Le printemps chez les Bookstagrameurs !

Nous venons de passer en été ?! Oups, il semblerait que j’ai un peu de retard. Partons quand même découvrir ce que les boostagrammeurs on publié au printemps. 📸🌷🐰

Les comptes anglophones de vraies pépites ! Voici quelques photos du compte de Laura🌈✨ à retrouver ici @laurabookish … Avouez qu’elle a du talent.

Changeons de style et partons dans le feed d’une experte en manga. Shiawasena haru ! (Pitié, Google Trad, ne me lâche pas sur ce coup. Voyons ce que Mysstik’s Mangas nous propose, l’intégralité de ses publications sont à retrouver ici @mysstiksmangas ! 🌷👌

Un second compte français, cocorico ! @dream.bookeuse nous partage des photos d’un printemps tout en fleurs et en douceur. 🌼🤍

Poursuivons avec le compte @lamelodiedesmots ! Encore un changement d’ambiance, pour notre plus grand plaisir. 🌷🌈

Et pour finir, un printemps verdoyant chez 𝑪𝒂𝒑𝒑𝒖𝒄𝒄𝒊𝒏𝒐.𝒂𝒏𝒅.𝒃𝒐𝒐𝒌𝒔 ☕ ! A retrouver ici @cappuccino.and.books ! 🌳💚

Un peu en retard… Bon printemps à tous,
Signé C. 🌷🌈🐰

TAG – Les lecteurs veulent…

Aujourd’hui un nouveau tag pioché dans le blog Muffins & Books, tenu par la si créative Marie. Lecteurs, il est temps de faire entendre vos souhaits !

11

Place aux questions !

Les lecteurs veulent … une suite.

J’aurais bien aimé avoir un peu plus de tomes pour la saga « La quête des loups » que j’avais vraiment adoré. Cela dit, parfois, il faut savoir s’arrêter.

Les lecteurs veulent … qu’il y ait un spin-off.

J’aimerais bien un roman sur l’apprentissage de John Gregory, le maître de l’Épouvanteur Tom Ward. Même si Joseph Delaney, dans sa grande bonté, nous lâche des bribes de passé du monsieur.

Les lecteurs veulent … une fin différente.

Une fin différente pour « Le concile de pierre » de Grangé. Je m’attaque aux piliers des auteurs français, mais quand même… La fin m’a déçue.

154

Les lecteurs veulent … pouvoir relire un livre / une saga comme si c’était la première fois. 

J’aimerais beaucoup découvrir pour la première fois « Harry Potter ». Il est tellement célèbre maintenant que ça m’en gâcherait presque le plaisir de lire la saga. Je me souviens encore du premier tome que j’ai lu… Mon père qui avait entendu parler de cette saga au journal télévisé de 13h, m’avait emmené le soir même dans une librairie-papeterie et m’avait offert suspense… La chambre des secrets ! Il faut croire que j’étais déjà maudite à l’époque, condamnée à lire les tomes dans le désordre. Dès qu’il s’est aperçu que c’était le second, il a filé me prendre le premier, rassurez-vous.

Les lecteurs veulent … un film ou une série.

Autre-Monde de Maxime Chattam ! Il y a déjà des séries qui ressemblent à cette histoire, mais une qui reprend cette saga, ça serait vraiment top.

Les lecteurs veulent … oublier qu’il y a eu un film ou une série. 

Hahahahaha ! Vous connaissez ma réponse si vous passez régulièrement sur ce blog : Le septième fils. Un film adapté de la saga « L’Épouvanteur » de Joseph Delaney. Plutôt m’arracher les yeux que de revoir cette chose.

15694

Les lecteurs veulent … une couverture différente.

Là, je n’ai aucune réponse à vous proposer. Je ne suis pas tellement difficile quand il s’agit du contenant, je préfère le contenu !

Les lecteurs veulent … moins de clichés. 

Je ne vais pas m’attaquer à un style en particulier, chacun à ses propres clichés et je pense que c’est normal, logique même. Par contre, je peux vous parler d’un roman qui m’a particulièrement déplu (sorry not sorry) « Résilience » de Julia M. Tean. Ce livre traite de trop de sujets différents et en plus il est bourré de clichés…

Les lecteurs veulent … une saga moins longue. 

