Train d’enfer pour ange rouge – Franck Thilliez

Résumé : Un cadavre en morceaux artistiquement répartis est retrouvé aux environs de Paris. La victime a été décapitée et son corps martyrisé a fait l’objet d’une mise en scène défiant l’imagination. Le commissaire Franck Sharko est dépêché sur les lieux. Les ténèbres, il connaît : sa femme a disparu depuis six mois. Aucun signe de vie, aucune demande de rançon. Et cette nouvelle affaire, en réveillant le flic qui dormait en lui, va l’emmener au cœur de la nuit, loin, beaucoup trop loin…

squelette

Note personnelle : ★ ★ ★ ☆ ☆

Avis : Il n’est pas rare de lire que « Train d’enfer pour ange rouge » est le premier roman de Thilliez (lui-même en parle comme étant le premier de son aventure littéraire), cependant c’est inexact. Le premier est paru en 2002, il s’agit de « Conscience animal » des éditions CY. Passons cette anecdote et plongeons-nous dans ce « premier » roman mettant en scène le Commissaire Sharko.

Nous retrouvons dans ce roman ce qu’il y a de plus classique dans un thriller. Un commissaire torturé par la disparition de sa femme, acharné du travail, drogué à la caféine, par conséquent insomniaque, qui a des difficultés à suivre les procédures, malgré tout un personnage profondément humain. Somme toute, un personnage que nous croisons souvent dans ce type de lecture. Je suppose que ce sont des choix faits pour donner de la profondeur au protagoniste. La personnalité et l’histoire de Sharko posent, à mes yeux, les bases d’un thriller des années 2010.

Ce que je retiens du roman ce sont les cadavres mutilés, l’horreur poussée à son extrême, les découvertes faites en refusant de suivre les règles, la mise en danger consciente et quasiment systématique du personnage principal. Peut-être trop habituée à ce genre, je n’ai pas été impressionnée ni dérangée par cette envie de nous en mettre plein les yeux. Au contraire, je me disais que Thilliez voulait nous prouver qu’il était capable d’écrire des choses terrifiantes, à la limite de l’obscène, dans un style parfois dense. Je pense comprendre désormais pourquoi il y a dans ce livre d’un tel déferlement de violence et des phrases lourdes : ce sont les débuts de notre auteur. Nous pouvons ressentir la volonté de bien faire, l’envie également de prouver ses capacités, de faire découvrir sa plume, qui à ne pas en douter avait vocation à être ensanglantée. Je me permets d’avoir un œil critique sur la construction des phrases, car je souffre également du « syndrome du débutant ».

Petite anecdote : Je suis une spécialiste quand il s’agit de ne pas lire les tomes dans l’ordre, j’ai été par conséquent surprise d’apprendre que la femme de Sharko avait disparu, alors que je la croyais décédée dans un accident de voiture. Cette incohérence, inhérente à mon fameux running gag, m’a permis de me rendre compte que je n’avais lu dans le bon ordre. Une fois de plus.

Pour conclure, vous l’avez compris, je me suis noyée dans l’hémoglobine en essayant de suivre l’intrigue. Je suis passée à côté de l’histoire. Le pauvre auteur arrive comme un dessert dans mon repas de thriller. Ce qui devait être une claque littéraire il y a seize ans, est simplement « un thriller de plus » aujourd’hui. Je le place aux côtés de Chattam et Grangé, qui sont comme Thilliez, d’excellents auteurs, avec parfois des romans qui n’arrivent pas à me subjuguer. Je reste d’avis qu’il s’agit d’un bon roman, qui a sa place dans ma bibliothèque. Et pourquoi pas, dans la vôtre.

Je vous laisse sur une vidéo de Franck Thilliez qui nous parle de son oeuvre. 😉

Anecdote : Roman lu dans le cadre du Pumpkin Autumn Challenge, menu automne frissonnant, catégorie « Les supplices de la Belladone (un livre à la couverture noire) ». 🎃Badge PAC 2020

Bonne lecture ! Signé C.

