Noël, mon milliardaire et moi – Rose M. Becker [saga]

Résumé : Noël, un milliardaire… que demander de plus ? Milliardaire au passé douloureux, Harrison Cooper déteste les fêtes. Il se rend pourtant dans le Montana pour retrouver sa famille. Mary Elligson est son opposée, étudiante vive et enjouée, elle est une amoureuse inconditionnelle de Noël. Entre eux, tout commence mal : jetant leur dévolu sur le même cadeau, Mary et Harrison se disputent au moment où ils font connaissance. Ils aimeraient tous les deux ne plus jamais se revoir ! Mais la magie de Noël peut faire des miracles, et voilà que leurs chemins se croisent à nouveau ! Invités à la même soirée, coincés sous une branche de gui, ils ne pouvaient imaginer pire situation… Et pourtant, de hasards en surprises, ils ne vont cesser de se rapprocher… Mais pourront-ils se supporter ?

Noel, mon milliardaire et moi.png

Note personnelle globale : ★ ★ ★ 

Avis : Premièrement, je tiens à dire que la romancière Rose M. Becker a une plume bien à elle ! Impossible de s’y tromper. La narration à la première personne et les pensées du personnage principal, c’est visiblement sa marque de fabrique. Pour le coup même si là aussi j’ai eu du mal à entrer dans l’histoire, je trouve ce roman un poil plus intéressant et dynamique que « Le Père Noël était presque parfait », que j’ai lu quelques jours avant celui-ci. Ce n’est pas les mêmes personnages, les mêmes attitudes ou le même cadre, mais il y a des similitudes : là aussi le personnage principal est une femme, qui rencontre un homme mystérieux et séduisant, il y a également le fait refuser les sentiments naissants, le cadre romantique qui pousse aux ébats amoureux ainsi que le fait de repousser le « Monsieur Mystère » quand le personnage principal découvre son secret. Ce n’est pas un copier/coller non plus rassurez-vous. Cette histoire est plus « mouvementée » je dirais, avec un épilogue « happy end ». En somme je l’ai préféré au précédent roman que j’ai lu de la même romancière, mais je n’arrive toujours pas à me plonger dans une romance comme je le fais avec les polars.

COLD WINTER CHALLENGEAnecdote : Roman lu dans le cadre du #ColdWinterChallenge menu « La magie de Noël ».

Bonne lecture ! Signé C.

Le Père Noël était presque parfait – Rose M. Becker

Résumé : Calista rêve d’un miracle de Noël pour sauver le café familial. Mais pour commencer, elle a droit à une surprise tombée du ciel ! Liam vient d’avoir un accident de voiture, il est blessé. Calista n’écoute que son cœur et le recueille chez elle, lui offrant un toit et de quoi se remettre. Mais Liam n’est pas celui qu’elle croit, et il n’est pas venu dans cette petite ville par hasard… Alors que les sentiments s’en mêlent, les deux jeunes gens entament une relation mouvementée et basée sur un mensonge inextricable. Et si la vérité était plus complexe encore que les secrets ?

Le père noel était presque parfait

Note personnelle globale : ★ ★ 

Avis : La première chose que j’ai remarqué dans le roman, et qui finalement n’arrive pas souvent dans mes lectures c’est le choix d’utiliser une narration à la première personne, en incluant les pensées du personnage. Un autre détail dès le début, une pensée avec un « hashtag ». C’est une surprise, ni bonne ni mauvaise, et j’avoue avoir rigolé en lisant « #frustration ». Certes il y a de bons points dans ce roman mais ce n’est pas suffisant pour réussir à me plonger dans l’histoire.

Pour ce qui est de l’histoire justement, comme je le pensais, je n’ai pas accroché. Les romances ne sont pas ma tasse de thé (d’ailleurs je préfère le café). Aussi j’ai un peu de mal à décrire mon ressenti pour cette lecture. Je vais me permettre de comparer mon ressenti avec l’autre romance lue pour le Cold Winter Challenge : Noël à la petite boulangerie. Je n’étais déjà pas très emballée par cette lecture, mais je l’ai trouvé mignonne. Là pour le coup, je ne l’ai trouvé pas trouvé mignonne et plutôt plate malgré les rebondissements dans l’histoire. J’ai eu l’impression de regarder un téléfilm en décembre (j’allume la télévision uniquement s’ils passent « Maman j’ai encore raté l’avion », ou les dessins animés Astérix, je sais je suis difficile, très ou trop difficile même).

En bref : Liam et Calista, un café qui va fermer, un homme aussi mystérieux que séduisant qui arrive pile au bon moment, des ébats amoureux, de la neige, des jolies décorations de Noël, un voyage pour retrouver l’amour de cet homme qu’on a jeté comme une vieille chaussette sale, voilà voilà, c’est une histoire, qui est bonne aux yeux de certains, pour moi c’est cliché quand même. C’est tout simplement que cette lecture ne me correspond pas et j’y suis hermétique (définitivement il faut croire). Je ne doute pas que d’autres personnes ont apprécié et j’en suis ravie pour elles. J’espère avoir la chance un jour d’arriver à me plonger dans un belle romance, n’hésitez pas d’ailleurs à me conseiller si vous pensez que l’une d’elle pourrait me réussir à me convertir. 🤭📚

COLD WINTER CHALLENGE.pngAnecdote : Roman lu dans le cadre du #ColdWinterChallenge menu « La magie de Noël ». Je n’ai pas fait de photo, j’ai lu la version ebook sur mon ordinateur. 😉

Bonne lecture ! Signé C.

