Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire – John Jonasson

Résumé : Franchement, qui a envie de fêter son centième anniversaire dans une maison de retraite en compagnie de vieux séniles, de l’adjoint au maire et de la presse locale ? Allan Karlsson, chaussé de ses plus belles charentaises, a donc décidé de prendre la tangente. Une chose en entraînant une autre, notre fringant centenaire se retrouve à trimbaler une valise contenant 50 millions de couronnes dérobée – presque par inadvertance – à un membre de gang.

Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire.png
Note personnelle : 
★ ★ ★ ★

Avis : Qu’est-ce que j’ai rigolé en lisant ce roman ! Dites adieux aux pantoufles, vous aurez besoin de baskets pour suivre le rythme de ce centenaire. 😂

Le roman dans le roman, c’est un concept ! Nous avons donc l’histoire de la vie d’Allan d’un côté, de sa naissance à sa fugue, ainsi que la folle histoire qui commence le jour de son centième anniversaire, qui sera ponctuée de rencontres avec des personnages tout aussi haut en couleurs. Un ancien escroc, un vendeur de hot-dogs, une quadragénaire rousse au langage ponctué d’injures, un chien et une éléphante, qui se baladent avec un gros paquet d’argent appartenant au gang Never Again. Ils sont bien entendu pris en chasse par la police ainsi que par les membres du gang ! Mais décidément, ce groupe hétéroclite semble impossible à arrêter, grâce en partie à une chance arrogante. 😉👍

Se mélange à ce « présent » très agité, le passé d’Allan qui est tout aussi palpitant, babelio va se charger de vous le raconter pour moi « Grâce à son talent pour les explosifs, Allan Karlsson, individu lambda, apolitique et inculte, s’est ainsi retrouvé mêlé à presque cent ans d’événements majeurs aux côtés des grands de ce monde, de Franco à Staline en passant par Truman et Mao…« . Je ne dirais pas qu’Allan est inculte pour ma part, quoi qu’inculte ne veut pas dire stupide, dans tous les cas il fait preuve d’une grande intelligence, quant à la culture je n’ai pas ressenti qu’il en manquait. Par contre, je dirais qu’il a un sérieux penchant pour l’alcool et la nourriture ! Incontestablement ce qu’on nomme un « bon vivant » et d’ailleurs qui mieux que lui peut nous dire ce qu’est être vivant… Le personnage a un flegme incroyable qui le sort d’un paquet de situations épineuses. ☺

Pour résumé, si vous avez un coup de blues ouvrez ce roman, quand vous l’aurez refermé, vous aurez la banane ! 🍌

Anecdote : J’ai gardé ce roman dans ma PAL très longtemps avant d’enfin me décider à le lire. J’ai même retrouvé le ticket à l’intérieur ! Acheté visiblement le 14/04/2017 à 16h05, lu plus de deux ans plus tard. 😂

Bonne lecture ! Signé C.