Noël, mon milliardaire et moi – Rose M. Becker [saga]

Résumé : Noël, un milliardaire… que demander de plus ? Milliardaire au passé douloureux, Harrison Cooper déteste les fêtes. Il se rend pourtant dans le Montana pour retrouver sa famille. Mary Elligson est son opposée, étudiante vive et enjouée, elle est une amoureuse inconditionnelle de Noël. Entre eux, tout commence mal : jetant leur dévolu sur le même cadeau, Mary et Harrison se disputent au moment où ils font connaissance. Ils aimeraient tous les deux ne plus jamais se revoir ! Mais la magie de Noël peut faire des miracles, et voilà que leurs chemins se croisent à nouveau ! Invités à la même soirée, coincés sous une branche de gui, ils ne pouvaient imaginer pire situation… Et pourtant, de hasards en surprises, ils ne vont cesser de se rapprocher… Mais pourront-ils se supporter ?

Noel, mon milliardaire et moi.png

Note personnelle globale : ★ ★ ★ 

Avis : Premièrement, je tiens à dire que la romancière Rose M. Becker a une plume bien à elle ! Impossible de s’y tromper. La narration à la première personne et les pensées du personnage principal, c’est visiblement sa marque de fabrique. Pour le coup même si là aussi j’ai eu du mal à entrer dans l’histoire, je trouve ce roman un poil plus intéressant et dynamique que « Le Père Noël était presque parfait », que j’ai lu quelques jours avant celui-ci. Ce n’est pas les mêmes personnages, les mêmes attitudes ou le même cadre, mais il y a des similitudes : là aussi le personnage principal est une femme, qui rencontre un homme mystérieux et séduisant, il y a également le fait refuser les sentiments naissants, le cadre romantique qui pousse aux ébats amoureux ainsi que le fait de repousser le « Monsieur Mystère » quand le personnage principal découvre son secret. Ce n’est pas un copier/coller non plus rassurez-vous. Cette histoire est plus « mouvementée » je dirais, avec un épilogue « happy end ». En somme je l’ai préféré au précédent roman que j’ai lu de la même romancière, mais je n’arrive toujours pas à me plonger dans une romance comme je le fais avec les polars.

COLD WINTER CHALLENGEAnecdote : Roman lu dans le cadre du #ColdWinterChallenge menu « La magie de Noël ».

Bonne lecture ! Signé C.

Les artefacts du pouvoir – Maggie Furey [saga]

Résumé : La jeune et audacieuse Aurian, fille de Mages renégats, est envoyée à l’Académie de Nexis pour apprendre à maîtriser ses pouvoirs. Elle ne soupçonne guère qu’elle va rapidement se retrouver au cour d’une lutte d’influence entre l’Archimage Miathan et les habitants de Nexis. La seule personne sur qui elle peut compter est Forral, commandant de la garnison de la cité et ami de son défunt père. Mais cette amitié rend Miathan fou furieux et précipite le destin de la jeune fille. Pour Aurian, une odyssée initiatique commence. Son but : redécouvrir l’histoire des Artefacts, son seul espoir contre Miathan…

Les artefacts du pouvoir.png

Note personnelle : ★ ★ ★ ★ ★ 

Avis : Un seul mot pour ce roman : sentiments. Au pluriel ! Parce qu’il y a une multitude de sentiments dans ce roman. Les personnages ont des réactions terriblement humaines, comme la peur, la jalousie, le désespoir, mais aussi la joie, l’amour, la compassion. Nous avons devant nous et ce n’est pas si fréquent que ça, des humains (certes quelques uns sont des mages), des héros avec des défauts et des doutes.

Nous commençons l’histoire en suivant une petite fille, Aurian, puis nous la voyons grandir, nous la suivons dans sa vie (et non pas juste dans son aventure). Un roman de 830 pages donc chacune est utile. Tout est bien dans ce roman, les scènes de vie, les descriptions, les actions, le ressenti des personnages… Comme le pain, ce livre est complet. Il m’a fait rire avec le langage parfois grossier des personnages, il m’a fait pleurer, m’angoisser. C’est la crème de la crème en matière de fantasy à mes yeux.

J’ai eu peur lorsque j’ai vu ce pavé arriver dans ma boîte aux lettres. Je me suis demandé pourquoi j’avais eu la mauvaise idée de choisir ce livre pour le Pumpkin Autumn Challenge 2018 alors qu’il ne me restait qu’un mois, je ne pensais pas avoir le temps de le lire. Au final je l’ai dévoré ! Habituellement nous avons le droit à un format d’environ 350 pages avec 14 tomes à acheter à 7,50 euros l’unité, mais pas cette fois : ce n’est pas commercial, c’est de l’art. Un vrai bonheur et honneur de l’avoir dans ma bibliothèque.

PUMPKIN AUTUMN CHALLENGEAnecdote : Roman lu pour le #PumpkinAutumnChallenge 2018 dans la catégorie « Automne ensorcelant », sous-catégorie « Balais pattes ! (histoire de sorcières d’hier et d’aujourd’hui, historique, classique, féminin, féminisme) ». 🧙‍♀️🍪☕

Bonne lecture ! Signé C.