La véritable histoire de Noël – Marko Leino

Résumé : Au cœur de la Laponie, pays des neiges éternelles, le jeune orphelin Nicolas est recueilli par les habitants de son village. Mais ils sont tous trop pauvres pour pouvoir l’adopter. Le Conseil des Anciens prend alors une décision inédite : chaque année, le garçon sera pris en charge par une famille différente, et il en changera le jour de Noël.

La véritable histoire de noel.png

Note personnelle : ★ ★ ★ ★ ★

Avis : J’ai passé un moment magique et plein d’émotions durant cette lecture. Je me vois bien lire cette histoire à mes enfants (lorsque j’en aurais 🤭) le soir en décembre, ou même pendant la journée devant un feu de cheminée et une grande tasse de chocolat chaud.

Je trouve le style d’écriture adapté pour les enfants, comme pour les adultes. Comme le sujet de la mort est abordé à de nombreuses reprises, personnellement, je ne les laisserais pas lire seul, juste au cas où ils aient des questions.

Autrement, j’ai trouvé que l’histoire était plutôt plausible, bien que triste à certains moment. On découvre Nicolas lorsqu’il a cinq ans tout juste, et on le suit jusqu’à la fin du roman (non pas la sienne, le Père Noël est éternel, comme tout le monde le sait). C’est une histoire qui pourrait rentrer dans les classiques de la littérature. Si ce n’est pas déjà le cas !

Voici quelques citations :

« Tu trouveras le temps moins long si tu comprends comment il passe. »

« Aimer, c’est aussi la crainte de perdre l’objet de son amour. Ça fait partie de la vie. Tu es encore prisonnier de ton passé. Tu ne peux pas passer le reste de tes jours à esquiver tes sentiments par peur de perdre quelqu’un. Car si tu n’oses pas aimer ou si tu ne te laisses pas les autres t’aimer, tu ne vis pas. »

« Parce que le bonhomme de Noël veut que nous apprenions, à travers la joie de recevoir, à quel point il est important de donner. Quand on donne aux autres, on reçoit bien plus que ce qu’on a donné. »

COLD WINTER CHALLENGEAnecdote : Roman lu pour le #ColdWinterChallenge 2018, menu « Flocons magiques ». Roman rapportant deux points pour le score final. Couverture avec de la neige, couverture de Noël 🎅❄

Bonne lecture ! Signé C.

La quête des ours – Erin Hunter [saga]

Résumé : Ils sont trois oursons, nés sous des cieux différents. Kallik vit sur la banquise, qui fond chaque jour davantage. Toklo grandit dans une forêt abîmée par les hommes. Lusa, enfermée dans un zoo, rêve d’explorer le monde sauvage. Ils n’auraient jamais dû se rencontrer, et pourtant… Leur quête pour un monde meilleur ne fait que commencer !

La quete des ours.png

Note personnelle : ★ ★ ★ ★ ★

Avis : De beaux romans jeunesse traitant de la pollution et des répercutions des choix des hommes sur la vie des animaux. Ils donnent une vraie leçon (tout comme « la guerre des clans » des mêmes auteures).

Comme vous avez pu le lire dans le résumé, il s’agit de l’histoire de trois ours, un ours brun, un ours polaire et un ours noir qui vont par la force des choses se retrouver à faire du chemin ensemble. Plein d’émotion, bien étudié pour plaire aux enfants (et à moi aussi), avec un message important à la clé.

Bref, pour moi qui suis une grande fan des ours c’était un pur plaisir de lire le premier cycle ! Je pense lire le deuxième pour le prochain Cold Winter Challenge.

J’en profite pour parler d’Erin Hunter : il s’agissait à la base de trois romancières britanniques qui se sont associées pour écrire les aventures de clans de chats (la guerre des clans),  rejointes ensuite par quatre autres romancières, deux romancières britanniques, une américaine et israélienne, pour écrire les trois séries.

Personnellement, je n’ai pas senti qu’il y avait plusieurs auteures, je pensais même que ces romans étaient réalisés par un seul et unique homme ! C’est pour dire à quel point elles sont fortes ces dames. Je les félicite pour ces merveilleuses histoires qu’elles nous offrent et par conséquent la générosité dont elles font preuve. Se cacher derrière un pseudonyme et donner chacune une part d’elles pour ces romans, je trouve ça magnifique comme geste. 💙🐻🐻🐻💙

COLD WINTER CHALLENGEAnecdote : Roman lu pour le #ColdWinterChallenge 2018, menu « marcher dans la neige ». ❄💙 Je remercie Jedi, mon adorable chat, qui est toujours prêt à poser pour mes photos (et à détruire mon sapin). 🐱 📚 Le premier tome m’a été offert par ma maman à Noël (2016) 📚

Bonne lecture ! Signé C.