Entre deux mondes – Olivier Norek

Résumé : Adam a découvert en France un endroit où l’on peut tuer sans conséquences. (C’est que ça le résumé sur mon livre version poche, sur internet j’en trouve des plus longs).

Entre deux mondes.png

Note personnelle : ★ ★ ★ ★ ★

Avis : Un coup de cœur et toutes mes félicitations à Olivier Norek. On parle d’un sujet extrêmement sensible et important en France, un sujet qui nous concerne tous qu’on le veuille ou pas, que l’on ferme les yeux ou pas et qu’on agisse ou pas : l’immigration.

Ce roman parle de la « Jungle de Calais », officiellement appelée « La Lande », et oui ça existe… Ce qui est encore pire, parce que cette lecture est déjà comme un coup de poing à l’estomac. Tragique et beau, poétique, bouleversant. Je me suis sentie minuscule, ridicule, honteuse même parfois d’oser me plaindre de ma vie et surtout de ne pas agir pour celle des autres.

Il prend aux tripes il n’y a pas d’autre façon de le dire. Il m’a broyé le cœur au point d’en pleurer, de colère, de frustration. J’ai été choquée par moment et tant mieux. C’est une bonne leçon. Je voudrais que la France entière le lise, surtout les personnes qui pensent que les immigrés sont indésirables. Si malgré tout ils ne changent pas d’avis qu’ils écoutent « Rentrez chez vous » de BigFlo & Oli, pour se rendre compte que ça pourrait être nous. Pour comprendre que la bienveillance est importante. Qu’un jour peut-être on aura besoin d’une main tendue et non pas d’un regard haineux. Je ne peux rien ajouter de plus, sinon qu’il est probablement le meilleur livre que j’ai lu en 2018.

Anecdote : Je l’ai lu dans le cadre du #BabyChallengeThriller 2018 de Livraddict. Il m’a suivi jusqu’en Belgique, à Bruges, ou Brugge, où j’ai pu avancer dans ma lecture, bien au chaud devant une cheminée, et sincèrement, à ce moment là je ne pensais pas « Entre deux mondes » mais « Deux mondes différents ».

Bonne lecture ! Signé C.

Baby-challenge Thriller 2018 – Livraddict

Le site Livraddict nous offre la possibilité de participer à de nombreux challenges littéraires. Une liste vingt de romans est proposée par catégorie. Il existe différent palier de récompense pour les challenges, allant de la médaille de chocolat pour huit livres lus, à la médaille d’or pour les vingt de la liste. Je vous propose de découvrir les règles juste ici.

Pour ma part je me lance uniquement dans le Baby-Challenge Thriller, qui est la catégorie qui m’intéresse le plus. Je vise bien évidement le 20/20 et donc la médaille d’or.

Voici mon avancement pour ce baby-challenge :

📚 Je commence avec avec 1/20
📚 Mise à jour : 20/20 😃
RÉSULTAT FINAL : 🥇 << Médaille d’or

1 – Entre deux mondes d’Olivier Norek
2 – Série –  The Lying Game de Sara Shepard
3 – Surtensions d’Olivier Norek
4 – Résilience de Julia M. Tean
5 – Le tueur intime de Claire Favan
6 – Amazonia de James Rollins
7 – Purgatoire des innocents de Karine Giebel
8 – Série – La Trilogie du mal de Maxime Chattam
9 – Ewa de Matthieu Biasotto
10 – Série – Bourbon kid de Anonyme
11 – Tu tueras le père de Sandrone Dazieri (pas encore d’article)
12 – Série – W3 de Jérôme Camut et Nathalie Hug
13 – Série – Franck Sharko & Lucie Hennebelle de Franck Thilliez
14 – Série – Eva Svartä de Sire Cédric (pas encore d’article)
15 – Du feu de l’enfer de Sire Cédric
16 – Territoires de Olivier Norek
17 – Série – Ludivine Vancker de Maxime  Chattam
18 – L’âme de fond / Le cercle de Dinas Bran de Sophia Raymond (pas encore d’article)
19 – Chasse à mort de Dean Koontz
20 – Creuse la mort de Paul Clément

JOKERS

1 – Papillon de nuit de R. J. Ellory
2 – Avec tes yeux de Sire Cédric
3 – Série – Sérum de Henri Loevenbruck et Fabrice Mazza
4 – Série – Captive in the dark de CJ Roberts
5 – Hématome de Maud Mayeras