Ma PAL – Pumpkin Autumn Challenge 2020

🍂 Merci Guimause pour ce challenge automnal. 🍂

Sur les réseaux vous pouvez retrouver de nombreuses personnes participant à ce challenge, et vous inspirer de leur PAL (pile à lire), en cherchant avec le hashtag :

#PALduPAC

Il existe également une page Facebook où les participants sont ravis d’échanger leur expérience de ce challenge. Cliquez ici pour y accéder. 🎃

Grâce aux défis comme celui-ci, j’ai rencontré des passionnés de lecture et j’ai eu le plaisir de voir que les livres ne sont pas de l’histoire ancienne. Je profite de cet article pour faire un petit coucou à @Enlivre_moi une femme exceptionnelle qui partage mes passions. Je l’ai rencontrée sur la page Facebook du PAC, il y a deux ans, à la création de mon blog et son compte instagram. J’ai vu son compte grandir, s’épanouir et rassembler toujours plus de monde : honnêtement, elle le mérite quand on voit la qualité de son feed. N’hésitez pas à vous abonner, elle est toujours prête pour un brin de causette, vous ne serez pas déçu !

Je vous laisse maintenant aux bons soins de Guimause pour vous expliquer le concept de ce défi. De mon côté j’ai choisi de me prêter au jeu en prenant les trois menus et en lisant un livre par sous-menus, ce qui nous fait une PAL de 12 livres. Cet article étant en évolution constante, je vous mettrais les liens de mes chroniques sur ces livres. 📚

Où en suis-je dans le challenge ?!

Frise PAC 12

12 livres lus sur 12
12 articles en ligne sur 12

Découvrez sans plus attendre ma pile à lire ! Trois menus, quatre livres par menus.

Le premier menu, automne frissonnant. 

PAC 2020 - Automne frissonnant

Les sous-menus sont les suivants (cliquez sur l’intitulé du sous-menu pour retrouver la chronique du livre) :

👻 Je suis Médée, vieux crocodile ! (Trahison, thriller, policier, horreur, épouvante)
[GATACA] – Franck Thilliez
👻 Les chimères de la Sylve rouge. (Gothique, vampire, créatures de la nuit)
La princesse noire – Serge Brussolo
👻 Les supplices de la Belladone. (Un livre à la couverture noire)
Train d’enfer pour ange rouge – Franck Thilliez
👻 Esprit es-tu là ? (Fantôme, fantôme du passé, famille, historique, classique)
La mélancolie des sirènes par trente mètres de fond – Serge Brussolo

Un menu partagé entre deux auteurs que j’affectionne, mais également un menu low-cost : j’avais dans ma PAL depuis un moment ces deux romans de Thilliez que je ne trouvais ni le temps, ni l’envie de lire. Quant aux Brussolo, j’ai eu la chance de le tomber dessus en fouillant dans les grands bacs de livres d’occasion de la librairie Boulinier à Paris Bonne Nouvelle.

Le deuxième menu, automne douceur de vivre. 

PAC 2020 - Automne frissonnant

Les sous-menus sont les suivants (cliquez sur l’intitulé du sous-menu pour retrouver la chronique du livre) :

☕ Il fait un temps épouvantail ! (Halloween, Samhain, Automne)
Octobre – Søren Sveistrup
☕ Siroter un chocolat chaud sous les saules. (Anthropomorphisme, enfance, feel good, cocooning)
La ferme des animaux – George Orwell
☕ Fafnir ton assiette sinon pas de piécette ! (Créatures légendaires et fantastiques, petit peuple, féérie, conte…)
Alice et l’épouvanteur – Joseph Delaney
☕ A window to the past. (Sorcière, sorcier, mage, SFFF)
Autre-Monde tome 2 – Malronce – Maxime Chattam

Ce deuxième menu, plus diversifié que le premier, contient également des œuvres de mes auteurs favoris. Delaney pour sa saga l’épouvanteur que je redécouvre toujours avec joie, mais également Chattam, avec le deuxième tome de la saga Autre-Monde ! Le troisième tome figure parmi mes choix pour le dernier menu. Quant à Sveistrup et Orwell, un mélange d’ancien et de nouveau auteur ! J’ai hâte de découvrir ce qu’ils nous réservent.

Le troisième menu, automne des enchanteresses.

J’ai essayé de trouver des romans qui pouvaient coller au menu, pendant plus de deux semaines. Des livres qui me correspondraient également, parce que le but de jeu c’est quand même de passer un bon moment. J’ai décidé de reprendre des intitulés du premier menu, Automne frisson

PAC 2020 - Automne enchanteresse

Les sous-menus sont les suivants (cliquez sur l’intitulé du sous-menu pour retrouver la chronique du livre) :

