avons pas forcément l’habitude de croiser en tant que français du 21e siècle… J’ai faillit abandonner et prendre un autre ouvrage quand dès les premières pages j’ai été inondée par des « Élivaager », « Ginnungagap », « Muspelhejm » ou encore « Hrimthurses ». Finalement en s’accrochant un peu, il est facile de se plonger dans ces histoires. L’auteur a également la gentillesse (ou la présence d’esprit) de nous faire un petit résumé en fin de chapitre, de manière plus digeste pour que nous puissions saisir un peu mieux ce que nous venons de lire. Par exemple, juste après nous avoir parlé de « l’origine », l’auteur fait le parallèle avec notre vision actuelle du monde, ou, nous explique la façon dont il interprète ces légendes.

L’histoire du commencement de la création, que l’on retrouve dans toutes les mythologies, ne nous présente qu’une cosmologie, impénétrable en certains points. Mais la curiosité naturelle, avide de tout débrouiller, cherche à remonter jusqu’à la source, et comme toute explication sur l’origine est impossible, on se contente de s’approcher de son mieux des premières formes de la matière et de la source primitive de la nutrition. Nous examinons, à l’aide du microscope, le premier développement que subit le germe de l’arbre, mais nous ne parvenons qu’à reconnaître le fait et non l’agent secret qui opère.

S. Ricard. – Précis de Mythologie Scandinave (French Edition) . FV EDITIONS.

Le livre nous présente également Odin, Thor, Loke (ou Loki), ce qu’ils représentent et leur histoire. Il évoque également le Loup de Fenris, les Valkyries, le Frêne d’Yggdrasil, le Valhalla. Bref, une belle vue d’ensemble de la mythologie et déjà en surface nous pouvons la rapprocher du christianisme par exemple dans ses notions de « bien » et de « mal » qu’on peut voir représentées par Odin et Loki. Ce n’est pas traité avec suffisamment de détail pour que je puisse me permettre de faire plus de rapprochements mais ces similitudes m’ont frôlées l’esprit plusieurs fois.

Je reviens sur un détail qui m’a perturbé, c’est le fait de donner des noms à des objets, comme le marteau de Thor (Mjølnir) ou sa ceinture (Megingjord). Alors que finalement c’est assez commun, par exemple Excalibur. J’ajoute un petit extrait du précis qui parle justement de Thor.

Thor, comme nous l’avons vu, est le dieu de l’orage ; toutes les fictions n’aboutissent qu’à le prouver, mais elles n’en sont pas moins dénuées de toute douceur. La force se personnifie sous la figure de ce dieu, qui est terrible dans le transport de sa fureur, mais qui dans son calme est l’être le plus doux que l’on puisse se figurer. Quiconque n’a pas fait l’observation souvent vérifiée, que la force de l’homme se marie en lui avec une douceur naïve ?

S. Ricard. – Précis de Mythologie Scandinave (French Edition) . FV EDITIONS.

Ce précis se repose et évoque très régulièrement « L’Edda poétique ». Je suppose qu’il va falloir que je me procure cet ouvrage pour comprendre un peu mieux la mythologie scandinave parce que je suis finalement sortie frustrée de cette lecture et que je n’ai pas grand chose à en dire. 😅

Lu dans le cadre du Pumpkin Autumn Challenge 2021, menu « Automne des mystères », catégorie « Les ruines de l’Atlantide » (Conte moral, philosophie, récit métaphorique, mythes et légendes).

Bonne lecture ! Signé C.