Je me sens méchante à chaque fois que je la remets sur le tapis, mais bon… Je pense que « Les héritiers d’Enkidiev » d’Anne Robillard n’avaient pas besoin d’être écrit. La première saga « Les chevaliers d’Émeraude » était déjà longue et il y avait énormément de personnages, cette suite me donne carrément le vertige !

Les lecteurs veulent … comprendre la hype. 

La hype des romances. Ce n’est pas mon style de lecture, j’en lis un de temps en temps et chaque fois je me demande pour quelles raisons les gens aiment ça. Je manque probablement de romantisme. Je n’ai rien contre ce genre, ni ses adeptes, mais moi je n’y arrive vraiment pas.

55

Les lecteurs veulent … plus de goodies. 

Des goodies « Épouvanteur ». Oui oui oui. Des marque-pages, des chaînes en argent, des bâtons, des épées, des tasses, des figurines. Tout !

Les lecteurs veulent … que le prochain tome soit déjà sorti. 

Le troisième tome de la saga « Aberrations » de Joseph Delaney. Je me suis jetée sur le premier, maintenant, j’attends que ça s’accumule pour craquer. Ils se lisent trop vite.

44

Terminé ! Et vous, que voulez-vous amis lecteurs ? N’oubliez pas, si vous répondez au tag, de mentionner Marie du blog Muffins & Books. Après tout ces questions sont sa création !


P.S. : Cette fois-ci je vous présente les GIF’s de l’artiste Carolynn.

Bonnes lectures ! Signé C.

L’automne chez les Bookstagrameurs ! 🍂

Sorcières, zombies, vampires et aux autres créatures de la nuit, lecteurs avant tout, voici pour vous une sélection de comptes Instagram à l’ambiance automnale. #Bookstagram #Automne ! 📸🍂🦔

Commençons par le compte anglophone de Melissa et Isabelle, qui tiennent le blog « The Reader and the Chef » dont le feed se trouve à l’adresse suivante @thereaderandthechef … On craque carrément pour leurs photos !

Les feuilles mortes ont envahies le feed du compte @lachambrelitteraire et ça va vous en vous en mettre plein les yeux !

Un second compte français, cocorico ! @lesinstants nous partage des photos d’un automne plus clair et doux.

Poursuivons avec le compte @bookohomora chez qui le feed de l’automne se passe principalement en extérieur.

Toujours plus de douceur avec ce compte anglophone @myfriendsarefiction qui va vous mettre des citrouilles plein les yeux !

Dernier compte de cet article, qui a opté pour un automne coloré @livres.enchantes !

Bel automne à tous,
Signé C. 🍂

Ma vie depuis que je suis blogueuse, deux ans plus tard. Le bilan.

Quelques mois après la création de mon blog, j’ai publié un article pour vous partager les changements qu’il avait engendré dans ma vie, vous pouvez le consulter en cliquant ici. Il y a eu du changement en deux ans ?

Le bilan

Je délaissais Facebook au profit de Twitter et d’Instagram.
Aujourd’hui, je délaisse tous les réseaux sociaux.

alex-knight-j4uuKnN43_M-unsplashJe n’ai aucune envie d’avoir un discours moralisateur, ni de diaboliser les réseaux, cependant, je ne peux parler de mon expérience de blogueuse sans en aborder ma vision… Un soir, j’ai remarqué que je passais énormément de temps sur Instagram. Le pire de tous ! Mon pouce faisait défiler les photos, je cliquais sur les cœurs sans même regarder ce que mes doigts likaient. Je faisais d’autres choses à côté, jetant des coups d’œil rapides à l’écran de mon téléphone. Purée ! Ces bêtises auraient pu me faire développer un strabisme divergeant… Mais croyez-vous que cela m’aurait arrêté ? Pas du tout. Reprenons notre sérieux : je l’avoue aujourd’hui avec une pointe de honte, j’étais addicte. Pas au réseau en lui-même, mais aux chiffres. Je surveillais l’évolution de ma courbe d’abonnements. Mon humeur suivait scrupuleusement les fluctuations de cette dernière. Un abonnement en moins, mon estomac se contractait, un abonnement en plus et je me sentais euphorique. Les scientifiques savent désormais expliquer ce phénomène en rapport avec la dopamine. Je vous conseille vivement de regarder le reportage « Envoyé spécial Smartphone : sommes-nous tous accros ? » … Je m’évertuais à dépasser les 1000 abonnés sur Instagram, lorsque constatant que je stagnais, j’ai décidé d’abandonner. Ce qui habituellement est un défaut chez moi, l’abandon face à la difficulté, m’a ici sorti d’un cercle vicieux.

