La dernière chasse – Jean-Christophe Grangé

Résumé : Le corps de Jürgen von Geyersberg, riche héritier de Souabe, est retrouvé décapité et castré. Saisis de l’affaire, le commandant Pierre Niémans et son associée Ivana Bogdanovic, électron libre de la PJ, sont envoyés en Forêt Noire. Là, ils multiplient les rencontres étranges – prêtresse des eaux thermales, éleveurs de chiens, guérisseur – pour remonter jusqu’aux Chasseurs Noirs, bataillon de criminels enrôlés par Himmler pour traquer les Juifs, qui semblent avoir jaillis de leurs tombes…

derniere chasse image article

Note personnelle : ★ ★ ★ ★ ☆

Avis : Je suis amoureuse de la plume de Grangé. Sa manière d’écrire est fascinante, les textes se lisent avec une fluidité vraiment très agréable. L’histoire est plus que correcte, je l’ai trouvé bien mieux que « Le concile de pierre », moins bien que « Le vol des cigognes ».

Nous retrouvons un personnage connu, puisqu’il est le protagoniste du célèbre roman « Les rivières pourpres »… Vous l’aurez compris, vous serez en présence de Niémans, qui reprend du service sur le terrain le vrai accompagné d’une de ses élèves, Ivana. Grangé ne perd pas de temps, l’enquête débute au bout de quelques pages !

Nous découvrons que notre cher Niémans (à moins que nous le sachions déjà et que ma mémoire me fasse défaut) à la phobie des chiens, ce qui ne va pas être très pratique durant l’enquête, puisque les mammifères de la famille des canidés seront largement présents dans ce roman… L’enquête est donc menée par deux personnages plus que surprenants. Tous les deux détruits psychiquement. Niémans va faire preuve de témérité tout au long de l’enquête quitte à se mettre sa hiérarchie à dos. Ivana m’a semblé légèrement plus tempérée.

En somme, vous passerez un très bon moment, c’est garantie ! Ou pas remboursé. Je vais arrêter mon article ici. Nous allons nous contenter d’un tout petit avis, parce qu’excepté qu’il est vraiment bien écrit, je n’ai pas grand chose à en dire, sauf pour vous dévoiler toute l’intrigue… Ce qui serait dommage pour ceux qui ne l’ont pas lu et inutile pour les chanceux qui l’ont dévoré. Je tenais quand même à mettre un petit mot sur ce roman, parce que comme dit en début d’article, je suis amoureuse de la plume de Grangé. 🤭😍

Anecdote : Trouvé au rayon « culture » d’une grande surface. Et sachez-le, je déteste acheter mes livres dans les grandes surfaces… C’est bien parce que c’était un Grangé ! 🤭

Bonne lecture, Signé C.