L’âme du mal – Maxime Chattam [trilogie]

Résumé : Le bourreau de Portland, qui étouffait et vitriolait ses victimes avant de les découper, est mort. Pourtant, le carnage continue. L’inspecteur Joshua Brolin, qui avait mis ce monstre hors d’état de nuire, doit aujourd’hui poursuivre son double. Cette fois, l’espoir n’est plus permis : le Mal a une grande famille et ses frères sont légion…

L'ame du mal.png

Note personnelle : ★ ★ ★ ★

Avis : Ce roman fait partie de la « Trilogie du mal ». J’ai été déçue quelques fois, mais heureusement dans celui-ci on retrouve une plume addictive ! 😍

J’ai été surprise par la première enquête résolue très rapidement. Je dois avouer que je me suis demandé ce qu’il pouvait avoir écrit dans « toutes ces pages restantes, OMG, WTF ». La bonne réponse est : un chef-d’oeuvre.

Une enquête avec Joshua Brolin un profiler, ainsi que Juliette la Belle kidnappée et arrachée in extremis des mains du Boucher de Portland. L’intrigue m’a subjuguée. La description de la psychologie du tueur est immersive et profonde, à glacer le sang ! Il semble que notre auteur soit toujours aussi documenté. Les explications médico-légales, les procédures, la police, tout semble si plausible, si réel que je n’ai pas pu m’empêcher de vérifier à plusieurs reprises que la porte d’entrée était bien fermée à clé. J’avoue même que la camomille n’a parfois pas suffit à empêcher l’insomnie. J’aurais préféré avoir le courage de Juliette, seulement j’ai été oublié à la distribution de cette qualité.

Joshua pour une fois n’est pas un enquêteur vieux, alcoolique ou border-line,c’est plaisant. J’aime bien les cabossés mais de temps en temps un enquêteur qui n’a pas le « profil type » ça fait du bien.

Un excellent roman à conseiller à votre entourage ! On retrouvera probablement Maxime Chattam sur mon blog pour la chronique sur « Le Signal » qui me met des étoiles dans les yeux à chaque fois que je croise la couverture ! ✨

Anecdote : roman lu dans le cadre du #BabyChallengeThriller de Livraddict 2018 – Photo venant du compte Instagram @tournezdespages image juste ici.

Bonne lecture ! Signé C.

Le tueur intime – Claire Favan

Résumé : À quinze ans, Will a déjà conscience de sa différence. Solitaire, maltraité, il jette son dévolu sur une de ses camarades de classe. Ce qui n’aurait dû rester qu’une banale amourette devient une véritable obsession pour celui qui se révèle déjà comme un prédateur redoutable. Sa signature déroutante ne tarde pas à attirer l’attention du FBI.

Le tueur intime.png

Note personnelle : ★ ★ ★ ★ ★

Avis : Un coup de cœur de plus. Décidément, le Baby Challenge Thriller de Livraddict est une mine d’or.

Le roman commence très rapidement, on parle immédiatement du futur tueur, on a un aperçu de son adolescence où commence les premiers meurtres mais surtout l’origine du monstre qu’il va devenir.

Le livre est découpé en plusieurs parties, une première où on suit Will, le personnage principal, une où on est plutôt aux côtés de Samantha (son obsession), et une partie où on va être avec une équipe du FBI. Ce qui m’étonne, c’est que les scènes sont très violentes, pourtant la plume de l’auteure adoucissait tout, le contraste entre ce qu’on lit et les images que ça créé est troublant.

Mais surtout : cette fin ! Elle m’a assassinée. Je ne m’y attendais absolument pas. Au-delà de ça, le roman m’a fait me demander (oui il m’a rendue paranoïaque) si moi aussi je pouvais être manipulée sans m’en rendre compte, si quelqu’un pourrait me briser comme ça, en claquant des doigts. J’avoue que cet aspect du personnage, le fait qu’il soit manipulateur, m’a perturbée. Je trouve ça tout aussi ignoble que les actes de violence physique qu’il pratiquait.

Aussi, pour finir sur une question, l’idée de suivre le sociopathe, je suis sûre de l’avoir déjà vu. En film plutôt je pense. J’ai eu beau poser la question autour de moi, ça parle aux gens le « on suit le tueur » mais ils n’ont pas non plus réussit à se souvenir dans quoi ils avaient pu voir ça. Peut-être une similitude avec la série « Bates Motel » ou le film « Split » ? J’ai vu trop de films d’horreur et de thriller pour que ça me revienne peut-être. Si vous avez une idée du film qui se rapproche de ce roman, je lis vos commentaires avec plaisir ! 😉

Anecdote : Roman lu dans le cadre du #BabyChallengeThriller de Livraddict 2018

Bonne lecture ! Signé C.

 

Le voyageur imprudent – René Barjavel

Résumé : «Mon premier voyage après l’accident me ramena au lieu même où il s’était produit. Sous la coupole, dans la lumière des champignons, les débris de chair de mon maître mettaient leurs taches sombres sur l’or roux de la chevelure de la tête coupée. L’expression de celle-ci n’avait pas changé. Les yeux clos, les lèvres enfin calmées esquissaient un sourire de paix totale.»