J’avais adopté la liseuse Kindle.
Aujourd’hui, j’ai presque abandonné la liseuse Kindle.

alejandro-escamilla-BbQLHCpVUqA-unsplashIl est vrai que ce gadget est pratique. Incontestablement ! La fonction « note » qui permet de sauvegarder rapidement un passage du roman et de noter nos remarques facilite grandement l’écriture d’un article. Mais tout lecteur vous le dira, rien ne vaut le papier. L’odeur des livres, leur poids entre vos mains, la satisfaction d’en tourner les pages… Je garde ma liseuse comme un outil numérique qui permet surtout de lire les ebooks des auteurs indépendants. J’ai eu la chance de nouer des liens avec une romancière à la plume délicate et poétique, Sélène Derose, et c’est avec ma liseuse que je plonge dans son monde. En somme, cet objet ne m’est pas indispensable. Il reste la plupart du temps dans un tiroir. Et vous, dites-nous, utilisez-vous fréquemment une liseuse ?

J’abordais mes lectures différemment.
Aujourd’hui, je lis à nouveau avec plaisir.

thought-catalog-505eectW54k-unsplashL’évolution de nos articles est logique et normale. J’ai pu constater qu’au début j’avais un style très maladroit. La peur du spoil me forçait à écrire des chroniques vides de sens. Les personnages sont attachants, l’histoire est sympathique et bien écrite… Ce genre d’avis sans profondeur. J’ai ensuite fait pire encore. Une confession que je vous fais aujourd’hui… Je n’avais aucun plaisir à lire les livres, je survolais parfois certains d’entre eux pour gagner du temps et pouvoir publier un article rapidement. Peu m’importais le contenu, je m’occupais surtout du contenant, en passant plus de temps à créer mes images d’accroches et mes visuels pour les réseaux sociaux. Une vraie usine. La quantité était la seule chose qui importait. Toujours plus de chroniques à partager, pour être encore plus présente dans la blogosphère. Une surconsommation d’ouvrage auxquels je ne prêtais aucune attention, au point d’en avoir du mal à en faire un résumé. Quand j’ai abandonné Instagram, j’ai également relâché la pression à ce niveau. Aujourd’hui je sélectionne mieux les romans qui rejoignent ma pile à lire. Je prends le temps d’en lire chaque mot, de respecter le travail des auteurs et de vous restituer au mieux mon avis sur les livres qui passent entre mes mains. J’ai repris plaisir à lire et à écrire.

Je passais du temps à faire des photos de mes livres.
Aujourd’hui, je ne fais presque plus de photos de mes livres.