🍄 Les rêves d’Aurore. (LGBTQI+, Militantisme) Je suis Médée, vieux crocodile ! (Trahison, thriller, policier, horreur, épouvante)
Joyland – Stephen King
🍄 Sarah Bernhardt, montre sacré. (Dramaturgie, pièce de théâtre, arts) Je suis Médée, vieux crocodile ! (Trahison, thriller, policier, horreur, épouvante)
Démences – Graham Masterton
🍄 Les écailles de Mélusine. (Féminisme, transformation, métamorphose)
Les chimères de la Sylve rouge. (Gothique, vampire, créatures de la nuit)
La nuit des morts vivants – John Russo
🍄 Nausicaä de la vallée du vent. (Nature writing, écologie, nature, post-apocalyptique)

Autre-Monde tome 3 – Le coeur de la Terre – Maxime Chattam

Un troisième menu remodelé à mon image. En voyant la catégorie « post-apocalyptique » j’ai sauté de joie, je savais d’avance quel roman inclure… Pour les autres, j’ai dû adapter le challenge. En effet, j’avais très envie de lire du Stephen King cet automne. Quant à Graham, ses ouvrages me font de l’œil depuis longtemps. La nuit des morts vivants, fait partie de la collection Gore, ces romans de gare que j’affectionne. Ce sera une lecture rapide !

Avez-vous participé ou participez-vous cette année au Pumpkin Autumn Challenge ? Avons nous des lectures communes ? Avez-vous déjà lu ces livres ? 🎃

J’ai loupé le Pumpkin Autumn Challenge 2019, faute de temps. Ce challenge reste mon préféré d’entre tous, c’est grâce à lui que j’ai commencé mon blog et découvert des personnes merveilleuses, des lectrices, des lecteurs, des bloggeuses, bloggeurs, des gens passionnés et des gens passionnants. Merci pour ce fabuleux challenge et pour cette chaleureuse communauté. 🎃📚

Signé C.

Pumpkin Autumn Challenge 2018

Dans un premier temps je souhaite remercier Guimause pour ce challenge automnal. 🍂

Le Pumpkin Autumn Challenge 2018 session « Magies et Sorcières ».

Sur les réseaux vous pouvez retrouver de nombreuses personnes participant à ce challenge, et vous inspirer de leur PAL (pile à lire), en cherchant avec les hashtags :

#PumpkinAutomneChallenge et #PAC

Il existe également une page Facebook où se retrouvent les personnes souhaitant participer au challenge. Cliquez ici pour y accéder. 🎃

Grâce aux défis comme celui-ci, j’ai pu rencontrer des passionnés de lecture et j’ai eu le plaisir de voir que les livres ne sont pas de l’histoire ancienne.

Je vous laisse aux bons soins de Guimause pour vous expliquer le concept de ce défi. De mon côté j’ai choisi de me prêter au jeu en prenant les quatre menus et en lisant un livre par sous-menus, ce qui nous fait une PAL de 12 livres. Cet article étant en évolution constante, je vous mettrais les liens de mes chroniques sur ces livres. 📚

Score actuel 12 sur 12

Je vous propose de découvrir sans plus attendre ma pile à lire pour ce challenge. #PALduPAC

Quatre menus, trois livres par menus, quatre fois trois égale douze, échec et mat.

Le premier menu, automne frissonnant. 

Les sous-menus sont les suivants (cliquez sur l’intitulé du sous-menu pour retrouver ma chronique sur le livre) :

👻 Le Cri de la Banshee (angoisse, horreur, épouvante, thriller, policier).
👻 Le Fantôme de l’Opéra (fantôme, esprit, possession)
👻 Vous prendrez bien un verre de True Blood ? (vampire, zombie, monstre assoiffés de sang)

photo-1485339120343-4d87677d94db

Le deuxième menu, automne douceur de vivre. 

Les sous-menus sont les suivants (cliquez sur l’intitulé du sous-menu pour retrouver ma chronique sur le livre) :

☕ Trick or Treat (halloween).
Pomme au four, tasse de thé et bougie (feel good, enfantin, romance, histoire de famille)
La feuille d’automne emportée par le vent, en rondes monotones, tombant, tourbillonnant (couverture aux couleurs de l’automne, marron, rouge, jaune, orange)

photo-1507980062492-714282f31ee0

Le troisième menu, automne ensorcelant. 

Les sous-menus sont les suivants (cliquez sur l’intitulé du sous-menu pour retrouver ma chronique sur le livre) :

🍄 Witches Brew (de la magie dans un univers SFFF)
🍄 Cristaux, tarot et encens (étrangeté, mystère, freak, petit frisson, ésotérisme)
🍄 Balais pattes ! (histoire de sorcières d’hier et d’aujourd’hui, historique, classique, féminin, féminisme)

photo-1477313372947-d68a7d410e9f.jpg

Le quatrième menu, automne enchanteur. 