Le voyageur imprudent.png

Note personnelle : ★ ★ ★ ★ ★

Avis : Alors… WAAAAAAH ! Ou même WWWWWWWWW…TF ?! Je ne suis pas habituée à lire des romans de science-fiction, je préfère largement ce registre en film, pourtant, ce livre est une merveille de la littérature à mes yeux.

Évidemment ce roman parle de voyage dans le temps, dans le passé comme dans le futur, mais pas uniquement, beaucoup de questions existentielles sont posées. Par exemple, les scientifiques se penchent sur le « bonheur » : qu’est-ce que le bonheur ? Quel modèle de société nous offrirait le bonheur ? Peut-on être tous heureux simultanément ? Est-ce que les sentiments nuisent à l’épanouissement des humains ?

Au fur et à mesure des voyages dans le temps, on découvre les stades d’évolution du monde (enfin, un futur hypothétique sorti de la cervelle de René Barjavel), jusqu’au dernier stade qui est à la fois effrayant et magnifique (cela dit je préfère notre époque, ne nous le cachons pas). Le protagoniste n’ayant pas trouvé satisfaction dans le futur, décide alors de retourner dans le passé pour étudier et comparer la notion de bonheur durant cette époque. Le roman se termine sur un voyage de trop avec une superbe question « Peut-on être et ne pas être simultanément » ?

Rassurez-vous, il n’est pas question que de voyage et de science, il y a également une histoire d’amour, sans quoi les livres ne nous feraient pas autant rêver. Je vous conseille vivement ce roman de science-fiction (avec quelques dolipranes quand même).

Anecdote : Lors de la journée internationale du livre voyageur, j’ai décidé de relâcher ce roman dans la nature ! Le choix a été facile : le titre du livre était parfait pour l’occasion et en plus j’avais vraiment envie que quelqu’un puisse vivre la même expérience que moi en lisant ce roman. Vous pouvez retrouver l’article concernant cette journée juste ici. 💛 📚 Reçu dans la box littéraire de Once Upon A Book, sur le thème « Pouvoirs Paranormaux », qui sont très personnalisées, le site est juste ici. 📚 

Bonne lecture ! Signé C.

Fractures – Franck Thilliez

Résumé : Alice sait que quelque chose ne tourne pas rond dans sa tête. Son psychiatre à l’hôpital de Lille doit lui révéler le résultat d’un an de traitement. Mais les événements étranges se multiplient autour de la jeune femme : cette photo récente de sa sœur jumelle, pourtant morte dix ans auparavant, son père, agressé chez lui à l’arme blanche, et qui prétend avoir tenté de se suicider, ce chemisier ensanglanté qu’elle découvre dans sa douche et à propos duquel elle n’a pas le moindre souvenir, cet homme retrouvé nu dans un abribus et qui semble avoir vu le diable en personne. En un mot, Alice vient de prendre un aller simple vers la folie…

Fractures.png

Note personnelle : ★ ★ ★ ★ ★

Avis : Un coup de cœur pour ce roman traitant avec habilité de maladie mentale. Je tiens à souligner qu’Alice Dehaene l’héroïne de ce roman, existe bel et bien, cependant, l’histoire est quant à elle totalement fictive. Vous pouvez retrouver son blog (consacré à sa rencontre avec Franck Thilliez) juste ici.

Je ne sais pas comment parler de ce roman sans spoiler, aussi, je vais me contenter de vous assurer qu’il y a dans ces pages beaucoup de suspense et de l’action. Une autre chose que j’aime particulièrement, c’est le « mixte des visions » (les termes doivent exister en littérature, malheureusement, je n’ai pas étudié cela, alors, il faudra vous contenter de mon langage de chroniqueuse lambda), on passe de l’histoire du point de vue du médecin Luc Graham, à celui d’Alice, puis Dorothée, ce qui permet au final de comprendre l’histoire dans son ensemble mais à l’allure imposée par l’auteur.

Il y a aussi un mélange dans les temps, un fait vu par un personnage qui en croise un autre, comment « l’autre » en est arrivé là, etc. Je suppose que là aussi il s’agit d’un style particulier qui a un nom en littérature. Si quelqu’un a des connaissances en la matière, je suis preneuse !

Je termine cet article en vous conseillant vivement de dévorer ce chef-d’œuvre. 

Anecdote : J’ai trouvé ce roman dans la bibliothèque de ma maman, qui, par un heureux hasard, l’avait en deux exemplaires ! Voilà qui rééquilibre les bibliothèques, un exemplaire chacune et les livres seront bien gardés. Aussi, j’avais tweeté une petite phrase, qui se voulait ironique et qui mentionnait l’un des personnages, j’ai préféré la retirer parce qu’il devient très important ce petit point à la fin du roman. 🙃📚

Bonne lecture ! Signé C.