J’ai terminé ce challenge avec un rush de malade ! Honnêtement j’ai adoré y participer. Par contre, je pense m’y prendre plus tôt pour l’année 2019… Histoire de ne pas courir en fin d’année. Et j’espère pouvoir inclure des romans de la PAL dans d’autres Challenge, pour pouvoir aussi lire des romans « à l’arrache », ceux qu’on choisi comme ça dans une librairie ou une bibliothèque, les coups de cœur, les séries que je n’ai pas eu le temps de terminer aussi. Je pense avoir manqué d’organisation mais au moins je ne ferais plus cette erreur ! Quoi que avec ma petite tête on peut s’attendre à tout.  😂📚❤

Avez-vous participé à ce challenge ? Comptez-vous y participer en 2019 ? Et surtout, avez-vous déjà lu ces romans, sans forcément participer à un challenge ? 📚😍

Signé C.

Capitaine Coste – Olivier Norek [saga]

Résumé : Un cadavre, émasculé, qui rouvre les yeux sur la table d’autopsie. Un portable qui se met à sonner dans le corps d’un jeune toxico, mort de brûlures inexplicables. Malgré quinze ans de terrain en Seine-Saint-Denis, Victor Coste, capitaine de police, se prépare au pire.
Et que penser de ces lettres anonymes qui dessinent une première piste : celle d’un mystérieux dossier, le  » Code 93  » ?
Une piste qui, des cercles huppés parisiens aux quartiers déshérités, fera franchir à Coste les limites du périphérique, et de la raison…

Capitaine coste.png

Note personnelle : ★ ★ ★ ★ ★

Avis : J’ai choisi de lire en premier « Surtensions », puis en lisant « Territoires », je me suis aperçue qu’il s’agissait des mêmes personnages en tout cas du côté des policiers (le fameux running gag du blog, qui a commencé avec « Le bonhomme de Neige » de Jo Nesbo). Bien que cela ne change rien à la lecture, car dans sa grande bonté Olivier Norek a fait attention à ne pas « spoiler » ses lecteurs, voici tout de même l’ordre des romans : en premier « Code 93 », en second « Territoires », puis « Surtensions ». N’en ayant lu que deux sur trois, je peux déjà dire que les personnages de l’équipe du capitaine Coste sont très attachants (je sais ça manque d’originalité comme analyse, mais il faut dire qu’ils sont tellement réalistes que l’on est obligé de les aimer, ils pourraient être vos voisins). De plus, l’histoire se déroulant en France, cela apporte un réalisme aux romans que je ne ressens pas autant en lisant des livres qui se passent à l’étranger. 😌

Commençons par « Surtensions », l’histoire scindée en deux visions, celle des cambrioleurs et celle des policiers, ce qui nous force à s’attacher aux deux parties. On voit finalement deux groupes d’humains : pour les policiers c’est assez facile, ils sont là pour traquer ceux qui pourraient nous nuire (easy de faire en sorte que les gens aiment les héros). Cependant, l’exercice est plus compliqué avec les « méchants », réussir à nous faire intégrer qu’ils sont avant tout des humains avant d’être des criminels et nous contraindre à faire preuve d’empathie envers des personnages dont nous n’approuvons pas les actes, c’est un art. En se plongeant dans le roman et grâce à l’intelligence (j’aurais même pu dire « la compassion », parce que j’ai l’impression que l’auteur ne veut pas réduire l’importance ou l’humanité de ses personnages peu importe le clan dans lequel ils sont) de cette plume, le lecteur ne souhaite pas que les voleurs finissent mal, mais il ne veut pas être confronté à l’échec des policiers (je dis ça, mais en fait, c’est mon cas à moi, peut-être pas le vôtre). Finalement, je me suis retrouvée à ressentir une tension perpétuelle : dans les deux cas j’avais peur pour l’avenir des personnages (d’ailleurs, je me suis dit que le titre était parfait).

Dans « Territoires », l’histoire est construite de façon assez similaire. C’est ce qui me plait tant dans l’écriture d’Olivier Norek. Sa force est d’obliger les lecteurs à comprendre le principe des vérités multiples et à faire preuve d’empathie envers leurs semblables. En plus d’être des thrillers ces livres font aussi se poser des questions existentielles. C’est là mon interprétation de ces romans. Je n’ai pas plus de choses à dire sans commencer à spoiler l’histoire. Je reviendrais compléter cet avis quand j’aurais dévoré « Code 93 ».

Anecdote : Pas de spoil dramatique, mais tout de même, mieux vaut les lire dans l’ordre ! 🙃

Bonne lecture ! Signé C.