Les sous-menus sont les suivants (cliquez sur l’intitulé du sous-menu pour retrouver ma chronique sur le livre) :

🧙‍♀️ Les Métamorphoses (transformation, hybride, animalité)
🧙‍♀️ Clochette, grimoire et chandelle (petit peuple, elfe)
🧙‍♀️ Au détour de Brocéliande (nature, légende, nature writing)

image-44116450-fall-forest-wallpaper

Avez-vous participé au Pumpkin Autumn Challenge ? 😊

Avons nous des lectures communes, ou avez-vous déjà lu ces livres ?

Je tiens à ajouter que c’était ma première fois. Sincèrement, je pense participer à nouveau l’année prochaine ! J’ai fait exploser ma wish-list, certes, mais j’ai découvert des personnes merveilleuses, des lectrices, des lecteurs, des bloggeuses (hé non, pas de bloggeur), des gens passionnés et des gens passionnants. Merci pour ce fabuleux challenge et pour cette chaleureuse communauté. 💖📚

Signé C.

Le songe d’une nuit d’octobre – Roger Zelazny

Résumé : Ce sera pendant l’horreur d’une profonde nuit, la dernière d’octobre. La lune sera pleine. On a un mois pour préparer le Jeu. Pour collecter les outils, déjouer les plans de ceux de l’autre camp, trouver l’endroit magique… L’enjeu est de taille : si ce sont les ouvreurs qui gagnent, alors les Anciens Dieux reviendront, et je ne vous dit pas la catastrophe ! Moi, Snuff le chien, je vous assure que je ne chôme pas. Entre mes rondes et les informations que je dois récolter, j’estime que je fais bien mon boulot. Notez, la chatte grise se débrouille bien aussi. Mais de quel bord est sa maîtresse ? That is the question… Quand Jack l’éventreur, Dracula, Raspoutine, Frankenstein et quelques autres s’affrontent – chacun aidé d’un compagnon à poil ou à plume-, on peut s’attendre à tout ! Surtout par une nuit de pleine lune…

Songes d'une nuit d'octobre.png

Note personnelle : ★ ★ ★  

Avis : Je n’ai trouvé que des livres d’occasion, il est possible que le prix ne soit plus le même sur Rakuten. J’aurais pu l’acheter dans un grand format avec une magnifique couverture marron, cependant, j’ai préféré le format poche, avec ses pages jaunies et sa bonne odeur de vieux livre.

Le roman est classé dans la science-fiction, mais je pense qu’il s’agit plutôt de fantastique. Pour une raison toute simple, dans les romans de science-fiction tout est expliqué par la science, dans ce roman les animaux parlent certes ça ne choque pas leurs maîtres (puisqu’il s’agit de Dracula et compagnie) mais théoriquement, même si on les croise que très peu, le reste du monde est « normal », les autres êtres-vivants ne savent pas que les protagonistes existent et vivent parmi eux.

Passons à l’histoire. La façon d’écrire de Roger Zelazny nous force à se laisser porter par le livre. On obtient les informations en même temps que Snuff, le chien de garde de Jack. Ce qui fait tout l’originalité du livre d’ailleurs, c’est de suivre ce « Jeu » en passant par les animaux, que ce soit un chat, un chien, un serpent, ou même un écureuil. On ne suit pas les joueurs humains mais leurs compagnons dans la découverte d’informations cruciales pour le soir d’Halloween, comme vous l’aurez compris. J’ai apprécié cet univers de calcul, de schéma, d’espionnage mais surtout ce « fairplay » entre joueurs. Le songe d’une nuit d’octobre est un livre à suspense. Jusqu’à la fin on doit simplement accepter que l’auteur nous guide. J’ai trouvé la fin malheureusement trop rapide, tout est révélé en quelques pages seulement.

Quelques phrases ont attiré mon attention (la narrateur est un chien nommé Snuff et le dialogue lui fait référence) :

« Je renversais la tête en arrière et me mis à hurler. Il ne remarqua rien. Tant pis. ça fait toujours du bien de hurler un bon coup quand on se sent frustré. »

« Il se mit à me caresser la tête et je réagis comme si c’était la plus belle invention de l’homme après le repas gratuit. »

« – Inutile, Snuff. Tu peux te dispenser de tes singeries – pour ne pas dire de tes chienneries. »

PUMPKIN AUTUMN CHALLENGEAnecdote : J’ai lu le roman dans le cadre du #PumpkinAutumnChallenge 2018  catégorie Trick or Treat. ☕

Bonne lecture ! Signé C.