Journées internationales du livre voyageur – Travelling book days

Journées internationales du livre voyageur : les 20/03/2019 et 21/03/2019, le monde deviendra une bibliothèque à ciel ouvert ! 📚

🌸 Le livre est déposé 🌸

Si vous souhaitez également participer, rien de plus simple :

  • sélectionnez un (des) livre(s) dans votre bibliothèque
  • collez une étiquette de l’événement (disponible sur la page de l’événement FB)
  • prenez une dernière photo du livre à l’endroit où il a été laissé et publiez-la.

Voici quelques liens utiles pour votre participation :

Événement Facebook : pour mentionner votre participation via votre Facebook
Lien d’inscription : à renseigner pour participer
Page Facebook de l’événement : pour se tenir au courant et poster ses photos
Les étiquettes : à imprimer et coller sur votre livre


Bien entendu, je participe à l’événement ! 😍👍

Le livre que j’ai sélectionné n’est autre que « Le voyageur imprudent » de René Barjavel », un classique de la science-fiction, que j’ai lu, adoré et pour lequel j’ai écrit un article sur ce blog. 📚

1

L’étiquette est collée à l’intérieur du roman (je refuse tout simplement de la coller sur la couverture, je n’ai pas envie de l’abîmer).

Pour finaliser ma participation, je l’ai déposé dans la nature : Bonnières-sur-Seine (78) près d’un cabinet médical.
53435621_125284968577436_3004245425711354054_n.jpg

Bien entendu, j’ai posté la photo sur la page Facebook de l’événement @travelling.book.days et envoyée également les informations à l’adresse fdlj.communication@mairie-villeurbanne.fr ! En espérant qu’il trouve rapidement un nouveau lecteur, et qu’il soit prudent lors de son voyage. 😊

Si j’ai des nouvelles de ce roman qui n’est officiellement plus le mien, je vous les transmettrais via cet article et un petit tweet sur mon compte Twitter.


Est-ce que vous participez aux journées internationales du livre voyageur 2019 ? 📚
Quel livre comptez-vous partager ? 🕵️‍♀️

Bonne lecture ! Signé C.

The lying game – Sara Shepard [saga]

Résumé : Deux jumelles que tout sépare.
Une disparition mystérieuse.
Un jeu diabolique et dangereux.
Qui pourra en sortir indemne ?

Lying game.png

Note personnelle : ★ ★ ★ ★ ☆

Avis : Quand j’ai commencé la lecture de ce roman je n’étais pas emballée du tout. Une adolescente américaine, des histoires de téléphone et de fringues, trop « young adult » pour moi. Puis j’ai passé le premier chapitre et là, la révélation, je n’ai plus décroché ! Il y a beaucoup de suspense, avec ce que j’appelle « le ping-pong du coupable », oui cela a sûrement un nom, mais vous comprenez ce que je veux dire. C’est que tour à tour tout le monde prend la place de suspect numéro un, jusqu’au moment où on ne sait plus qui ment et qui est coupable. Un peu comme dans « Les enfants du crépuscule » de Serge Brussolo. J’ai trouvé cette histoire moderne, grâce à la technologie, comme les téléphones, les ordinateurs, mais aussi le fait que l’enquête ne soit pas menée par un policier ou un journaliste comme finalement la plupart des livres qui se trouvent dans ma bibliothèque. C’est incontestablement une réussite. 😍📚

Quelques extraits du livre :

« Par contre, avoir une mère lui manquait : une présence stable et constante, quelqu’un qui connaissait son passé, espérait le meilleur pour son avenir et l’aimait inconditionnellement. Elle avait inventé la famille d’étoiles, non pas en se basant sur ce qu’elle avait connu, mais sur ce qu’elle aurait voulu connaître. »

« J’avais l’impression de regarder un film, à cela près que je ne pouvais pas huer les comédiens ni jeter de pop-corn sur l’écran. » (Je n’ai pas pour habitude de huer les comédiens ni de jeter mon pop-corn, cette phrase m’a fait rire rien que pour ça, c’est typiquement américain ce comportement ?)

« De près, il sentait la racinette. » (Non, cette phrase n’est pas intéressante, c’est simplement « racinette » qui m’a poussé à vous dévoiler. Je ne savais absolument pas ce que cela pouvait être. Il s’agit d’une boisson américaine, voici sa page sur Wikipédia, juste ici.)

« À une des fenêtres de l’étage, un autocollant réfléchissant indiquait : ENFANT À L’INTÉRIEUR. PRIORITAIRE EN CAS D’INCENDIE. Aucune famille d’accueil ne s’était jamais donné la peine de mettre ce genre d’autocollant à la fenêtre de la chambre d’Emma. » (Là aussi, choc des cultures probablement. Moi non plus mes parents n’ont jamais mis un tel autocollant sur ma fenêtre.)

« Un pot de paillettes rouges s’était renversé, répandant son contenu scintillant sur le sol. On dirait du sang de fée, songea Emma. »

Anecdote : Livre lu pour le Baby Challenge Thriller 2018 de Livraddict.

Bonne lecture ! Signé C.

Le voyageur imprudent – René Barjavel

Résumé : «Mon premier voyage après l’accident me ramena au lieu même où il s’était produit. Sous la coupole, dans la lumière des champignons, les débris de chair de mon maître mettaient leurs taches sombres sur l’or roux de la chevelure de la tête coupée. L’expression de celle-ci n’avait pas changé. Les yeux clos, les lèvres enfin calmées esquissaient un sourire de paix totale.»

Le voyageur imprudent.png

Note personnelle : ★ ★ ★ ★ ★

Avis : Alors… WAAAAAAH ! Ou même WWWWWWWWW…TF ?! Je ne suis pas habituée à lire des romans de science-fiction, je préfère largement ce registre en film, pourtant, ce livre est une merveille de la littérature à mes yeux.

Évidemment ce roman parle de voyage dans le temps, dans le passé comme dans le futur, mais pas uniquement, beaucoup de questions existentielles sont posées. Par exemple, les scientifiques se penchent sur le « bonheur » : qu’est-ce que le bonheur ? Quel modèle de société nous offrirait le bonheur ? Peut-on être tous heureux simultanément ? Est-ce que les sentiments nuisent à l’épanouissement des humains ?

Au fur et à mesure des voyages dans le temps, on découvre les stades d’évolution du monde (enfin, un futur hypothétique sorti de la cervelle de René Barjavel), jusqu’au dernier stade qui est à la fois effrayant et magnifique (cela dit je préfère notre époque, ne nous le cachons pas). Le protagoniste n’ayant pas trouvé satisfaction dans le futur, décide alors de retourner dans le passé pour étudier et comparer la notion de bonheur durant cette époque. Le roman se termine sur un voyage de trop avec une superbe question « Peut-on être et ne pas être simultanément » ?

Rassurez-vous, il n’est pas question que de voyage et de science, il y a également une histoire d’amour, sans quoi les livres ne nous feraient pas autant rêver. Je vous conseille vivement ce roman de science-fiction (avec quelques dolipranes quand même).

Anecdote : Lors de la journée internationale du livre voyageur, j’ai décidé de relâcher ce roman dans la nature ! Le choix a été facile : le titre du livre était parfait pour l’occasion et en plus j’avais vraiment envie que quelqu’un puisse vivre la même expérience que moi en lisant ce roman. Vous pouvez retrouver l’article concernant cette journée juste ici. 💛 📚 Reçu dans la box littéraire de Once Upon A Book, sur le thème « Pouvoirs Paranormaux », qui sont très personnalisées, le site est juste ici. 📚 

Bonne lecture ! Signé C.