elora-allen-Wikeo8KZUhA-unsplashL’abandon d’Instagram a décidément changé énormément de choses à ce blog et à ma vie. Je me souviens d’un dimanche après-midi que j’ai passé à photographier des livres. Sous toutes leurs coutures, décalant l’objectif parfois de quelques millimètres seulement pour changer la luminosité de la photographie. Pour les professionnel c’est sûrement une très bonne chose, mais pour une lectrice c’est à la limite du malsain. Comme pour les chroniques, j’ai connu cette surconsommation. En regardant le soir la galerie photos de mon téléphone, j’ai constaté que j’en avais pris plus de trois cent… La soirée, loin d’être plus amusante que la journée, je l’ai passée à effacer les images qui n’étaient pas assez Instagramable. Tout se rejoint d’ailleurs, lorsque je vous parlais de livre dont je me fichais bien du contenu… Pourvu qu’ils aient une couverture assez jolie pour terminer dans mon feed. Aujourd’hui, si je trouve une scène jolie en passant devant, je m’arrête pour l’immortaliser. Terminé les scènes de vie créées de toutes pièces. Nous pouvons résumer ce passé de bookstagrameuse comme un moment d’hypocrisie dans ma vie. Vis-à-vis de vous, de ce blog et de moi-même. Je voyais ces comptes avec leur million d’abonnés, ces femmes qui semblaient avoir une vie parfaite, chez elles tout était beau, tout était hashtags quelque chose. Douter de moi et de mon bonheur, voilà le résultat de ces longues heures sur les réseaux. J’ai lu une multitude d’articles vous apprenant les ficelles du digital marketing. Avec ces conseils en tête, je passais un temps fou à tenter de ressembler à celles que j’appelle désormais avec une pointe d’amertume, je le confesse, les piliers de la perfections mensongères. Mon feed ne s’arrêtait pas à trois couleurs, mes lectures étaient trop variées, je n’arrivais pas à m’arrêter à un style de romans qui ferait de moi une experte du domaine. De déceptions en remises en question, je sombrais dans la tristesse. Avec du recul j’ai compris que je ne peux pas m’attribuer une image de marque comme me le conseillaient ces articles. M’arrêter à trois couleurs ne me correspond pas, je préfère un arc-en-ciel. M’arrêter à un style de livre, ne me convient pas, j’aime la SF, les thrillers, la fantasy, les romans jeunesses et je ne crache pas sur une romance de temps à autre. Si aujourd’hui je voulais me coller une étiquette, je choisirais celle de la diversité.

Je participais à des challenges et des tags.
Aujourd’hui, je participe toujours à des challenges et des tags.

toa-heftiba--Wor0Xz9sqQ-unsplashToujours ! Surtout le fameux « Pumpkin Autumn Challenge » qui a marqué le début de ce blog, il y a de ça deux ans. Je ne peux pas nier que les tags permettent de partager du contenu à intervalle régulier, pour ne pas que vous m’oubliez complètement. Quant aux challenges, ils me donnent la réjouissante impression de faire partie d’une communauté. Ils réveillent également mon côté compétitrice… Je fais malgré tout attention à ne pas retomber dans la lecture à outrance qui finissait par me dégoûter des livres. Certains « menus » ne me conviennent pas, il y a deux ans, je me serais forcée à survoler des livres qui correspondaient à la catégorie pour vous pondre un de ces avis aseptisé. Ceux qui me permettaient de ne rien dire qui pourrait être mal interprété. Aujourd’hui, je préfère modifier quelques peu les challenges pour garder le plaisir de tourner des pages, les modeler à mon image plutôt que l’inverse, pour vous proposer des chroniques qui me ressemblent vraiment.

En regardant le bilan, il est clair qu’Instagram est ce qui a rendu mon rapport au blog complètement toxique. Je me suis laissée avoir par ce monde magique d’images toutes plus belles que les précédentes. Croyez-moi, on ne m’y reprendra plus ! Je continue à regarder vos partages avec un grand plaisir, mais je ne me donne plus autant de mal pour vous arriver à la cheville, amis bookstagrameurs. Concernant mes chroniques, j’ai désormais mon propre style, j’essaye de vous partager des remarques que j’estime intéressante ou pertinente. Si un livre ne m’a pas convaincu, je ne me force plus à en parler. J’ai retrouvé un équilibre et un rapport sain avec mon blog.

Avez-vous un blog ? Qu’est-ce que cela a changé pour vous ? Trouvez-vous que votre rapport à votre blog est sain ? Estimez-vous passer beaucoup (trop) de temps sur les réseaux sociaux ? Dites-nous tout, comment vivez-vous votre vie de blogueur ? 💻📚☕

À bientôt amis lecteurs, bookstagrameurs, blogueurs et enquêteurs !
Signé C.
P.S. : toutes les images viennent du site Unsplash, excepté le montage créé sur Canva. 😉